De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

2 avril, 2011

Le temps nous joue des farces

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 13:58

Nous sommes pris dans une spirale de course contre le temps, celui ci nous file entre les doigts et tandis que nous tentons de le rattraper, nous passons à côté de milliers de merveilleuses situations.

Quand prendrons nous conscience, parviendrons à discerner entre ce qui importe vraiment et ce qu´on nous fait croire que c´est important ? Nous avançons souvent dans la vie, les yeux bandés, en aveugles; guidés par les propos que nous tient la Société. Nous obéissons sans nous interroger aux normes dictées….jusqu`enfin, dans des circonstances particulières, propres à tout chacun, nous comprenons que nous sommes trompés.

La ligne de conduite qui nous est imposée ne convient qu´à certains, une minorité qui tire profit de l´esprit grégaire qu´on nous a inculqué depuis l`âge du berceau. L´intérêt est le roi du monde, nous tirons tous les fils des marionnettes, nous sommes tous des poupées de chiffons sur lesquelles d´autres tirent de nos fils. Nous agissons, nous réagissons, nous interagissons en fonction de nos intérêts. Mais connaissons nous vraiment nos intérêts ? Nous tatonons dans la vie pour découvrir ce qui nous rend heureux, nous croyons atteindre le bonheur et nous nous apercevons que ce n´est pas notre félicité: seulement un miroir aux alouettes. Une fois de plus, nous nous sommes laissés enjolivés par l´air ambiant: l´éducation (les principes, les valeurs inculquées), les modes, les médias, les relations sociales, familiales tout cela a participé à la construction de notre bien être…Et nous nous interrogeons encore pourquoi ressentons nous un tel mal être !!emoticone

Je vous laisse ici une réflexion issue de mes neuronnes enflammées en ce second jour du mois d´avrilemoticone; j´espère recevoir votre feed back sur ce sujetEmbarasse et je vous en serais très reconnaissante.

6 réponses à “Le temps nous joue des farces”

  1. Belbe dit :

    le temps …
    je n’aime pas l’expression:
    « je n’ai pas eu le temps » …
    il est préférable de dire :
    « je n’ai pas pris le temps »
    Bien à toi !

  2. Coucou Bernard,
    bien sûr qu´envisager les situation dans une attitude positive via le biais du choix des mots, peut rendre plus opitimiste la vision qu´on en aura. Tout dépend de l´angle de la photo :-)

  3. sandrasbz dit :

    Bonsoir,

    Je commence tout juste à mesurer à quel point le temps m’échappe… C’est vrai que nous sommes singulièrement privés d’une vue d’ensemble sur notre propre existence. Il faudrait pouvoir prendre du recul, mais peut-on le faire vraiment sans se priver de l’instant présent ? Personnellement, j’ai souvent l’impression de perdre mon temps à me poser des questions alors qu’il aurait mieux valu le mettre à profit pour agir… Une réflexion intéressante encore une fois. Ton blog est passionnant.
    Bises,

    Sandra

  4. Il a fallu que pendant une semaine, je ne trouve plus un sommeil réparateur, ne dormant d’un profond sommeil que deux heures par nuit, pour comprendre combien le temps nous prenait en otage.
    Ces troubles du sommeil m’ont obligé à adapter un autre rythme de vie : il a fallu que je reconsidère mes heures de travail, celle où je savais être présente pour ma famille…
    Sur une journée, nous avons 24 heures dont 6 au minimum sont conseillées pour un sommeil réparateur et un équilibre de l’organisme, il nous reste alors entre 16 et 18 heures de temps à « occuper ».
    Je dors 4 heures par nuit, depuis plus d’une année, je fais une sieste de 1 heure en début d’après-midi et une autre d’également d’1 heure en début de soirée, le reste du temps je le mets à profit pour mon travail professionnel que j’exécute chez moi et pour ma famille.
    Le temps… je me le prends en vivant en décalage par rapport aux horaires souvent imposés par notre société.
    Les mots « en retard » ou « en avance » sont bannis de mon vocabulaire, je suis plutôt du genre à me dire « ce qui est fait…est fait et le reste et bien il est à faire, chaque chose en son temps ».
    Bises et à bientôt.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Paris 2020

  5. Michèle, Sandra,
    En effet, chacun d´entre nous a une relation au temps qui varie suivant sa situation et ses circonstances. Il suffit parfois d´un dysfonctionnement du sommeil, pour qu´un nouveau déclic vienne nous changer notre attitude.
    « Perdre le temps », Sandra, tu as cette impression dis-tu; sûrement que Bernard verrait ta situation sous un autre angle et dirais que tu consacres ton temps à certaines conduites et pas d´autres :-)
    Bises à tous
    Ismeralda

  6. turbo-210 dit :

    Bonjour,je viens te remercier pour tes gentil message laisser sur mon blog,ses vraiment un plaisir de les lires,merci pour tes gentil compliment.Je te souhaite à toi aussi un supers Dimanche,gros bisous.

Laisser un commentaire

 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage