De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

27 avril, 2012

« Le changement » The shift »

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 18:27

 Hier, j´ai percuté sur ce film du docteur Wayne Dyer, un psychiatre ou psychologue que j´avais découvert, le jour avant, sur le net à  travers un séminaire relatif au « Pouvoir de l´intention« . J´avais trouvé ces propos intéressants et ils apportent beaucoup de matière sur laquelle penser, réfléchir. Donc, j´ai pris la peine de regarder le film et je considère qu´il apporte beaucoup d´informations sur « le développement personnel« , aussi, je désire vous en toucher un mot et vous laisser le lien (bien qu´en anglais) pour que vous puissiez vous y rendre si vous le souhaitez.

Il s´agit d´une histoire à travers laquelle le Docteur Dyer expose sa vision de notre rapport à la Vie. Au départ quatre « familles » seront les personnages principaux du film: l´équipe de tournage, une famille en vacances, un couple et bien sûr le docteur qui dans « sa conférence » fait diverses références à son quotidien passé ou présent.

« Le Directeur » de l´équipe de tournage est obsédé par mettre en scène « le film de sa  Vie », mais il lui manque les recours financiers et s´efforce de convaincre des investisseurs; son intermédiaire le tient au courant tout au long du tournage de « The Shift » des négociations, les informations qu´il reçoit le mettent souvent en colère ce dont ce soucie notre Docteur qui lui fait face à la vie avec une sereine harmonie qu´il s´efforce de nous communiquer dans ses propos.

Le couple approche la quarantaine (lui, elle est un peu plus jeune); il est à la tête d´un « empire » de la construction. Il doit se rendre à un week end organisé par une oeuvre caritative; cela ne l´enchante pas mais il semble qu´un de ses concurrents du monde des affaires, sera présent et donc, il ne peut s´en extraire; mais pour lui, soutenir des oeuvres non lucratives est une perte de temps et n´apporte aucun bénéfice palpable d´aucun point de vue.  Il est censé se présenter seul à cette réunion mais à la dernière minute, sa femme s´impose (bien que cela ne lui plaise pas du tout) et, une fois à l´hotel, elle méprise toute l´organisation avec un air hautain.  Tous deux sont bien sur la même longueur d´ondes de ce point de vue là!

La famille qui se rend dans le même hotel se compose de deux jeunes enfants et les parents. L´épouse se consacre corps et âme à l´éducation des enfants…mais ceux ci sont malgré tout un peu remuants et elle, apparait comme assez autoritaire…le père vit dans un univers un peu parallèlle! Le couple n´est pas trop enchanté de les voir dans l´hotel et demande à être logé loins de la famille!

Le tournage se met en place après que le directeur de l´équipe ait échangé quelques mots avec son négociateur sur son projet de film, il est évidemment mécontent puisque les choses ne vont pas comme il le désire.

 Notre Docteur nous explique que dès notre naissance on nous inculque une éducation propice à développer notre Ego(alors qu´il faudrait tout au contraire, développer notre conection avec la Source de l´Energie, d´où provenons) ; une des premières conclusions que nous tirons des enseignements que nous apportent les adultes: c´est que nous ne sommes que ce que nous possédons (nos jouets, nos livres, nos habits..). Nous nous identifions depuis le plus jeune âge avec le MATERIEL. Donc, si tu es ce que tu possèdes et tu perds tes biens,tu disparais: tu tombes dans un gouffre souvent de désespoir!

Ensuite, on nous explique que nous sommes ce que nous faisons: nos diplômes, notre carrière, nos VICTOIRES…Dès l´enfance, nous faisons du sport: nous devons être le numéro 1. Et pourtant, en contradiction, on nous rappelle que l´important c´est de participer:mais les médailles sont remises aux trois premiers! L´esprit de compétition commence à se forger! De là, on ressent l´admiration mais surtout la jalousie, l´envie…et on nous apprend à en tirer de la satisfaction, de s´en servir comme tremplin pour monter plus haut!

Notre Ego croît au fur et à mesure que les années passent, nous prenons conscience qu´on veut de nous qu´on prenne soin de notre REPUTATION. Nous sommes ce que les autres pensent de nous! S´ils ne nous aiment pas c´est un problème! Et pourtant, au même moment, on s´efforce de mettre en avant notre INDIVIDUALITÉ!

Tous ces comportements ne font que développer l´EGO qui nous nuit: nous arrivons de la Source, dans une petite goutte microscopique de plasma humain qui comporte tout ce qui nous sera nécessaire pour notre estance sur terre! Nous arrivons fournis en pack!  Si nous conservons notre conection avec la Source, si nous entrons dans la dynamique de fonctionnement de cette Source, qu´est la créativité: nous serons toujours comblés. Mais, il ne faut pas que notre Ego vienne nous causer un préjudice avec son esprit de convoitise: car nous installe dans un état d´esprit de manque. La SOURCE NE CONNAIT PAS LE MANQUE! Nous devons nous éloigner de l´EGO pour entrer en harmonie avec la Source.

Notre origine est la perfection et nous sommes parfaits: nous devons avoir confiance en nous, car nous aurons confiance en ELLE! « Nous devons permettre à la Source de réaliser sa magie! » Nous devons laisser notre esprit retourner d´où nous venons…là, nous trouverons notre inspiration!

Tel est le message que nous transmet le docteur W.Dyer dans le film.

Le reste de l´histoire: la mère de famille prend conscience qu´elle n´est pas épanouie dans « son abnégation », elle se rend compte qu´elle souhaite faire quelque chose en parallèlle pour être heureuse: refaire du dessin. Elle en fait part à son mari, lui explique qu´elle veut rester encore quelques jours au bord de mer; elle arrive à le convaincre et elle commence à constater que ses désirs se concrétisent sans obstacles.

Le couple: l´épouse annonce au mari qu´elle est enceinte, il se met très en colère. Ils se disputent et elle le plante en plein milieu du restaurant. Le voilà, loin de l´hotel sans portable et sans un sou! Il a son polo taché car elle lui a lancé le verre de vin dessus. Il est assis sur un banc, très contrarié par la nouvelle que sa femme vient de lui communiquer. Un « homeless » apparait et lui demande s´il a de l´argent. Il ne répond pas (n´oublions pas qu´il méprise les sans abris). Le monsieur lui dit: »Que Dieu vous bénisse! » Là, il réagit surpris: « Pourquoi me dites vous cela ? je ne vous ai même rien donné! » Et le sans abris lui demande à nouveau s´il a de l´argent. Il lui dit que en cet instant non! Et il lui demande si lui en a pour prendre un taxi; le sans abri lui donne toute sa fortune 6 cts! Il lui demande s´il a un portable et le sans abri lui répond qu´il n´en a pas besoin. Ils continuent ainsi à parler; le sans abri lui offre toute son aide, bien sûr, elle ne lui sert à rien; leurs mondes sont à l´opposé l´un de l´autre. Mais quand ils se quittent, ce grand homme d´affaires a une nouvelle perception de la Vie. Il arrive à l´hotel, il accepte l´arrivée du nouveau né; il remplit un chèque pour l´association caritative.

Le directeur de l´équipe de tournage perd les fonds pour son chef d´oeuvre de film mais il parle avec un des employés (à moins que ce ne soit le propriétaires des lieux, je n´ai pas très bien compris) et là, il découvre qu´il n´était pas inspiré avec ce film et du coup, il est pris d´un énorme enthousiasme pour le film qu´il est entrain de tourner avec le docteur.

Voilà, c´est à peu près tout. C´est un fait que chacun aura son opinion sur ce type de document. Nous interprétons tous, suivant notre éducation, notre parcours dans la Vie, « le concept du destin », le sens de la Vie, notre raison d´être sur cette Terre, etc. Je serais vraiment heureuse si vous m´en touchiez un petit mot dans le commentaire.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

7 réponses à “« Le changement » The shift »”

  1. didier dit :

    Trop en retard!!!!
    Gros bisous et bonne soirée

  2. timilo dit :

    Si l’ego a une importance , avoir un ego sur dimensionné nous fait passer à côté de beaucoup de choses simples mais si importantes
    La vie m’a appris à faire de pauses et à regarder le monde différemment , je ne le regrette pas
    Ce doit -être un joli film
    Douce journée Isméralda

    Bisous

    timilo

  3. fontaine dit :

    Il faudrait que je revienne te lire…
    C’est sans doute un beau film
    Bon week-end Ismeralda
    Bisous

  4. jcn54 dit :

    Bonjour Isméralda
    Ce film que je ne connais pas me parle assez, j’aimerais le voir.
    Bisous, bonne journée à toi.
    JC

    Dernière publication sur Jean Claude's news : Un ange parmi les anges

  5. binicaise dit :

    Le conditionnement de l’individu est evident, il faut le façonner pour qu’il devienne consommateur, on ne donne pas les mêmes jouets à une fille et un garçon ainsi de suite après toutes les frustrations possibles naissent .
    Je suis pauvre parce que je ne peux pas avoir la voiture dont je rêve alors qu’à coté de toi un homme une femme n’ont pas de toit et à peine de quoi se nourrir.
    La société dite de consommation c’est cela, pour moi qui suis née au moment de la guerre nous avions moins de désirs et pauvres ou riches souffrions des mêmes plaies…mes amies d’un milieu socialement plus élevée portaient les mêmes galoches que moi ….alors attention je ne veux pas dire que c’était une belle époque loin de là, mais je veux dire que la publicité qui empoisonne nos écrans est cause de bien des dérives ….

    Alors si ce film peut faire comprendre que nous ne sommes pas libres mais complètement conditionnés il aura atteint son but.
    Bonne journée bises Jacqueline

    Dernière publication sur Binicaise : Blog en pause pour une durée indéterminée.

  6. N’oublier cet éternel qui nous offre la vie,là est notre essentiel,cette vérité qui ne connaît la compétition,les différences,qui élève vers sa vérité,le bonheur du coeur,que chacun doit atteindre avec ses propres dons et talents,vérité première,originelle enseignée par les plus grands sages de notre histoire,reniée par tous ces personnages emplis de gloire et de haine qui guident les peuples depuis des siècles,qui ont fondé des religions sur cet esprit premier bafoué,qui ont trahi l’amour,cet amour que nous avons pourtant tous en héritage,que nous devons retrouver et partager,
    très interressant ton article Ismeralda,
    très bon week-end à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Une chanson

  7. Leila dit :

    Coucou Ismeralda ^^

    Merci pour l’extrait il parait être un très bon film ! et nous ne sommes que poussière sur terre car la vie résreve parfois des surprises mais jamais la mort car chacun sait qu’il ets né pour un jour…. Mourir :(

    bisous et bonne fin de journée ma belle ;)

Laisser un commentaire

 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage