De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Introduction
  • > La timidité: pourrait-on la considérer comme un « handicap » social ?

31 mars, 2011

La timidité: pourrait-on la considérer comme un « handicap » social ?

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 21:38

Suite à la lecture d´un commentaire concernant un de mes antérieurs articles, je me suis surprise à m´interroger sur ce trait de caractère. Serait-ce possible qu´il touche un pourcentage assez important de personnes ? J´enploie ce terme car généralement les gens de ma génération, qualifions de cette manière la timidité. Maintenant, les psychologues enseignent qu´il s´agit d´un sentiment.

Enfant, nombreux sommes ceux qui rougissons pour un oui, pour un non, la remarque d´un adulte qu´elle apparaisse sous forme de compliment ou de réprimende nous fait sortir les couleurs.

Adolescent, beaucoup éprouvent des difficultés à s´adresser aux personnes du sexe opposé. La communication se complique davantage si elle se teinte du sentiment amoureux. Au manque d´assurance que caractérise la timidité s´ajoute la peur du refus.

Si comme le dit le Petit Larousse, la timidité consiste en : « manque d’assurance, de hardiesse dans les rapports avec autrui » peut on l´associer à un manque de confiance en soi ? Si c´était le cas, ce manque de confiance en soi aurait été développé dèjà très jeune, dans la petite enfance. Cela engage à penser que la relation enfant/parents(famille) et éducateurs joueraient un rôle important dans l´ »acquisition » de cette posture adoptée dans les relations sociales. Ceci ne ressemble pas à un non sens, puisque la timidité se vérifie dans la conduite en Société, vis à vis de ses semblables.

Cette facette de la personnalité démontrerait-elle une grande sensibilité de la part de la personne concernée ? Les timides sont-ce des Etres délicats qui réagissent à la conduite, aux propos de leurs semblables par cette attitude particulière qui se remarque à la rougeur des joues et au regard fuyant ? Blessé dans leur amour propre ou anticipant un feed back peu flatteur de la part de l´interlocuteur,  ces personnes peuvent également agir de manière introvertie; se renfermant dans leur monde …de rêves et évitant régulièrement les rapports avec leurs semblables et les réunions mondaines. Cette contenance se poursuit parfois également à l´âge adulte.

De nos jours, ce phenomène est décrit par les psychologues comme « l’anxiété sociale non pathologique ».

J´espère que vous ayiez trouvé une certaine cohérence dans ma réflexion et qu´elle vous ait  convié à votre propre investigation sur le sujet.

 

6 réponses à “La timidité: pourrait-on la considérer comme un « handicap » social ?”

  1. mayssoun dit :

    je te donne raison concernant ce sujet, les adolescents qui manque d expérience et même les adultes deviennent de plus timide avec le temps
    parfois ça peu apparaitre comme un complexe mais la pure vérité c est l éducation et surtout d avoir ce ressenti ce qu on appelle l obligation de choisir, oui une obligation qui laisse certaines personnes dans le retrait par rapport a ce qu ils veulent et ce qu il vivent

  2. Belbe dit :

    beaucoup de cohérence dans ce que tu dis ..
    la timidité se bonifie -t-elle en une sensibilité accrue …
    autre réflexion ?
    Bien à toi !

  3. sandrasbz dit :

    Bonjour,

    Timide à l’extrême (même si le phénomène s’estompe légèrement avec l’âge), je m’interroge aussi à ce sujet…. C’est vrai que chez moi cela s’accompagne d’une sensibilité particulière (et même d’une hyper sensibilité : je me demande à quel point les deux phénomènes sont liés). Je suis en tout cas heureuse de lire que c’est un état non pathologique (on entend si souvent des gens s’écrier : « je suis timide mais je me soigne »).
    Bonne journée,

    Sandra

  4. Bonsoir Isa,

    la timidité peut devenir handicapante si elle n’est par détectée, dénnoncée et soignée.
    Soignée parce ce que pour moi elle est une maladie liée au manque de confiance que l’on a en soi et elle est souvent représentative d’une phobie : la peur de ne pas pouvoir…ou savoir.
    Elle est un blocage aux relations sociales.
    J’ai souffert de ce problème enfant et adolescente : je n’arrivais pas à m’exprimer en public sans avoir les joues en feu, le regard humide et les membres qui tremblent.
    Des activités dans des mouvements de jeunesse et du théatre en amateur m’ont aidé à atténuer ce manque de confiance que j’avais en moi en me rendant un peu plus hardie.
    Mais, on n’en guéri jamais totalement, on peut la gérer autrement!
    Merci pour cette réflexion.
    Bises et à bientôt.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Paris 2020

  5. debut2011 dit :

    Vrai la timidité
    est un handicap
    qu’il faut effacer.
    Pour autant la discrétion
    me semble avoir du bon…
    Alors ne pas les confondre
    et les autres respecter.

    Bonne journée Ismeralda
    Bisous Annebis

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  6. fontaine dit :

    Handicap social ??? j’ai rencontré pas mal de personnes dont la timidité était davantage un genre de faux orgueil…
    Bonne journée Ismeralda
    Bizzz

Laisser un commentaire

 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage