De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

17 mai, 2011

Pour célébrer la victoire du Real Madrid dans la coupe du Roi, une visite de son musée est de mise

Classé dans : Un peu de sports ? — ismeraldamadrid @ 21:43

En cette saison 2010/2011, une dix huitième coupe du Roi s´est ajoutée dans les vitrines du club gorgeant déjà de nombreuses coupes. Je vous invite donc à suivre:

le lien

pour découvrir la magie de ce club centenaire.

Je vous laisse cependant un petit aperçu sur cette page, un avant goût de ce que vous pouvez découvrir avec l´album photos.

l´entrée du stade Santiago Bernabeu  Le stade se situe au centre ville, vous pouvez y accéder avec le métro ligne 10 jusqu´à la station portant le nom du stade : Santiago Bernabeu .

Une merveilleuse coupe de la collection Voici un exemplaire de l´évantail de coupe de tous styles qu´on peut admirer dans ce musée.

Enfin un petit clin d´oeil, pour le fun :

Les douches réservées aux visiteurs     vestiaires des visiteurs les vestiaires des visiteurs emoticone

Je vous souhaite un bon amusement. Je vous conduirai également au stade de Vicente Calderon, pour découvrir le musée et stade de l´atletico de Madrid car même si son palmares n´est pas aussi cossu, le spectacle qu´il nous réserve en vaut la chandelleemoticone

Les femmes et leur bon sens :-)

Classé dans : Humour — ismeraldamadrid @ 15:08

Une jeune femme, cadre supérieure dans une entreprise en Argentine, est chargée d´une mission à partir où son poste va la maintenir pendant quelque temps. Après quelques mois sur place, elle reçoit une lettre de son fiancé resté au pays. Voici le contenu:

« Ma chérie,

je ne peux poursuivre cette relation amoureuse. La distance qui nous sépare lui porte préjudice. Je ne te cacherai pas que je t´ai trompé une dizaine de fois. Et je crois que ni toi, ni moi ne méritons de vivre ce calvaire. Je suis désolé.

S´il te plait rends moi la photo que je t´avais envoyée. Tendrement RobertScelle. »

Blessée dans son amour et son amour propre, la fiancée réagit en demandant à ses collègues de lui fournir les plus belles photos des hommes de leur entourage.

Elle les rassemble dans une enveloppe dans laquelle elle inclut celle de l´individu concerné, et rédige le courrier suivant:

« Mon chéri, excuse moi si je n´ai pas souvenir de ton visage.  Prends ta photo et renvoie moi les autres! Tendrement Claudiaemoticone« 

Et voilà, une affaire vite fait, bien fait: juste une question de bon sens emoticone

Qu´en pensez vous Mesdames ?

Et pour vous messieurs, sans rancune, j´espère que cela vous aidera à apprendre à mieux nous connaîtreemoticone

15 mai, 2011

Mon San Isidro 2011

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 21:23

Voilà, cet après midi, nous avons pris le chemin de « La Pradera » (La prairie), grande esplanade (terrain vague/prairie) où se déroulent les festivités en l´honneur à Saint Isidore, saint patron de Madrid. Bien, nous avons pris à la station de métro de Canal : ligne 2, jusqu´Opera où nous avons pris la ligne 5 jusque Marques Vadillo. Sur le chemin, on voit que le quartier a déjà revêtu son air de fête, une allure un peu internationale au demeurant:

Culture indienne      La musique des andes

La foule est telle qu´il est impossible de rater le lieu de rendez vous, puisque vous y êtes spontannément transporté!

Une grand rue bordée des deux côtés de petits stands qui vendent surtout des rousquilles, Les rousquilles de San Isidro

mais également d´autres spécialités de patisserie/boulangerie, fromages et charcuterie, et tout un bric à brac divers(pour ceux qui connaissent Liège, on se croirait à la Batte le dimanche matin). Le flot des gens vous conduit, jusque la foire où les attractions diverses sont au rendez vous pour le plaisir des petits et des grands (une foire comme celle d´Octobre sur Liège, un rien plus petite que celle du midi à Bruxelles),

Attractions foraines  une foire dans toute sa splendeur   même les enfants portent le costume traditionnel

en s´écartant  des attractions foraines, on retrouve les stands de dégustations de tous types où les gens se restaurent profitant du soleil et des terrasses improvisées.  Les chorizos, morcillas, saucisses barbecues remportent un succès flagrant. Classique mais toujours aussi, demandé les pommes d´amour et les Barbe à papa. Ici, ma fille vous en fait la démonstrationemoticone:

Ma princesse et son barbe à papa

Le gazon est également envahi par les promeneurs qui s´installent pour s´y reposer et y faire des pique niques.

les saucisses roties attirent les passants   Debout devant les comptoirs improvisés   Assis par terre

Et les danseurs professionnels ou amateurs ne ratent pas l´occasion de faire quelques pas de danse en couple sur ces musiques tradtionnelles et typiquement madrilènes qu´on appelle chotis.

Danseurs de chotis

Et je terminerai en rendant hommage par ces photos aux artistes de rue, qui animent Madrid en fête ou au quotidien pour le plaisir des promeneurs et des touristes :

Une dame tout à fait d´époque    Portant la terre sur son dos

Voilà, comment beaucoup de Madrilènes passent le 15 mai dans une ambiance bonne enfant, avec une grande convivialité à la recherche de la détente et du bien être propre à une journée en plein air sous le label de la tradition.

13 mai, 2011

Vendredi 13 : chacun son avis! :-)

Classé dans : quelques poésies — ismeraldamadrid @ 21:37

Vendredi 13

Toutes les mois comptent un 13

et chaque semaine son vendredi.

Mais arrivé vendredi 13

et chacun a son à priori.

Certains se réjouissent à l´avance

et leur talisman à la main,

remplissent bulletin de lotto.

Pendant que d´autres craintifs

se méfient des échelles et lancent des regards furtifs

aux chats noirs qui pourraient croiser leurs chemins.

Moi qui cherche un trèfle à quatre feuilles,

je ne trouve qu´une aiguille dans une botte de foins,

Je m´empresse cependant de valider mon bulletin d´euromillions

car tout est bon pour tenter la chance

et vous inviter demain à trinquer à ma nouvelle fortune.

Et si je la dois à vendredi 13,

je le marquerai à l´avenir d´une pierre blanche.

Bon vendredi 13 à chacun d´entre vous.

12 mai, 2011

A la recherche du succès perdu :-(

Classé dans : quelques poésies — ismeraldamadrid @ 21:31

Ce matin sur mon calepin

j´ai écrit mon désespoir  de ne pas savoir

ce qui explique mes échecs.

Quand je vois la réussite de tous les grands gagnants, je m´effrite.

Alors sur ce long chemin

que la vie nous a tracé où je reconnais mes déboires,

comment distinguer dans cette jungle embroussaillée,

comme le réussit l´élite,

la route de la victoire

à laquelle arrivent tous ces mecs…

mais aussi tellement de femmes!

Une réflexion sans grande portéeemoticone

11 mai, 2011

Plusieurs sportifs nous ont quitté en peu de temps

Classé dans : Un peu de sports ? — ismeraldamadrid @ 21:49

Au cours de cette décennie, nous avons vu disparaitre des hommes encore jeunes et actifs que nous connaissions pour leurs occupations dans le monde des sports.

En 2007, Antonio Puerta (1984-2007), jeune joueur de football s´évanouit en plein match sur le terrain du stade Sanchez Pijuan (Séville). Nous apprenons sa mort quelques heures plus tard; elle est attribuée à un arrêt cardio respiratoire, qui fut suivi de cinq autres au cours de la nuit, jusque son déces .  Ce qui émut, en ce jour, l´Espagne et l´Europe.

Image de prévisualisation YouTube

Il semble que 30% des sportifs décedent de ce type défaillance. En 2004, Miklos Feher en avait été aussi victime.

Image de prévisualisation YouTube

Depuis, d´autres footballeurs sont décédés dans les mêmes conditions. Nous sommes toujours impactés lorsque nous apprenons la mort d´un sportif pendant qu´ils excercent leur grand art. Nous sommes tellement convaincus que les sportifs ne peuvent mourir que de leur belle mort que découvrir que ces Etres Humains peuvent souffrir aussi des défaillances nous interpelle et nous effraie.

Ainsi que penser de ceux qui décèdent malgré leur lutte intense contre le cancer; ainsi aujourd´hui a été enterré le grand joueur de golf Severiano Ballesteros qui était atteint d´une tumeur au cerveau

Image de prévisualisation YouTube

Un grand skieur Francisco Fernández Ochoa champion olympique en 1972 (Sapporo) décède en 2006 d´un cancer lymphatique. En 1987, Jacques Anquetil décédait également d´un cancer. Ces morts nous rappellent que personne n´est à l´abri de cette terrible maladie y compris,  ceux dont nous faisons un exemple de vie saine.

En début de semaine, ce 09 mai 2011, le monde du cyclisme a dû se revêtir de noir suite à la perte du jeune cycliste belge Wouter Weylandt suite à une chute penant le tour d´Italie dans la troisième étape. Après avoir heurté un mur. malgré la rapide intervention de l´équipe médicale, il n´a pu être sauvé. Rendons lui hommage!

Wouter Weylandt

9 mai, 2011

Le 15 se fête aussi à Madrid :-)

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 19:43

Si à Liège une des fêtes les plus populaires s´inscrit au 15 août; à Madrid le 15 mai représente la fête de Saint Isidore et bat son plein chaque année.

Saint Isidore est né en cette ville en 1802, donc la célébration n´est pas très ancienne mais elle s´est bien implanté. La chapelle dressée en l´honneur de ce Saint se situe dans le quartier de Carabanchel, dans un grand terrain « La pradera » /une prairie. Des milliers de Madrilènes s´y rassemblent pour lui rendre hommage et beaucoup revêtissent leurs costumes traditionnels pour la circonstance : chulapos y chulapas. La procession s´organise et une messe lui est dédiée. Une fontaine à proximité de la chapelle offre une eau bénite dont chaque croyant rapporte un « botijo » (une cruche en terre cuite) ou une petite bouteille, après avoir patienté un long moment en file pour la recueillir.

On passe la journée sur cette grande esplanade, on danse « el chotis ». On apporte son picnic ou simplement on profite des petits stands qui vendent toutes sortes de spécialités typiques de Madrid : tortilla española (omelette de pommes de terre avec ou sans oignons), callos madrileños (des tripes longuement préparées), tapas sans oublier le typique cocido madrileño (un plat très traditionnel qui se compose de pois chiches cuisinés avec des légumes: carottes, poireaux, branche de céleri, navets; et les viandes qui sont le poulet, le lard gras, des morceaux de carbonade, du jambon serrano, du chorizo) etc. Le déjeuner et le goûter ne peut manquer de son chocolat épais et ses churros.

Et des rousquilles préparées uniquement en cette époque de l´année font les délices des petits et des grands.

Image de prévisualisation YouTube

Une foire s´installe sur l´esplanade quelques jours avant mais son essor culmine le 15 mai.

Les attractions de San Isidro    -)   Les attractions de San Isidro  Ma fille adopte et adapte la tenue des chulapas et profite des diverses attractions. La voici sur deux de celles qui la tiennent le plus à coeur: dompter le taureau (une activité assez américaine pourrait on direemoticone) et le trempolin où il est possible de monter très haut avec un bon impact en toute sécurité en raison du harnais.

Je vous laisse ici une vidéo qui résume l´ambiance de fête de cette célébration, sur un fond de musique typiquement de Madrid qui requiert qu´on danse un « chotis »:

Image de prévisualisation YouTube

Je souhaite que cette présentation d´un des moments clefs où la convivialité et la bonne ambiance sont de rigueur à Madrid vous aura contagié et entrainé dans le rythme plaisant de la fête. J´espère pouvoir dimanche vous offrir des photos prises personnellement sur place.

7 mai, 2011

La pluie selon nos états d´âmes

Classé dans : quelques poésies — ismeraldamadrid @ 17:12

la pluie fine et insistante

finit par nous sembler lassante.

La pluie qui tombe à gros bouillons

peut provoquer des innondations.

En été, après plusieurs semaines de sécheresse,

nous l´accueillons sans aucune tristesse.

Dans les régions torrides, des hommages lui sont rendus

et invoquée par chants et danses, nous l´avons vue.

Les enfants chaussant leur bottes de caoutchouc et enfilant leur imperméable

pietinnent d´impatience songeant à sauter dans les grandes flaques.

Mélancolique devant la vitre, je regarde les gouttes m´offrir leurs oeuvres d´art magnifiques!

6 mai, 2011

En de si belles journées de printemps, qui nous transportent déjà en été, une petite glace ne serait-elle pas la bienvenue ? :-)

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 19:31

Les vacances de Pâques en Belgique se sont déroulées sous un climat très doux et ensoleillé. Liège s´est vue envahir par les promeneurs qui s´attablaient aux terrasses et les visages s´illuminaient de magnifiques sourires. De notre côté, accompagnés d´amis d´enfance nous avons choisi de déguster une délicieuse glace dans l´agréable quartier d´Ans, dans un salon de dégustation très convivial et familial, qui offre à l´arrière de sa boutique une salle avec une cour et jardin qui permettent aux enfants de s´amuser et aux adultes de prendre l´air ou le soleil à sa guise dans une ambiance toute détente.

Il s´agit du Tutti Frutti, Rue de la Station,38-4430 Ans ( Un second établissement se situe rue de l´Yser, 261/Ans: ce dernier n´a pas de jardin):

Tutti frutti        Tutti frutti et sa plaine de jeux   Tutti frutti au services de sa clientèle    Dès les premiers rayons de soleil, cet endroit est comble d´affluence, sa plaine de jeux séduit toujours les enfants.

Bien sûr, le Tutti Frutti ne se résume pas qu´à son infrastructure, ses glaces sont d´une qualité optimale. La variété de saveurs surprend à chaque visite. Sa carte offre un évantail de choix très large. Ainsi, lors de mon dernier passage, j´ai découvert le goût schroumpf, bien qu´il me soit difficile de vous décrire cette arôme bleue – nul n´en doute-  je vous la recommande: glace à la violette et schroumpf. Bien sûr, outre les habituels vanille, chocolat, fraise, moka…, la violette douce et raffinée vous met l´eau à la bouche:  Une glace à deux boules de violette.

Bien que l´imagination ne manque pas à ces artisans qui proposent une gamme de desserts glacés très appétisants pour la plus grande satisfaction de la clientèle, notre petit groupe a préféré composer seul chacun pour soi sa glace parfaite:   Nos glaces parfaites

Notre sortie fut donc une vraie réussite!

Sur Liège, il ne manque pas de glaciers qui méritent leur réputation. Au centre ville, les plus connus sont Achille dans la rue Pont d´Avroy, Franchi, rue Surlet et rue Saint Gilles, la boule de neige sur le boulevard d´Avroy. Beaucoup d´autres sont installés à travers les différents quartiers de la ville.

Les glaces comme les bonbons apparaissent à l´infini, alors dans les nouveautés, je souhaite vous laisser la recette de la glace au spéculoos :

Ingrédients:

- 4 jaunes d’oeuf
- 120 grammes de sucre
- 1 pincée de sel
- 40 cl de lait entier
- 2 sachets de sucre vanillé
- 1/2 c à c de cannelle
- 2,5 dl de crème fraîche à fouetter
- 200 grammes de speculoos

Préparation

  1. Incorporez le sucre et le sel aux jaunes d’oeufs. Les battre jusqu’à ce qu’ils soient mousseux
  2. Versez doucement le lait ainsi que le sucre vanillé et la canelle
  3. Placez au bain-marie et faire épaissir le mélange en tournant sans cesse.
  4. Laissez ensuite refroidir, en prenant la précaution de mélanger de temps à temps
  5. Emiettez les spéculoos, les ajouter au mélange et versez le tout dans un récipient.
  6. Le placez au congélateur pendant 20 minutes
  7. Pendant ce temps, fouettez la crème fraîche. L’introduire ensuite au mélange sorti du réfrigérateur
  8. Replacez la glace au congélateur pendant au moins 4 heures.

Je vous laisse ici un lien d´une vidéo pour voir en images la réalisation de la glace et vous mettre l´eau à la bouche; peut être, ensuite, vous sentirez vous le désir de la préparer à votre tour emoticone :

http://videos.lavoixdunord.fr/video/iLyROoaf8Kk4.html

4 mai, 2011

Sur yahoo Q/R, les interrogations dans le domaine des relations amoureuses abordent le sujet du romantisme

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 21:21

Il est un fait certain que de tous temps, les bonnes manières s´associent au romantisme, à la galanterie et à la sensibilité. La femme étant considérée comme faible, sensible, rêveuse, sentimentale, romantique. Pendant des siècles, Il était sous entendu que la Femme souhaitait se voir entouré et choyée par un homme attentionné, romantique, qui l´adule, se conduise avec elle comme avec une princesse. D´un autre côté, le monsieur idéal se devait d´avoir une forte personnalité, assumant les responsabilités professionnelles et règlant lui même les problèmes administratifs, financiers … L´épouse, la femme idéale prenait soin de la maison, de la famille : travaux ménagers, de couture … Cette image, cette conception du couple parfait aux yeux de la Société avant Mai 1968 n´est évidemment qu´apparence, car dans de nombreux cas, la femme se devait de sortir travailler pour compléter le salaire de l´époux qui avait peu de gestes galants envers elle et dont il ne fallait pas espérer la moindre note de romantisme.

Au 17ième siècle, se développe toute l´imagerie du romantisme dans la Société aristocratique. Ainsi nait la carte de tendre et toute une séries de règles pour courtiser sa belle. Cette atmosphère poétique semble marquer les générations suivantes et créent la notion de la jeune fille « fleur bleue ».

Les années 80 révolutionnent la vision de la relation hommes/femmes; ces dernières se libèrent comme dit Coockie Dingler;

Image de prévisualisation YouTube

et leurs demandes changent : que désirent-elles ? Quelles sont leurs attentes ? En quoi consistent leurs aspirations ? Les hommes ne maîtrisent plus la situation, ils éprouvent une certaine difficulté à assumer leur rôle : un nouveau rôle ? Ils l´ignorent.

Et maintenant, que nous sommes au 21ième siècle, ils s´interrogent sur le sens du romantisme de nos jours:

http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=Ag_mOz5Tal1hOIG.Urcjna6GJXRG;_ylv=3?qid=20110503155749AAoLzjX.

L´évolution de la Société a mis du flou dans les repères sociaux; et hommes et femmes souffrent un mal être, pendant que se créent de nouveaux rapports.

123
 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage