De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

28 juin, 2011

Qu´il est difficile d´éviter que notre train ne déraille :-(

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 14:12

Je saisis cette opportunité que je me suis offerte, de commencer la journée du bon pied. Je maquille légèrement mes yeux, une touche de mascara, un trait de crayon et un peu de fard à paupières; suivi de fard à joues et je termine avec une retouche de rouges à lèvres. Je soupire d´aise et j´ouvre ma garde robe; c´est l´été, une saison qui me fait rêver. Le soleil éclaire la chambre à travers la fenêtre ouverte sur le jardin, les oiseaux piaillent assis sur les branches, du cerisier en fleurs. En haut, de l´arbre on distingue un nid, je méconnais ces propriétaires et je songe: la femelle y pondra-t-elle ses oeufs et entendrons nous bientôt le concert que ces oisillons nous offriront pressants leurs mamans pour davantage de pitance ?

Je reviens à mes moutons, et m´empare d´un tailleur rose pastel et d´un chemisier manches courtes en soie blanche, une ceinture en tissu et une paire de sandales de même couleur. Parvenir à s´accepter avec complaisance est toute une attitude qu´il faut parvenir à adopter ou adapter. Parfois, je l´adapte, je surmonte ma petite moue de manque de confiance en moi, et les petits défauts physiques sur lesquels je m´arrête en certaines occasions et deviennent la cible de mon amertume, je les masque dans mon esprit, je m´efforce de les ignorer et je me consacre sur les détails de mon anatomie qui parviennent toujours à me convaincre qu´ils sont vraiment charmants: mes yeux d´un bleu profond m´apportent une grande satisfaction. J´adopte aujourd´hui cette posture, pour commencer la journée d´un bon pied je décide de consacrer quelques heures au shopping. J´attrape mon petit sac rose fait main, crocheté pendant les longues soirées d´hiver. Je recours, comme dans les grandes occasions, à mon parfun préféré Angel de Thierry Mugler, dont les notes chocolatées font frétiller mes narines et me font aspirer à des moments sensuels et plaisants. Un dernier coup d´oeil dans le miroir de l´entrée et je ferme la porte de l´appartement, je respire profondément et je remplis mes poumons d´air frais: direction, le centre commercial. Les soldes sont à portée de main et déjà des prix braderies

J´entends la sonnerie du téléphone: un coup d´oeil au numéro. Je décroche, émue: il s´agit de mon chéri. « Bonjour, mon coeur! »

- Bonjour ma belle. Tu vas bien ?

- A merveille, je suis séduite par ta charmante surprise.

- Je suis ravi que tu aies apprécié. Mais j´espère que tu ne doutes pas de mon immense amour sincère envers toi, ma merveilleuse femme, me dit-il d´un ton doux et profond

« Qu´est-ce que tu fais maintenant ? » me demande-t-il.

- Je me dirige au Centre Commercial, faire du lèche vitrines.

- Oh! Une excellente idée. Au fait, je t´appelle parce que ce soir, nous devons nous nous réunir en équipe pour discuter certains points du programme de la rentrée. Nous mangerons, ensemble au resto et je rentrerai certainement relativement tard. Je suis désolé…

Je ressens ces paroles comme un coup de poignard, je fais la moue et reste silencieuse.

« Cela t´ennuie, mon coeur ? » insiste-t-il

- Non, non pas vraiment…je rétorque dubitavite et effondrée (dans mon for intérieur, car je ne l´avouerai probablement pour rien au monde).

- Tu es un ange, ma chérie. Je ferai tout mon possible pour ne pas prolonger cette soirée.

Je tente néanmoins une furtive attaque: « Tu es sûr que tu es obligé d´être présent à cette réunion ? »

« Oui, mon coeur, il m´est impossible de m´y soustraire » répond-t-il d´un ton ferme. « Fais de bonnes courses et ne t´inquiète pour rien! Profite du soleil et des nouveautés dans les boutiques » ajoute-t-il avec une voix tout sourire.

- Oui, mon trésor. j´acquièse d´une voix absente.

- Bisous, bisous.

- Bisous, à ce soir!

Le portable dans la main, je regarde encore l´écran qui s´est mis en fond d´écran, des surfistes font des figures géométriques qui défilent devant mes yeux vides d´expressions.

Je puise dans cette énergie positive que j´avais mis de côté, ce matin, pour que ma journée fut géniale. Je suis devant le Centre commercial, je m´avance vers un salon de dégustation et je franchis la porte comme une automate. Mes pensées sont silencieuses, tandis que mes émotions me serrent la gorge: la peur me colle au ventre, j´ai un mauvais présentiment, je n´aime pas cette situation.

Je commande un café très serré et deux petits pains au chocolat et un croissant passé au grill. Le serveur me sourit et me demande d´une voix aimable et grave (ce que je considère comme une voix virile) quelle classe de confiture je souhaite avec le croissant. Je choisis une portion à la pêche.

L´attente devient interminable, car mon cerveau s´est remis au travail; je repense au mot trouvé sur l´oreiller et à cette réunion imprévue. Je suis déroutée.

Une serveuse dépose sur la table l´assiette avec les viennoiseries et leur vue fait surgir en moi un sentiment de culpabilité. Je suis partagée entre le besoin de les engloutir, de les savourer, de m´en délecter; et l´envie de tout laisser. Bien sûr, il est hors de question, d´annuler la commande à cet instant, je m´accroche à cette pensée pour « faire contre mauvaise fortune bon coeur ». J´en veux beaucoup à Pierre pour cette situation, je m´en veux bien plus encore, de subir, subir, toutjours subir: je ne sais comment sortir de ce cul sac; plus les jours passent,plus il me semble obscur! J´aimerais trouver au fond de moi, la solution à ce malaise qui m´envahit! Je sais que je mangerai chacun de ces aliments. Je ne lutterai pas contre mon manque de confiance en moi et ma faible auto-estime. Je ne chercherai pas à rééquilibrer mon esprit, le stress s´est installé et je vais me laisser tenter. Je déguste déjà la première bouchée du feuilleté de ce pain au chocolat, je regarde la barre chocolatée qui apparait entre la pâte, je laisse fondre doucement dans ma bouche ce morceau et je mache lentement pendant que m´envahit un bien être qui efface tous mes complexes emoticone!  Je sais que lorsque j´aurais terminé avec toutes ces douceurs, ma nervosité se sera envolée!Langue

Il faut que je tourne la page de cette dernière heure, revenir à ce moment heureux de ma journée, lorsque je tournais la clef dans la serrure, pour venir à ce centre commercial, pour acheter de jolies tenues!

Oui, restons sur cette belle impression!

9 réponses à “Qu´il est difficile d´éviter que notre train ne déraille :-(”

  1. afaurore dit :

    alors t’as craqué sur quoi?????

    *****
    je craque toujours sur la lingerie fine, et la période de soldes est la plus intéressante pour effectuer ces achats. :-)
    Ismeralda

  2. La confiance en l’autre est la base de la bonne relation.
    Les soldes commencent le premier juillet et je jette mon dévolu sur de la lingerie fine…et puis, il faut que je pense à mon gamin, il a vraiment besoin d’être relooké !

    Bisous

    ********
    La confiance en l´autre est souvent possible quand on garde la tête froide et on croit en soi, mimi :-)
    Je suis comme toi, pour les soldes, mes yeux se tournent sur la lingerie fine. Les soldes ont commencé ici le 21 juin.
    Pour ma princesse, je suis sauvée cet été, elle n´a besoin de rien, hormis peut être des sandales. La semaine dernière, je lui ai acheté un tee shirt de chez « desigual » vu que je n´allais pas devoir débourser pour la rhabiller. Bises

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Paris 2020

  3. binicaise dit :

    Ne pas se laisser déborder par la mauvaise fée qui t’entraine vers des pensées négatives .
    Bonne soirée bisous Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  4. sep-bleu dit :

    Alors c’est soldes, tu as craqué où pas !
    En tout cas tu les as fais le ventre plein, lol !
    Il faut rester positive, quand du négatif vient essaye de trouver du positif, ça marche aussi bien que mes tests, lol !
    Je te souhaite une bonne journée
    Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
    Martine

  5. dom dit :

    Ben alors ???
    Il faut positiver et penser à te régaler le ventre avant de faire de supers affaires.
    Bon mercredi.
    Bisoux

  6. jcn54 dit :

    Bonjour Isméralda
    Je te souhaite une excellent journée.
    Bisous.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  7. Pacic dit :

    Il faut avoir plus confiance en toi… pour pouvoir faire confiance aux autres… et sinon tu as acheté quoi??!! Moi les soldes… c’est devant mon ordinateur… pas envie de bouger avec la chaleur!!
    Gros bisous et passe une bonne journée!

  8. paulstendhal dit :

    Bonjour Ismeralda,

    Très beau moment de lecture, où l’on ressens à quel point, la confiance et la communication sont deux piliers fondamentaux au sein du couple, pour connaître pleinement les sentiments de l’amour !
    Très beau texte, plein d’émotions.

    Paul Stendhal

    ***********************

    Merci Paul pour cet intéressant commentaire, il est exact que la confiance et la communication verbale sont importants, mais j´aime le sens large de la communication: un geste, une attitude, un regard sont des outils de communications très effectifs qui peuvent véhiculer des sentiments d´Amour et de tendresse offrant une part de bonheur intense à l´autre personne.
    Cordialement Ismeralda

    Dernière publication sur Oaristys : Poème : L'Amour Vainqueur (2)

  9. paulstendhal dit :

    Toute expression corporelle, – un regard, un sourire, une main tendue, un baiser, une caresse, une larme -, toute attitude, tout geste, sont autant d’attributs, d’un comportement qui témoigne son affection et véhicule ses émotions pour un bonheur partagé, beau, et sincère. L’amour, est comme une edelweiss au sommet d’une montagne; la fleur est bien petite, mais elle est plus haute que le sommet de la montagne. Si l’amour est représenté par cette montagne, l’edelweiss en représente la quintessence.
    Merci à vous de tous ces beaux moments de réflexion que vous proposez au travers de vos textes.

    Paul Stendhal

    Dernière publication sur Oaristys : Poème : L'Amour Vainqueur (2)

Laisser un commentaire

 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage