De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Le fruit de ma réflexion

10 janvier, 2013

L´amour

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 20:02

Cette réflexion m´est inspirée par un excellent article rédigé par notre amie Hélène/Canelle du blog « Air du temps » : Je sème et je m´en vais  que je vous recommande de lire.
 L´Amour: un vaste sujet!
On dit qu´on récolte ce qu´on a semé…du coup, celui qui sème et s´en va aura une vaste récolte mais dont il ne profitera pas ? Va savoir ! :-)
On dit qu´il faut aimer et rien de plus: sans attendre rien en retour!
Difficile d´aimer:  donner et ne pas recevoir mais malgré tout rester satisfait de la relation!
On vit dans une Société de transactions (économiques généralement), on nous apprend qu´il faut donner pour recevoir; donc on donne de l´amour convaincus qu´on recevra la monnaie de notre pièce…mais ce n´est pas toujours le cas, alors quand on prend conscience que cette personne à qui on consacre beaucoup de notre temps, à qui on accorde amour sans compter…ne nous répond ni par un geste d´attention; quelle énorme déception, qui tourne au vinaigre: on lui en veut, ou on s´en veut va savoir! On se prend pour le dindon de la farce et on se dit « gros bêta! » ou plus!
L´Amour est un concept très large, la définition reste floue. C´est difficile de gérer entre toutes les opinions qui tournent autour de ce sentiment primordial dans notre Société. On ne peut vivre sans amour! nous fait-on constamment remarquer. Certains disent: « j´ai trop donné! Maintenant, je suis plus heureux/se sans amour! »
On met l´Amour sur un piedestal, on devient exigeant, intransigeant; on mélange: respect,pardon, amour, sexe, amitié! Après ce melting pot, comment se positionner ?

26 décembre, 2012

Le pardon : un geste libérateur!

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 18:04

Cet article m´est inspiré par un très beau texte que nous a proposé Hélène sur son blog sur la thématique du pardon.

Le pardon est le geste le plus difficile que certaines personnes aient à faire; notre Ego et notre éducation ne nous apprennent pas toujours à offrir notre pardon.

Nous nous sentons en rage, nous sommes pleins de rancoeurs et nous ne souhaitons pas tendre la main à la personne qui nous fait ou nous a fait souffrir! Notre idée se dirige vers la vengeance et l´effet boomerang: qu´elle souffre elle aussi, c´est ce qu´elle mérite!

Mais pour accorder le pardon, il faut mettre de côté nos frustrations, nos colères et envisager la situation d´un autre oeil: considérer les circonstances,songer aux actions positives qu´elle a fait pour nous et aussi à nos torts personnelles …après cette réflexion, nous serons plus prédisposés pour accepter de pardonner!

Utiliser le  Namasté comme le font les boudhistes peut nous apporter l´aide nécessaire pour faire la démarche de pardonner! Le Namasté nous demande de considérer dans chaque être humain son côté divin; quand on pense que tout chacun a du bon en soi, on est davantage tenté de pardonner pour le comportement inadéquat que cette personne a eu avec nous!

On envisage alors le pardon comme un geste de respect envers l´Être Humain en général et même envers soi même. En effet, en se libérant du ressentiment à l´égard de la personne qui nous a causé « du tort moral », nous effaçons nos mauvaises pensées et nous pouvons envisager la Vie de manière plus sereine: nous nous faisons du bien à nous même.

Pardonner apporte du bien être, c´est un acte d´Amour.

20 décembre, 2012

L´Amour

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 15:44

Nous voici plongés dans la période de Noël avec tout ce qu´elle représente pour les cultures judeo-chrétiennes.  Avec le fil du temps, nous savons que la tradition a évolué et que les festivités dans beaucoup de maisons ont changé.

Cependant, je pense que nous sommes nous conscients que la base de cette fête est la célébration à l´Amour et à la Vie (avec la naissance du petit Jésus).

Je voudrais donc profiter de cette période de l´année, pour penser à l´Amour. Ce sentiment est certainement le plus beau et le plus noble; celui qui nous unit au bonheur.

L´Amour, dans la démonstration inconditionnelle, dans son action, transforme la Vie, le Monde; depuis l´individu qui sous la caresse de l´Amour, sous l´impulsion de ce sentiment et de son appui devient autre: croît, gagne en assurance, se rassure et reprend confiance en lui-même, jusqu´aux peuples qui à son contact extériorisent un bien être tranquille.

Bizarrement, alors que je pense que nous savons tous à quel point l´Amour est profitable à tous, nous éprouvons certaines difficultés à exprimer cette émotion envers autrui; nous « oublions » d´en faire part à nos êtres chers! Nous accordons priorité à la colère par exemple: lorsque nous sommes contrariés par un événement, une attitude, une conduite de la part d´un membre de notre entourage ou plus général, nous le faisons remarquer…mais nous prenons moins le temps de dire: « je t´aime, tu es une personne magnifique. Tu as un comportement digne d´éloges…! » ou autres compliments positifs pour renforcer la satisfaction de la personne aimée!

Alors, voilà mes amis bloggeurs qui prenez de votre temps pour consulter mes articles et laisser un commentaire, je veux profiter de cette occasion pour vous remercier de vos gentilles attentions; c´est très encourageant de constater que mes écrits vous interpellent!

Je veux également vous dire que je vous aime tous. Vous êtes très importants pour moi: chacun/e a sa façon. Vos remarques, vos réflexions m´éclairent sur les sujets que j´aborde. Vos opinions m´ouvrent de nouvelles voies à explorer.

Merci à vous tous d´être aussi aimables avec moi.

13 décembre, 2012

Se réconcilier avec soi même

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 19:52

Nous passons notre temps à nous efforcer à bien nous entendre avec le monde entier: d´abord la famille (parents, enfants, frères et soeurs),  ensuite avec les voisins (parce que c´est quand même mieux de se saluer quand on se croise, que de s´entre-tuer quand on habite juste à côté: on sait que la mésentente peut avoir même de fatales conséquences, cela s´est déjà vu!), avec les collègues (même s´ils nous semblent lourds, on leur fait la plupart du temps bonne figure: c´est qu´il faut les supporter 8h00 par jour et une ambiance tendue aussi longtemps pourrait conduire à la déprime), et puis il y a les connaissances, les copains (avec leurs blagues aussi lourdes que celles de certains de collègues pénibles à souhait) avec qui on rit à gorge déployée sans même savoir pourquoi (vu qu´on en a rien à cirer de leurs anecdotes vicieuses) et puis les amis: eux ils mangent à part (c´est une expression bien de chez nous, enfin le chez moi d´Espagne, pas de Belgique) on ne sait pas qui à choisit qui mais on est amis…alors ils ont un traitement de choix: ils vous envahissent votre espace vital à n´importe quelle heure du jour ou de la nuit et on trouve cela normal, enfin on le suppose, on le croit, on nous l´a appris ainsi!

Pourtant, avec nous mêmes, nous sommes toujours en conflit! Nous en voulons pour les deux ou trois kilos en trop que nous avons accumulés pendant les fêtes, nous nous repprochons de ne pas gagner assez d´argent pour arriver à la fin du mois…! Comment se fait-il que nous entendions si mal avec nous mêmes alors que nous cotoyons tant de personnes qui nous indisposent en différentes situations mais , généralement, nous n´en faisons pas un plat « ad vitam aeternam »!

Quand quelque chose ne va pas avec nous même, on dirait que c´est impardonnable et on traîne le fait,  le vécu tellement longtemps que même quand ce n´est plus possible cela a encore des conséquences sur notre vie: ainsi, une relation sentimentale foire et du coup, on est au quatrième dessous. On fait une telle histoire, qu´on finit par être marqué par cet échec…et finalement, la suivante relation termine aussi en eau de boudin, parce que c´est ce qu´on attend de nos aptitudes à gérer une relation amoureuse! C´est pareil par rapport au boulot, au patron, à l´argent…etc: dès qu´un résultat dans une de nos « activités » n´est pas celui escompté (par nous mêmes -ou peut être par la Société ?-) nous nous regardons avec mépris, nous nous retirons notre confiance et nous condamnons !

Pourquoi sommes nous si intransigeants avec nous mêmes ?

Pourquoi ne nous réconcilions nous pas avec nous mêmes et ne sommes nous pas plus conciliants ? Pourquoi ne nous traitons pas avec davantage de tendresse, de gentillesse (et non pas comme un sergeant avec le soldat!) ?

Quelles sont les raisons de ces attitudes que nous adoptons avec nous mêmes ? Pourquoi nous fustigeons nous tant ?

Que retirons nous de positif d´une conduite aussi cruelle ? Le comportement que nous avons envers nous même nous le répréhenderions si nous le voyions faire d´une personne envers une autre personne et pourtant nous ne cessons de nous faire souffrir : est-ce notre Ego qui se donne la permission de maltraiter notre Être Intérieur (un peu comme on voit dans les campagnes contre les mauvais traitements/l´harcelement entre genres) et si on compare avec Hommes et Femmes (même si parfois c´est le contraire) ou Adultes et Enfants: doit-on penser que c´est parce que lui même se sous-estime ? on explique, souvent ainsi, (en psychologie) l´agressivité des « bourreaux » . 

Et si nous nous donnions une chance de vivre en harmonie et heureux!

24 novembre, 2012

Les trois Grands

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 20:45

L´Être Humain semble dépendre dans sa vie des trois Grands: du Temps, de l´Environnement et du Corps. Pourtant ces trois éléments paraissent être des illusions.

Scientifiquement, il est prouvé que le temps en soi n´existe pas. Il est clair qu´il a été conçu tel comme nous l´affrontons aléatoirement par les Hommes. Certaines théories poussent plus loin la constatation et expliquent que le passé n´existe pas : c´est une simple interprétation faite au moment présent pour justifier le moment présent. Le futur n´est que le fruit de notre imagination puisqu´il est irréel.

L´environnement dépend lui aussi de notre ensemble mental:  tout ce qui nous est inculqué depuis notre naissance. C´est donc le résultat d´un ensemble d´informations apportées par notre entourage, depuis notre famille jusqu´aux médias et auteurs inconnus à qui nous accordons notre confiance et crédibilité. Quelle est là notre part d´individualité ? C´est une construction façonnée au cours des siècles à laquelle nos points de vues insèrent de nouvelles fiches axées, basées sur des éléments existants préalablement. De quoi dépend l´originalité de l´oeuvre ? Où réside la créativité ? Faut-il prendre nos distances par rapport à nos connaissances afin de permettre à la nouveauté de s´exprimer ? Difficile de se dépouiller de toutes ces couches d´acquis pour laisser notre « Être intérieur » prendre les commandes! L´imagination devrait être encouragée davantage à se développer en liberté ! Quoiqu´il en soit, l´environnement apparaît donc comme irréel !

 De nombreuses théories affirment que le corps nous sert de rappel via les émotions des sentiments appris à travers l´interprétation des faits. En fait, le corps serait programmé pour nous remettre en situation d´un vécu et nous prévenir des conséquences  »qu´on croit possibles » de cette cause « qu´on perçoit » . Telles semblent donc être les fonctions des émotions de la peur, de la tristesse, de la colère, de la joie etc. Elles sont reliées à notre interprétation du passé et à notre « vision du futur ». Le corps et l´esprit se rétroalimentent de cette relation:  le corps s´habitue à recevoir ces émotions et pousse l´esprit à avoir des pensées type, il s´agit donc du corps qui prend le contrôle de l´esprit. Il est donc essentiel de contrôler ses habitudes, ses routines tant mentales (pensées) que physiques (alimentation…); changer les coutumes demande beaucoup de constance et de volonté: il semble que passer d´un parti politique à un autre, d´une religion à une autre, d´une équipe de football à une autre exige un dépassement de soi car cet attachement comporte beaucoup de connotations émotionnelles! (j´en sais quelque chose, je me vois difficilement ne plus être supporter du Barça!!!).

Prenant en considération ces facteurs, il semble important de savoir faire face aux potentielles transformations, d´avoir une bonne prédisposition vis à vis du changement. L´Être Humain a tendance à se cantonner dans sa zone de confort (soit-elle bonne ou mauvaise, lui apporte-t-elle plaisir ou souffrance) et éprouve beaucoup de difficultés à la quitter pour des questions d´habitudes! Aussi, ne faudrait-il apprendre à jongler avec les habitudes pour que ces dernières ne deviennent pas routine ?

15 novembre, 2012

Mon voisin d´intérieur

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 10:47

Après maintes lectures de développement personnel et de livres d´aide à soi même, j´ai bien pris conscience que nous nous composons d´une grosse façade constituée de tout ce que nous apportent nos connaissances inculquées par notre famille, voisins,amis, école, médias etc: donc notre ensemble mental (Ego ?)!

Néanmoins, à l´intérieur de nous se trouve un Être (indépendant ?);  alors quel est son rôle dans notre vie et dans ce Monde ? Nous élaborons notre « identité » en nous identifiant à notre entourage, à notre environnement, à nos biens matériels et à nos acquis culturels…tout cela est extérieur à nous! Réellement, peut on considérer utile à long terme cette personnalité ? En quoi nous représente-t-elle vraiment ?

Quand nous quitterons ce Monde, si nous accédons à un autre endroit, notre corps ne sera plus, nos biens matériels non plus…seul parviendra à cet endroit (si nous partons du principe qu´une continuité existe après notre mort) notre Être intérieur! Qu´emportera d´ici cet Être intérieur: nos souvenirs ? Ici, nos souvenirs s´estompent au fil du temps…peut-il en être le même pour notre Être intérieur ? Si c´est le cas: que lui restera-t-il de nous quand nos références à cette Société, à notre famille, à nos amis, à notre travail, à nos possessions ne seront plus ?

Qui est donc notre Être intérieur ? Est-ce l´intermédiaire entre l´Univers (auquel nous savons que nous sommes connectés) et notre vision de l´extérieur (Ego ou Moi ?). Si nous adhérons à la loi de l´attraction, cela se pourrait se justifier: nous pensons bien ou mal d´une situation, d´un fait et l´intermédiaire en fait part à l´Univers qui nous renvoie sur notre chemin ce que nous considérons de la « Vie ».

A côté de ces réflexions, surgissent d´autres questions: qui côtoyons nous jour et nuit ? Bien sûr, nous mêmes : mais quelle est la part de nous même ? De quoi se compose-t-elle ? Les sentiments et les émotions sont provoqués par des stimuli de l´extérieur; nous les associons à des situations présentes mais avec un écho dans le passé. Les qualités et les défauts sont aussi acquis à travers de notre vécu!  Nous sommes semble-t-il constitués d´énergie, de particules énergétiques. Celles-ci circulent dans l´Univers et partout y compris dans notre corps; elles émettent des fréquences à travers lesquelles se crée une communication. Les données transmises provoquent des effets.

Puisque nous sommes essentiellement énergie (même la matière est énergie); nos transformations (dans ce cas en humain) ne sont qu´un passage (comme le suggèrent les boudhistes) et quand notre enveloppe corporelle ne sera plus utile, nous prendrons une autre forme (qui passe évidemment par l´énergie plus ou moins visible aux yeux des humains)…

Le tout est de savoir: y a-t-il une règle du jeu ? L´étape suivante peut-elle dépendre de notre attitude sur terre? Notre Être Intérieur transmet-il les info nous concernant à d´autres entités énergétiques qui attendent de nous des « résultats » et si oui lesquels ? Devons nous être performants dans ce qu´on exige de nous (et ce sans mode d´emploi inclus!) ?

Ainsi, on peut envisager que nous participons à une compétition depuis le départ énergétique: les spermatozoïdes ont fait une course vers l´ovule et nous sommes le résultat du gagnant! En tant qu´Être Humains nous avons atteint un niveau X, le suivant serait donc supérieur…vers la spiritualité ?

La dynamique de la Vie est-elle pyramidale (comme est déjà présent ce schéma dans les très anciennes civilisations telle la très connue égyptienne) ? Il nous faut nous élever d´échelon en échelon, jusqu´à la pointe. On dit d´ailleurs que les pyramides dégagent beaucoup d´ondes énergétiques!

Pour s´élever, il faut supposer que nous devons nous améliorer mais dans quelles proportions, de quel type d´amélioration est-il question ? Faut-il respecter les règles humaines de la Société ? Finalement, ces règles sont le fruit de nos ancètres et sont aussi celles qui s´élaborent en fonction des circonstances vécues suivant les époques! Quelle valeur à échelle universelle peuvent-elle avoir ?

Alors, l´idéal n´est-il pas de se rapprocher de notre Être Intérieur ? « Je suis! » : dépouillé de toutes les couches d´à prioris, de préjugés, de principes….nous pourrions parvenir à faire face à notre Être Intérieur mais cela ne fait-il pas froid dans le dos ? Nous semblons préférer charger avec nos maux plutôt que de nous en remettre à notre Être Intérieur, l´ignorer comme s´il n´existait pas. Est-ce par manque de confiance ? Est-ce par orgueil ? Nous cohabitons « sous un même toit » et nous sommes deux complets inconnus! 

En définitive : ce mode d´emploi que nous demandons constamment à la Vie n´est-il pas ranger dans les poches de notre Être Intérieur ? Ne suffirait-il pas de lui demander conseil ?  

13 novembre, 2012

Infiniment infini!

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 10:13

L´Univers dans lequel nous vivons est infini: tant du point de vue physique que du point de vue mental (spirituel ou « idéologique » si vous préférez).

Nous sommes des individus, tous différents (uniques si vous préférez). Nous nous cotoyons et nous nous efforçons de créer des liens entre nous pour faire fi à la solitude qui nous représente et que la Société pour mieux établir la nécessité de nous organiser en « nombre » (groupes,familles, couples…) nous a appris à « craindre ». Nous pensons que « l´union fait la force »: dans certains cas, c´est possible mais généralement, je pense que c´est une erreur. Afin de composer cette force: il faut faire des concessions, donc se débarrasser d´une part de notre « identité » pour s´intégrer à ce groupe de force, dans lequel certains laisseront plus de plumes que d´autres (ces derniers nous les appellerons par la suite manipulateurs: à escient ?)!

Nous pensons tous différemment, nous percevons tous la Vie de manière distincte…c´est pour cette raison qu´il existe les divergences et que les options de conduites, d´attitudes, d´actions et réactions sont incomensurables! Même, si la Société nous inculque des normes, des paradigmes, des codes… pour créer des uniformités de « vies« ; nous constatons que nous assimilons ces informations chacun à notre manière: y compris deux jumeaux n´ont pas la même vie…leurs choix, issus de leurs pensées (que leur identité a élaborées) les conduisent vers des « destins » parallèles ou totalement opposés!

Notre « maître » est notre esprit: notre imagination. C´est le guide de nos actions, de nos paroles, probablement de nos pensées! A l´école ou bien en comité d´amis ou de collègues, nous discutons à propos d´un article de journal ou du contenu d´un livre, d´un poème et on nous demande notre avis: notre interprétation sur le message. Différentes opinions surgissent; toutes sont aussi valables les unes que les autres : pourquoi ? parce que nous sommes uniques et rien n´est déchet!

Il arrive pourtant que certaines personnes présentes dans ces « réunions » se moquent, critiquent une version de l´écrit: « c´est vraiment loufoque ce que tu dis là! » et pourquoi ? Qu´est-ce qui leur donne le crédit de « mépriser » la vision du texte de cette personne ? …ceci peut conduire « la victime » à perdre confiance en elle et perdre sa créativité qui fait de nous tous notre particularité et notre « beauté »! Souvent, la personne qui a été pointée du doigt possède en elle bien plus de talent et d´originalité que le reste des participants…elle est bien plus unique et son imagination bien plus féconde…mais l´imagination n´est pas toujours bien vue dans notre Société! Pourquoi  est elle dans certaines circonstances méprisée…alors que c´est de l´imagination que naissent les inventions les plus utiles!!! Néanmoins, faire preuve d´imagination débordante suscite le rire de certains…qu´est-ce qui motive ces gens ? la jalousie ? peut être! Mais la victime, si elle manque de confiance en elle, si elle est réellement sensible, finit par se démotiver et beaucoup de « génies » n´exprimeront pas leurs talents suite à ces « moqueries » de leur entourage!

Nous sommes tous des individus et il faudrait prôner nos particularités plutôt que de nous emboîter à tout prix dans les cadres sociaux, nous séparant de ce qui nous est propre pour devenir un numéro dans cette masse humaine!

11 novembre, 2012

La source

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 10:22

Quand on reçoit une information, il nous est recommandé de vérifier nos sources.  Cette règle parait la principale de chaque journaliste qui se doit d´informer ses lecteurs. A l´école, lorsque nous présentions nos élocutions sur un sujet quelconque, le professeur nous rappelait de faire attention à ce que nous allions écrire et être sûr que nous apportions des données correctes.

Quand nous apprenons quelque chose, nous sommes plus réceptifs si cette nouvelle connaissance cadre avec nos croyances. Nous ne la remettons souvent en doute que si elle sort de nos paradigmes et nous éprouvons même beaucoup de difficultés à accepter l´information comme exacte: nous nous en méfions. Donc, nous restons toujours limités dans un cadre précis: celui de notre entourage! D´où l´importance de l´ouverture d´esprit (open minded), accepter de voir le monde sous des angles différents des habituels mais toujours avec une certaine prudence pour ne pas tomber dans le travers de croire tout et n´importe quoi. Ainsi, on  dit que les voyages forment la jeunesse…et quelque part, cela se justifie car (même si ces voyages ne puissent se faire qu´à travers des encyclopédies, des vidéos, des reportages) on perçoit d´autres cultures, des traditions différentes, des formes de faire face à vie distincte. Bien sûr, rien de tel que l´expérience si c´est possible!

La confiance en « la source » peut également constituer un élément qui détermine notre approbation de l´information ou sa remise en question. Ainsi, quand nous considérons une personne menteuse, le jour où elle vous rapportera des faits exacts que vous méconnaissez vous ne lui prêterez pas de crédit. Et vous ne les croirez pas à moins que par la suite, une personne de votre confiance ne vous les confirme…allez vous vérifiez la source: les faits ? Souvent non. On aura jugé suivant nos croyances!

Notre personnalité intervient aussi au moment d´être passif ou actif devant l´information: ainsi, vous lisez dans un magazine (inconnu) un régime miracle pour perdre cinq kilos en dix jours. Certains se précipiteront illico pour faire l´expérience et d´autres seront réticents. Les réticences seront justifiés par l´absence de critères médicaux, parce que les ingrédients ou les conseils du régime ne cadrent pas avec les goûts du lecteur. Peut être en définitive, le vrai motif réside dans l´absence de curiosité ou le manque de volonté. Donc dans les traits de personnalité du lecteur.

Face à l´information, il convient d´être prudent. Car il s´agit de la nourriture de notre esprit. Nous surveillons toujours attentivement ce que nous offrons à notre corps pour le nourrir, mais sommes nous conscient de toute l´information toxique de tout type que nous insérons dans notre cerveau ?

 

8 novembre, 2012

Des goûts et des couleurs on ne discute pas

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 20:00

Ce proverbe est d´actualité depuis la nuit des temps. Quand deux personnes divergent sur un sujet, un tiers intervient souvent pour apaiser le conflit et y fait référence.

Le phénomène des modes se justifie également grâce à cette réflexion…et finalement on peut dire qu´il convient à toutes les facettes de la vie: tant politique, que professionnelle etc.

Bien sûr, il faut avoir une vision du monde open minded; l´intransigeance ne se cotoie pas avec ce dicton. Ainsi, les parents et leurs enfants adolescents s´opposent quant à leurs goût musicaux et leurs tenues! Chacun désapprouvant l´autre! Pourtant chaque génération marque l´Histoire et crée des tendances! Et toutes ces variantes enrichissent l´Univers et chacun d´entre nous. S´intéresser à ce qui nous entoure et agrandir le répertoire de nos connaissances nous permet de mieux réagir aux circonstances.

Envisager les situations depuis des angles différents nous donnera des perspectives distinctes: certaines sembleront hétéroclites, incongrues; d´autres sembleront peu appropriées et d´autres finalement s´harmoniseront avec notre individu!

Il est utile d´être créatif et de forger depuis son imagination ses propres films de la Vie… le cinéma à la maison avec nos propres scénarios dirigés par notre Esprit : n´est-ce pas un moment d´agréable détente et de joie ?

Le rêve et la fantaisie sont l´expression de notre Être Intérieur!

 

7 novembre, 2012

Question de perspective

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 15:46

On a tous toujours l´impression de vivre dans un même monde. Parfois, on est surpris et du coup on pense ou on exprime ce sentiment étrange et pénétrant de n´être pas sur la même longueur d´ondes que le reste des interlocuteurs et/ou personnes de l´entourage ou plus: « je croirais bien que je ne suis pas de ce monde! »

En fait, à la réflexion, il faut reconnaître qu´on perçoit le monde, l´environnement en fonction de qui on est et de ce qu´on est; ainsi, on prête attention à ce qui a un certain intérêt pour soi …ce qui signifie que tous ne regardons pas toujours dans la même direction; ainsi dans certaines occasions vous avez dit ou on vous a dit: « Tiens tu as vu là bas, le X, Y,Z ? » …et pourtant vous n´avez vu ni le chien berger allemand, ni la grosse femme au chapeau à fleur, ni même le super mâle sortant du club de musculation :-( ! Il est clair qu´à ce moment là vous étiez concentré sur autre chose: meilleure ou pire ? en tous les cas différentes! De même quand on décrit un accident duquel on a été témoin: il y a différents témoignages. Chacun a vu des choses distinctes. Nous créons la réalité!

Il semble que notre esprit pense sans arrêt ce qui nous complique beaucoup la prédisposition à faire de la méditation, car même si on ne souhaite pas réfléchir ou songer à une ou l´autre thématique, nous perdons le contrôle de notre silence interne…car l´habitude remporte toujours gain de cause et automatiquement, nous nous attrappons entrain d´organiser le programme de notre journée, nous souvenir de la discussion avec notre conjoint au petit déj ou simplement nous inquiéter sur la situation économique du pays!

Actuellement, beaucoup de personnes s´intéressent à une nouvelle manière de faire face à la Vie pour atteindre le bonheur, son propre bonheur. Là dessus, il nous est recommandé de surveiller nos pensées et de les orienter vers le positivisme. Certains diront que seuls les rêveurs peuvent s´imaginer, croire que le fait  de regarder le monde avec le sourire et chercher à y découvrir une beauté que beaucoup nient avec force…surtout dans l´actuelle perspective peu réjouissante ou qu´on nous présente peu réjouissante! Pourtant avoir une attitude enthousiaste et vivre avec entrain; faire fi du stress et peser le pour et le contre du quotidien n´est-ce pas une conduite raisonnable ? Plutôt que comptabiliser les prix qui flambent pourquoi ne pas songer que nos parents, nos grands parents étaient payés à la semaine et les produits de première nécessité n´étaient pas toujours disponibles dans les épiceries. Même si le ciel est sombre, le soleil perce entre les nuages. Nous vivons dans un confort que nos ancètres envieraient : nous possédons des ordinateurs, internet, des portables, des tablets, des appareils photographiques numériques (qui peut encore se souvenir des appareils auxquels il fallait mettre un film et porter ensuite développer ? avec les inconvénients que cela comportait : combien de photos gâchées…!). Nous ne manquons pas de vêtements dans nos garde robe, nos parents n´avaient que deux ou trois tenues (deux pour la semaine et la tenue du dimanche!)!

Alors, n´est-il pas bon de donner une opportunité à cette théorie positive appelée « Loi d´attraction » ?   

 Donnons lui une chance…après avoir accepté la Loi de Murphy qui nous présente les faits de manière négative; ouvrons notre esprit à la Loi d´attraction qui nous donne le contrôle de nous même, de notre Vie et de pouvoir orienter notre futur en accord avec nos rêves et non pas avec nos angoisses. Nous consacrons beaucoup de temps à retourner dans notre tête nos soucis financiers, professionnels, familiaux et nous nous penchons beaucoup sur le passé. Il est exact que le passé est la cause de notre présent; chacune de nos actions, attitudes nous ont conduites à notre actuelle situation. Mais nos projets nous amèneront à un nouveau destin. Alors prenons en bien soin !

123456
 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage