De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

13 février, 2012

Cheval de guerre

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 21:00

Ce week end, nous nous sommes rendues au cinéma pour découvrir le nouveau film de Spielberg. L´histoire dure 149´mais elle est tellement animée qu´on ne voit pas le temps passer. Comme d´habitude, ce producteur a réalisé un chef d´oeuvre. Le film convient à tous publics (enfin à partir de 7 ans environs).

Un poulain vient au monde et au bout de quelques mois,il est présenté dans une vente aux enchères. Un fermier se laisse séduire par l´animal; il fait monter les enchères et l´acquiert à un prix exhorbitant bien que ses voisins, sa famille et amis essaient de l´en dissuader.

Son fils s´engager à le dresser et avec beaucoup de tendresse, il parvient même à obtenir du cheval qu´il laboure un champs en très mauvais état. La saison avance et une nuit d´averses, la récolte est détruite.

La guerre est déclarée et le fermier s´en va offrir le cheval à l´armée. Le fils découvre « la stratégie » du père et essaie d´empêcher la vente mais l´officier conclut l´affaire, cependant il rassure l´adolescent qu´il prendra soin du cheval. Albert (le jeune fermier) aurait bien voulu s´enroler dans l´armée mais il est trop jeune. Il laisse sur le cheval une écharpe de son père reçue pour un mérite militaire remise par la Reine d´Angleterre pour son courage pendant la guerre contre les Boers.

L´Animal montre ses capacités sous « les ordres » de l´officier, qui est une personne sensible et tient un journal réservé à Albert, il y fait des esquises du cheval. Malheureusement, le soldat est tué dans un altercade. Le cheval tombe entre les mains des Allemands; deux jeunes soldats désertent en emportant le cheval et un autre bon écuson. Ils se cachent dans moulin mais ils sont découverts et exécutés.

Les chevaux sont sauvés par une petite fille française qui vit avec son grand père. Quelques jours plus tard, c´est son anniversaire, son grand père lui offre une selle (ayant appartenu à sa mère), l´enfant monte le cheval et part faire une promenade sur le haut de la colline; là, les soldats allemands réquésitionnent les deux chevaux pour tirer l´armement lourd. Le deuxième cheval meurt au travail.

Le cheval d´Albert s´échappe pris de panique par le bruit de la guerre; il s´emmèle dans le fil barbelé, à proximité des tranchées dans lesquelles se trouve Albert qui (les années sont passées) s´est inscrit dans les rangs de l´armée, afin de rechercher son cheval. Mais Albert  a été gazé et il est momentannément aveugle.  Les soldats voient le cheval, et un parmi eux, décide d´aller l´aider, il quitte les tranchées avec un drapeau blanc,il arrive près du cheval au même moment où soldat allemand a songé faire pareil. L´Allemand maîtrise l´anglais et les deux soldats conversent pendant qu´ils libèrent la bête, ils jouent qui la gardera à pile ou face et c´est l´Anglais qui la reçoit.

Quand il l´a ramène dans les tranchées, on constate qu´elle est blessée à une patte. Il demande aux médecins de la soigner mais ils ne veulent pas; ils veulent l´abattre mais Albert qui a entendu l´histoire qui vient de survenir, siffle à sa façon l´animal qui répond positivement. Albert s´approche de l´endroit où se trouve le cheval et décrit les particularités de la bête, le médecin constate que c´est bien ainsi; alors,il opte pour la soigner et elle se rétablit.

La guerre se termine mais on met l´animal à nouveau aux enchères. Les camarades d´Albert contribuent avec une collecte pour qu´Albert puisse récupérer son cheval, mais quand les enchères se déroulent apparait le grand père de la fillette qui avait sauvé dans le moulin le cheval et dit qu´il donnera jusqu`à sa chemise pour avoir l´animal. Donc, il emporte les enchères. On essaie de faire comprendre à l´homme que ce cheval appartient à Albert mais il ne le comprend pas: il est obsédé par la bête car sa petite fille est morte pendant la guerre. Cependant, il se souvient qu´il possède l´étendard que portait le cheval quand il est arrivé à la ferme, il le montre à Albert qui lui explique qu´il appartient à son père. L¨homme lui remet et du coup il prend conscience que le cheval appartient à Albert et il lui rend.

Tout est bien qui finit bien!

Un magnifique film avec des moments tristes, des moments drôles,des moments émouvants…

Image de prévisualisation YouTube

 

28 janvier, 2012

Presque trente ans, qu´il nous a quitté

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 18:58

Un acteur espagnol dont les jeux de scènes, les mimiques nous faisaient éclater de rire: Louis de Funes. La série des « gendarmes » : à Saint Tropez, se marie, les gendarmes et les extra-terrestres, les gendarmes et les gendarmettes, tous ces films passeront à la postérité!

Il décide de devenir comédien à l´âge de 28 (né en 1914) mais n´émerge vraiment qu´en 1957 à travers le grand écran: « Comme un cheveu dans la soupe » où il a le rôle principal, la même année, il remporte un grand succès dans « Ni vu ni connu… » Il fait ses premiers pas au cinéma grâce à un rôle que lui propose Daniel Gélin en 1945 dans la « Tentation de Barbizon ».

Il n´abandonnera cependant pas le théâtre et en cette même année 1957, il part dans une grande tournée avec la pièce « Oscar » aux côté de Pierre Mondy et de Jean Paul Belmondo.

En 1963, il tourne avec le réalisateur Jean Girault « Pouic-Pouic ». De là, surgira une ample collaboration : de laquelle sortiront les 6 films des Gendarmes, « les grandes Vacances », « le Corniaud », « la grande Vadrouille » (un grand succès cinématographique), « la folie des grandeurs ».

Louis de Funès poursuit de front sa carrière cinématographique et théâtrale, mais cela finit par affecter sa santé! Le 21 mars 1975, alors que de Funès est au théâtre en représentation pour la pièce La Valse des toréadors, il ressent une douleur dans le bras. Il tournera encore quelques films mais à un rythme ralenti: en 1976 Christian Fechner prend le risque de produire « L´aile ou la cuisse ». En 1978, « La zizanie » tourné avec Annie Girardot.

En 1980, il adapte pour le cinéma une pièce de Molière : « l´avare ». Il adaptera aussi un roman de René Fallet « La soupe au choux » en compagnie de  Jacques Villeret

Il fera un infarctus le 27 janvier 1983 et sera enterré le 29 janvier au cimetière du Cellier.

« Le corniaud » un film hillarant: le duo De Funes-Bourvil est une recette qui marche pour la gymnastique des zigomatiques!!!

Image de prévisualisation YouTube

Repose en paix Louis! toi qui apportes encore si souvent la joie dans nos foyers  :-)

11 janvier, 2012

Elémentaire mon cher Watson!

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 20:42

 Ce week end, nous avons eu l´occasion d´aller voir au cinéma le film sur Sherlock Holmes. Bien que la trame prenne son temps à s´élaborer, on finit par aimer l´histoire. Sherlock se montre sous son jour le plus loufoque et son acolite le docteur Watson voit sa lune de miel sens dessus dessous pour le bienfait de l´enquête, qui se déroule dans le monde de la politique victorienne de 1891.  Sherlock Holmes organise l´enterrement de la vie de garçon du docteur, dans un casino. Là, il rencontre une liseuse de bonne aventure et dans un jargon un peu complexe, Holmes et cette femme échange des informations sur la situation de l´époque. Finalement, Holmes et Watson quittent les lieux pour se rendre au mariage où ils arrivent de manière peu ponctuelle et dans un état pas très adéquat pour la cérémonie mais cette dernière a quand même lieu (au grand dépit de Holmes qui se sent légèrement abandonné). Son ami et sa nouvelle épouse embarquent pour leur lune de miel, Watson a néanmoins emporté son arme. Dans le train s´est également glissé Holmes et leurs ennemis. Le professeur Moriarty un génie veut détenir le pouvoir absolu! Là le film s´accélère dans des actions de plus en plus trépidantes: la gitane du casino se joint à nos deux « détectives » car elle veut retrouver son frère. Ils se rendent en Allemagne pour faire face au professeur dans sa fabrique d´armes, d´où ils parviennent à lui échapper de justesse! Finalement c´est dans une réception qu´ils découvrent le frère de la jeune fille et là, se dénoue l´intrigue!

Un film très british!

Image de prévisualisation YouTube

Bien que ce ne soit pas un genre qui me passionne, je pense que la mise en scène et l´atmosphère qu´on a fait régner dans ce film mérite son succès. Il est conçu de telle manière qu´on finit par accrocher à l´histoire :-)

27 novembre, 2011

« Le chat botté/Potté »

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 10:58

Enfin, le personnage du film d´animation Shrek : Potté nous revient. Notre chat a le rôle principal dans cette production de Dreamswork doublé par Antonio Banderas et accompagné de Salma Hayek.

 

Une histoire très amusante et originale. Il s´agit du chat botté qui est embarqué dans une aventure pour prendre les haricots magiques à Jack et Hill. Près du but, il remarque qu´un autre chat est sur l´affaire ce qui fait avorté le coup monté. Une très belle scène de danse et de musique (espagnole) s´ensuit dans un repère entre les deux chats …et là : notre héro se rend compte qu´il a faire à une chatte qui le séduit sur le champs. C´est alors qu´entre en scène Humpty Humpty l´oeuf d´Alice au Pays des merveilles. On découvre que les deux personnages se connaissent depuis longtemps, l´oeuf essaie de convaincre le chat de s´allier avec lui pour récupérer les haricots magiques..mais le chat lui en veut d´un événement du passé. La chatte qui est complice de Humpty Humpty s´efforce de le faire changer d´avis. Alors on apprend que notre chat est orphelin et a connu l´oeuf à l´orphelinat où une complicité est née entre eux autour du thème de l´haricot magique au point de créer un club qui comptaient pour seuls membres nos deux amis. Devenus grands, l´oeuf s´embarque dans une histoire foireuse de vol dans cette petite ville et trahit notre chat qui doit quitter la ville et fait l´objet de poursuites.

La petite chatte cependant convainc le chat botté de participer à l´affaire. Donc de nombreuses aventures se déroulent qui leur permettent de reprendre les haricots magique au couple infernal et ils arrivent au château enchanté dans le ciel où doit se trouver l´oie aux oeufs d´or. Là, en effet, ils s´emparent d´elle et retournent sur terre. Mais alors que notre chat botté dort en plein désert, les deux compères disparaissent et le chat botté au réveil se retrouve encerclé par des vautours. Il file sur Saint Ricardo (nom de la ville où il a passé son enfance) et là, il découvre que l´Oeuf et la chatte l´ont piégé; il est mis en prison pour le vol (de la banque où l´Oeuf l´avait mêlé il y a des années)…là, il partage une cellule avec Jean des haricots magiques; il  lui explique que la mère de l´oie, la terrible oie va arriver et mettre sens dessu dessous la ville pour reprendre sa fille. Notre chat s´échappe de prison et retrouve Humpty; finalement ils décident de coopérer à nouveau pour sauver la ville et parviennent ainsi à détourner l´oie de la zone habitée et la conduise vers le pont avec son enfant. Mais là, le pont se détache et Humpty se sacrifie.

Notre chat botté devient un héro pour le peuple de San Ricardo mais est toujours poursuivi par les forces de la loi…et doit fuir après avoir embrassé « sa maman » et dans sa fuite, il retrouve la petite chatte ….et l´amour remporte la partie!

Image de prévisualisation YouTube

Je vous conseille la version 3D : elle en vaut franchement la peine! Un film pour petits et grands à ne pas manquer!emoticone

5 novembre, 2011

le samedi, en automne, invite à se faire une toile :-)

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 16:12

Bon, de notre côté, ce 1er novembre sommes allées au cinéma voir « Les aventures de Tintin: le secret de l´Unicorne » réalisé par Steven Spielberg.

Ce n´est pas la première fois que les histoires de notre petit reporter belge arrivent à l´écran. Mais ici, elle sont envoyée de la main de maître de ce grand metteur en scène. Rien que pour cela et parce que maintenant, on peut les suivre en 3D, je vous recommande le film.

Pour ceux qui ont lu la bd, il est clair que notre Américain a trouvé bon de mettre sa touche perso: l´histoire ne suit pas la trame originale. On peut y repérer l´idée. Tintin achète une maquette d´un navire ancien ayant appartenu à un grand marin Jean François Haddock, sur une brocante, l´acquisition entre les mains, il est sollicité par un nouvel éventuel client disposé à y mettre le prix, ce que refuse le jeune homme. Il ramène le bateau chez lui et là, Milou et un chat se bagarrent jusqu´à faire tomber l´objet, duquel se détache un rouleau et se perd sous un meuble.  Là, du vacarme venant de la rue détourne l´attention de Tintin, il est témoin de la présence dans le quartier d´un pick pocket que poursuivent Dupont et Dupond…jusque là, on reste bien dans la lignée d´Hergé. Cambriolage chez Tintin, sa maquette disparait; il se rend chez l´éventuel client pour s´efforcer de la récupérer: il vit au château de Moulinsart, où Nestor est le majordome. Tintin repère un navire identique au sien dans une vitrine; quand il s´efforce de le sortir de là, surgit le propriétaire et il apprend que ce navire est un autre car en effet, le mat est entier! Tintin retourne chez lui intrigué et il découvre sous le meuble, le rouleau. Il lit le parchemin et le range dans son portefeuille, mais le lendemain le pick pocket le lui vole.  Tintin est kidnappé par l´éventuel client et est emmené dans un bateau l´Adzerbadjan, là il est interrogé par ce « pirate » sur la possession du document que ne détient plus Tintin. Grâce à Milou, Tintin se libère et il arrive dans la cabine du Capitaine Haddock qui est aussi prisonnier de ce malfras. Alors qu´ils s´efforcent tous deux et Milou de s´enfuir du navire, Tintin apprend qu´un troisième Navire est en entre les mains d´un Maradjah et parvenant à sauter dans un bateau à rames, ils partent du Navire direction du Maroc. La suite des aventures sont le fruit de l´imagination de Steven Spielberg, je vous invite donc à aller les suivre sur le Grand Ecran, vous ne regretterez pas le détour car malgré cette touche personnelle, l´esprit d´Hergé y est conservéemoticone!

Image de prévisualisation YouTube

J´espère que cet extrait vous aura donné envie de voir le filmemoticone

29 octobre, 2011

« Ce n´est pas parce que c´est inventé que cela n´existe pas. »

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 19:34

Aujourd´hui, nous avons découvert un nouveau cinéma à proximité de la maison. Un chouette batiment avec des salles à l´ancienne, et une originale dynamique, ils appartiennent à un programme européen de diffusion de films. Ainsi, donc ce midi, dans la session matinale nous avons visionné un film d´animation : « Keriti, la maison des contes. Une belle histoire dont les dessins sont magnifiques, ils sont l´oeuvre de l´illustratrice Rebeca Dautremer.

L´histoire est originale, il s´agit d´aventures vécues par un petit garçon qui vient de perdre sa tante, et qui arrive dans la maison de ce membre de la famille, accompagné de sa soeur et ses parents. Il reçoit en héritage la clef d´une chambre secrète, et sa soeur obtient une poupée qu´elle avait l´habitude d´observer dans une vitrine. Quand Nataël, entre dans cette pièce, il y découvre toute la bibliothèque des contes que lui lisait sa tante. Mais lui, il ne sait pas lire! Il en ressort très déçu; pendant la nuit, un violent ouragan s´en prend au toit de la maison. Les parents sont très ennuyés car ils n´ont pas les ressources financières pour faire face aux travaux qu´il a occasionné. Au petit déjeûner, ils en parlent avec les enfants et ceux ci proposent de vendre les « cadeaux » de leur tante. Le père appelle un vilain antiquaire qui rode toujours autour des villageois à l´affut d´une bonne affaire. Il lui propose la collection de livres.

Nataël, suivant le conseil de sa mère, monte dans la bibliothèque choisir un livre pour le conserver en souvenir. C´est à ce moment, que des petits êtres se montrent à lui: les personnages des contes sont vivants. Ils lui expliquent qu´ils sont ainsi parce que ces livres sont les premières éditions des contes qui par la suite, ont été réédités des milliers de fois. Et ils lui communiquent qu´il a été élu comme successeur de sa tante pour être leur « protecteur »! Mais pour cela, il doit lire une phrase magique: « Ce n´est pas parce que c´est inventé que cela n´existe pas! » Bien sûr, l´enfant ne s´en sent pas capable, surtout quand les petits personnages lui confient qu´il n´a qu´une seule chance! La vilaine fée de La Belle au bois dormant lui jette un sort: il restera minuscule tant qu´il ne les sauvera pas de la situation dans laquelle il les a mis!

Le vilain antiquaire emporte tous les livres dans un entrepôt, à quelques centaines de mètres de la maison. Là, tous ceux des contes encouragent Nataël a retourné à la bibliothèque pour lire la formule magique. Il prend le chemin du logis accompagné d´Alice et du lapin (qui détient la montre): il doit mener à bien cette mision avant midi : ils ont deux heures devant eux!

Ils doivent éviter de nombreux obstacles sur le chemin ….mais après moultes aventures, Nataël lira la phrase et les livres seront sauvés. Grâce à la poupée de sa soeur Angelica,  qui découvre des bijoux à l´intérieur de l´objet, la maison est conservée dans la famille emoticone

Image de prévisualisation YouTube

J´espère que tout comme nous, cette histoire vous aura interpellé et donné envie de la voir.

Notre cinéma offre actuellement en version originale « L´illusioniste » et pour bientôt « Panique dans le village », deux films d´animation qui nous semblent intéressants… la suite dans un prochain articleemoticone

13 octobre, 2011

Le capitaine Foudre et le Saint Grial

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 8:00

Voilà, ce dimanche nous nous sommes rendus au cinéma. Le capitaine Foudre est un classique de notre enfance en bande dessinée. Du temps où la télévision n´occupait pas dans la vie familiale la place qu´on lui otorgue aujourd´hui, la lecture prenait une autre importance dans nos vies. Alors, chaque semaine, le samedi nous nous rendions dans une librairie située dans une perpendiculaire de la rue Cathédrale (Liège) et nos parents nous offraient une bande dessinée à chacune d´entre nous. Et dans le courant de la semaine, nous les échangions pour élargir notre champs de lecture.

Bref, il y avait une série qui s´appelait le Capitaine Foudre. Donc quand nous avons appris voici deux ans, qu´on tournait ce film nous étions très impatientes. Pour des raisons de tournages, il a fallu attendre jusqu´octobre 2011 avant de le voir en salle.

L´histoire que nous offre ce film consiste en une aventure qui se déroule lors de la 3ième croisade, lors de la lutte contre les Infidèles. Les compagnons du Capitaine Foudre sont faits prisonniers par les Musulmans et au moment où ils vont être exécutés, notre héro les libèrent, dans la foulée ils se rendent dans les cachots et libèrent les prisonniers, dans une cellule, il y a un monsieur très âgé, qui remet au capitaine un calice pour le rende aux Chevaliers Gardiens. Ce calice a un pouvoir magique et si on réalise l´incantation nécessaire le jour de la pleine lune, on peut obtenir le Pouvoir total. Donc il est très convoité. Le Capitaine et ses hommes auront bien du mal de le protéger; car ceux qui le recherchent dans ce but, ne manqueront pas d´astuces pour s´en empareremoticone. Mais évidemment tout est bien qui finit bien!

Je vous laisse ici, le lien de la page web du film.

Et voici un extrait de la version anglaise, la bande annonce en espagnol (comme vous l´aurez constaté si vous avez suivi le lien) est très différente de celle -ci :

Image de prévisualisation YouTube

Une histoire bien ficelée, une atmosphère moyen âgeuse, une note de romantisme/sentimentalismeemoticone, de l´humour: bref, les conditions idéales pour un film d´aventures, avec la candeur des bandes dessinées des années 70/80. Si vous avez l´occasion de voir le film, n´hésitez pas même si vous ne connaissez pas les héros emoticone

22 septembre, 2011

Péchés capitaux !!

Classé dans : Cinéma,Humour — ismeraldamadrid @ 16:24

Il reste encore un jour de travailemoticone, une petite histoire du monde du turbin emoticone: 

Un ingénieur travaille sans relache, transpirant à grosse goutte, jour après jour tandis qu´un ouvrier se la coule douce se reposant plus que la moyenne des travailleurs. Alors l´ingénieur ne supportant plus la situation s´adresse au manoeuvre: « Dis donc, gros fainéant, ne sais-tu pas que la paresse est un des sept péchés capitaux ? »

Et l´ouvrier sans broncher lui rétorque : « Et toi, connard, tu ne sais pas que la jalousie en est un aussi ! » emoticone

J´espère que vous aurez apprécié le sens de la répartie de notre prisonnier du boulot emoticone

Image de prévisualisation YouTube

14 septembre, 2011

Cow boys et aliens

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 20:01

Ce dimanche nous nous sommes rendues au cinéma. A l´affiche nous avons choisi, le film : « Cow boys et aliens »: l´histoire mêle des aventures de cow boys aux prises avec des aliens…on y retrouve un goût de « Super 8″. Au début, un homme blessé est assis en plein désert et porte un bracelet en métal, arrive une demi douzaine d´hommes à cheval qui lui cherchent misère mais il leur donne une bonne raclée, s´empare d´un cheval. Il arrive à un village et là, dans une maison, il fouille les tiroirs quand apparaît un homme qui le braque avec son arme après un échange verbal où on apprend que notre homme semble amnésique, le nouveau venu, prédicateur, lui soigne sa blessure.

Une bagarre éclate dans un bar et ces deux hommes s´approchent pour observer. Le fils d´un riche cow boy fait des siennes. Il s´en prend également à l´étranger qui lui donne une bonne leçon car il fait dévier une balle du révolver de ce voyou blessant du coup le coéquipier du sheriff!

Du coup, ce jeune homme est détenu et son copain part chercher des renforts au près du père de celui-ci. Le sheriff découvre que l´étranger est un hors la loi recherché. Donc, il vient l´arrêter au saloon alors qu´il discute avec une femme qui s´intéresse beaucoup à sa vie.  Au moment où les deux détenus sont placés dans une diligence pour les envoyer chez le juge, des explosions ont lieu et des habitants du village, dont le fils du riche négociant de bétail, sont enlevés dans des « avions ».  Les hommes du village et les hommes du « ranch », le shériff, l´étranger, le prédicateur et la jeune femme intéressée par notre homme, partent à leur poursuite. De nombreuses aventures vont transcourir au cours desquelles on découvre que la femme est une alien dont la planète a subi aussi l´attaque de ces Aliens qui sont entrain d´envahir la terre pour s´emparer de l´or. Le bracelet que porte l´étranger permet aux aliens de garder cet homme sous surveillance, car ils espèrent qu´il les conduira à des zones riches en or.

Avec l´aide des Indiens, l´étranger parvient à se rappeler où se trouve le repère des aliens. Ils s´y rendent tous pour lutter contre ces extra terrestres. Indiens et cow boys doivent composer entre eux pour créer une stratégie de combat.  Je vous laisse l´intrigue de la fin du film emoticone

Image de prévisualisation YouTube

J´espère que vous aurez apprécié mon compte rendu de cette histoire et que j´aurais suscité en vous le désir de découvrir ce film emoticone

A bout de souffle ????

Classé dans : Cinéma,Un peu de sports ? — ismeraldamadrid @ 7:42

Habituellement, les nouvelles que je vous donne concernant le Barça sont positives et joyeuses: le Barça est une équipe sur laquelle on peut parier et qui gagne chaque rencontre.

Aujourd´hui, je me suis bien tatée avant de vous rapporter leurs résultats, en effet nous assistons deux fois de suite à un match nul….alors que se passe-t-il ?

Deuxième rencontre de championnat, le Barça se déplace sur le terrain de la Real Sociedad, dès la première mi-temps, le Barça marque deux goals, tout le monde rit, tout le monde est heureux! Deuxième mi-temps, la Real Sociedad fait match nul en à peine deux minutes…le Barça ne remontera pas le score! emoticone

Hier, mardi 13 septembre 2011, est-ce dû à la date ? Le Barça rencontre le Milan au Neu Camp, à peine la 25ème seconde, je dis bien seconde, Pato le numéro 7 joueur brésilien de l´équipe italienne ouvre la marque : 0-1! Il faudra presque toute la première mi-temps pour que le Barça parvienne à égaliser avec un goal de Pedro, le numéro 17 de l´équipe catalane.

Deuxième mi-temps, le Barça marque et prend les rennes du match…cependant à la 91 ième minute, oui à la 91´ le Milan fait match nul, un excellent résultat puisqu´obtenu sur le terrain de l´adversaire!!!!

Image de prévisualisation YouTube

Il ne faut baisser les bras, soutenir nos joueurs que nous savons avoir une volonté de fer, une persévérance à toute épreuve et de grandes qualités footbalistiques…ne pas s´effondrer devant le résultat, rester positif : alors je leur dis « Visca el Barça! »

123
 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage