De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Le fruit de ma réflexion

21 mai, 2012

Mon anniversaire :-)

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 19:35

Voilà, ce 21 mai, je fête mon anniversaire.

Je peux donc me vanter d´arriver à 46 bougies (comme dit ma Princesse).

C´est surprenant, de prendre conscience que j´approche le demi siècle; alors, je me penche sur ma trajectoire (joli mot) et je fais le point.

Comme depuis quelque temps, je m´efforce (bon le mot n´est pas très positif), je m´entraîne (cela fait plus joli) à être conciliante avec moi même, à me pardonner pour les erreurs commises, et celles que je commettrai! Et je me convaincs peu à peu, que je suis une Personne Importante: et finalement pourquoi pas ? Tenant compte, que je suis une pièce de plus de l´énorme puzzle de l´Univers…si, je m´égarais, il manquerait une fiche et l´image serait foutue!!!

Donc pour en revenir à mon petit bout de chemin parcouru dans la Vie sur terre, je pense que j´ai accompli quelques petites choses depuis que je suis ici (dans ce monde je souhaite dire!). J´ai fait des études (bon, je ne me vante pas…mais tous ceux qui en ont l´occasion ne terminent cependant pas leur cycle; là, je ne dis rien à ceux qui n´ont pas eu l´occasion d´user leurs fonds de pantalons sur les bancs de l´école), j´ai eu une vie professionnelle en Belgique et en Espagne…et puis là, je me consacre á élever du mieux que je peux ma Princesse. Bon, certains diront: « plutôt maigre sa réussite!  » Peut être, mais de mon point de vue, tenant compte que socialement, je me suis tenue à carreau (pas de casier judiciaire! Bien, certains diront : »encore heureux! » Ok, je suis d´accord: mais tout le monde ne peut en dire autant!). Je considère que je suis une bonne citoyenne, une bonne compagne, une bonne mère, une bonne amie, une bonne voisine…mais évidemment, je ne suis pas parfaite: bon d´accord, il semble, suivant une nouvelle théorie, nous sommes tous parfaits car issus, de la « création » qui est elle parfaite et qui nous a créés à son goùt, ce qui signifie parfaits! Cette explication vaut ce qu´elle vaut: mais peut être, que Dieu/l´Univers ne désirait pas que nous soyions parfaits! Bon, la question n´étant pas là, je ne vais pas m´étaler au delà!

Vu, que nos pensées déterminent notre Vie:

je me souhaite un joyeux anniversaire! parce que je m´aime, je m´aime vraiment….et je m´accepte comme je suis!

Je profite de l´occasion pour pratiquer mon drill :-)

6 mai, 2012

La fête des mères à Madrid :-)

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 19:24

Voilà ce dimanche, les mamans d´Espagne savourent la joie d´être choyées par leurs enfants…voire par leurs proches en général.

Je ne vais me la jouer mielleuse même si en ce jour comme maman, j´ai le droit d´être capricieuse!

Aujourd´hui, j´ai souhaiter faire une prise de conscience: ma princesse a dix ans (once au mois d´octobre) et quotidiennement, je m´efforce de prendre soin de ses besoins et aussi de ses désirs (dans la mesure de mes possibilités)… je ne me vante pas d´être une mère parfaite, j´espère juste être une bonne mère.

Mais quand on se penche sur la question :

qu´est-ce qu´une bonne mère ?

Je me dis, cela signifie-t-il faire les repas, laver le linge et donner un coup de mains dans les devoirs… Tout cela ne serait-ce pas une responsabilité attachée au rôle de parent ?

Alors, je suppose qu´une bonne mère est une personne qui donne de son temps pour écouter les soucis  de son rejeton et lui remonter le moral quand il est triste parce qu´il n´a pas eu une bonne journée; lui fait des calins juste parce que son enfant chéri et lui dit : « je t´aime » juste parce que c´est vrai!

Mais  »le temps, dit-on, c´est de l´argent! » et nous savons en temps de crise…à quel point, on en manque. Le stress nous guette à chaque coin de la journée, et il nous arrive si souvent, de ne pas attacher l´importance appropriée à la situation par laquelle passe la prunelle de nos yeux…simplement, parce qu´on est pris dans le tourbillon des activités quotidiennes! Mais sont-ce plus prioritaires nos courses, la vaiselle, le repassage ou le bobo du coeur de notre petit/e prince/sse ? Pourtant, combien de fois, avons nous dit : « pas maintenant ! »

Alors pour tous ces déceptions que j´ai pu faire naitre dans l´esprit de ma princesse, je veux qu´elle sache combien j´en suis désolée et surtout, que je m´efforcerai davantage dès à présent, de

lui prouver à quel point je l´aime!

Certainement, là, vous vous demandez et sa princesse a-t-elle été à la hauteur des expectatives de démonstration d´amour et tendresse qu´attend une maman de la part de son être cher ?

Je vous invite donc à rejoindre auroreetsongrain de folie et le vérifier par vous même! :-)

 

4 mai, 2012

Politiciens ou héros ?

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 19:35

A la tête des différents pays se trouve un Président ou un chef d´Etat : que le peuple a généralement élu (du contraire, on dirait un dictateur). Actuellement, la France et le Mexique sont confrontés aux elections pour avoir leur représentant à travers le monde et pour, bien sûr, que la gestion de leur pays s´effectue au mieux de leurs intérêts.

Tout chacun souhaite que la personne qui assumera ce poste possède les qualités les plus correctes, adéquates…bref, qu´elle soit proche de la perfection s´il en est!

Mais, nous devons reconnaître que nous choississon un Être Humain et non pas un Dieu pour diriger le pays…et là, le bat blesse car les Hommes ne manquent pas de défauts. Donc, depuis de notre bulletin de vote, nous élisons avec nos défauts, un personnage avec les siens.

Une de nos caractéristiques « blamables » pourrait être notre égoïsme: nous désirons que les mesures prises soient pour développer notre bien être…ainsi, quand la demande de travailleurs pour X secteur s´offre à la Société, et que les autochtones sont réfractaires à assumer cette voie professionnelle (et cette hypothèse va sans préjuger envers aucun travail ou aucune nationalité) nous donnons la bienvenue aux étrangers…mais quand une crise économique s´annonce, ces derniers nous mange notre pain!

Un autre de nos travers est la jérémiade, l´esprit de « victime« : nous déléguons de plus en plus « le pouvoir » …Quand nous sommes déçus, insatisfaits, mécontents, nous nous déresponsabilisons de la situation: nous nous plaignons de la mauvaise gestion de tout, les prix qui augmentent, les entreprises qui ne sont plus assez concurentielles, le matériel n´est pas à la pointe, le mari dépense trop, l´épouse ne fait pas d´économies, l´enfant est un fainéant, la police ne fait pas son boulot. Mais très peu tentent de trouver une solution à un soucis. Prendre les choses en main constitue assumer le risque d´échouer…et ça, on préfère le laisser à autrui. Si on est acteur/actif, on bouge les pièces du jeu d´échec, on peut être responsable d´avoir perdu la partie, mais si on est passif, alors le jeu stagne et si ailleurs, d´autres joueurs remportent des parties…nous perdrons par forfait!!! Cependant, la peur de l´échec est tellement ancrée dans notre esprit…qu´il est difficile d´agir : « dans le doute abstiens toi ! » …est-ce vraiment la bonne attitude ? Elle devient pourtant de plus en plus le life motif des citoyens! Et de là, une autre conduite: ne te mêle pas des affaires des autres!!! Que devient la solidarité ?

J´en profite pour revenir sur le chef d´état: si Sarkozy avait mené la France à « la victoire », il serait maintenant un héro… malheureusement, la situation, les circonstances n´ont pas trop été à sa faveur (idem pour Zapatero, à qui on a déjà coupé la tête en Espagne!!!)…alors vu que cela n´a pas été le cas: le voilà lapidé!! Mais qui n´a  jamais pêché, jette la première pierre! Bon, ceci dit, pour ceux qui pourraient croire que je suis ici entrain de prêcher pour lui, ce n´est pas le cas…et je ne fais pas de laïus non plus pour Hollande (je ne connais pas les programmes des candidats français).

Pourquoi sommes nous si statiques ? Et pourtant, la Société ne prône-t-elle pas un Esprit gagnant ? le chef d´entreprise au succès retentissant n´est-il pas un exemple à suivre aux yeux de la Société ? N´envie-t-on pas les hommes d´affaires qui se meuvent dans des Audi modèle XXX  ou des Mercedes du même style, jaguar etc ? Sommes nous plus entreprenants dans notre vie quotidienne ou nous plaignons nous tout autant de la vie qui est la nôtre et de l´atmosphère qui nous entoure ? La faute à Qui ? « Je suis tombé par terre, c´est la faute à Voltaire, le cul dans le ruisseau c´est la faute à Rousseau ! »

Il est envisageable que l´Homme a un naturel menteur: cela vient dans le pack d´acquisition…Dans ces conditions et si on ajoute que l´Homme a tendance à la méfiance…surtout « si chat échaudé craint l´eau froide » comment espérer que les candidats aux présidentielles partent d´un bon pied! Ils semblent sur la chaise éjectable avant même d´avoir pu y poser leur royal fessier :-) Il faut, actuellement, une fameuse audace pour se risquer à se proposer comme Président de la République ou d´ailleurs!

Il faut donc une bonne compensation; et là, un portefeuille bien garni est une excellente motivation…surtout dans notre Monde où le matérialisme comme j´ai fait un peu référence dans l´antérieur paragraphe a une importance notoire!! Mais maintenant, songeons comment sommes nous arrivés à cette situation ? Il y a un siècle : Raymond Poincaré avait-il un train de vie comparable avec les présidents de fin du XXième siècle et de nos jours ? Et depuis quand est-ce que cela nous gêne-t-il ? Depuis que nos porte monnaies sont beaucoup moins cossus et depuis que nous arrivons difficilement à boucler les fins de mois ?

Alors la boucle est-elle bouclée ?

Je ne donne ici aucune leçon de morale.

 Je pense qu´il faut peut être avoir une attitude un peu plus indulgente envers ceux qui « agissent » dans le milieu politique ou/et être plus participatif envers sa commune, province ou pays. Bien que ce soit un job généreusement payé, les politiciens s´acquittent de leurs fonctions …et chaque travailleur apprécie être reconnu dans son travail et ne pas faire l´objet constant de critiques négatives…finalement les hommes politiques sont des être humains et non pas des têtes de turcs!  Ou pas ?

 

Image de prévisualisation YouTube

 

24 avril, 2012

La Vie, la destinée : où est la liberté ?

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 14:25

La Vie, la destinée sont des concepts qui suivant les définitions que la Société leur donne, nous insuffle comme une certaine impuissance à vivre!

 

Avant de poursuivre ma réflexion, je souhaite vous inviter à vous rendre sur le blog de notre amie Nathalie qui est à la source ou à la base de l´inspiration de mon article; alors pour remercier ma muse, je vous incite à lire son article, sur ce lien:

http://monhistoiremavie.unblog.fr/2012/04/23/sa-destinee/
Ainsi: on n´arrête pas de nous remâcher: « c´est la Vie, on n´y peut rien mais c´est la vie! » « Tel est ton destin!« …etc.  Avec ces notions « du chemin de Vie », rien de très réjouissant pour ce qui est « de se prendre en main! », de « de faire des choix« …tout au plus comme tu dis: le droit à rêver!

Néanmoins, certains esprits rebelles ont « ignorés » cette éducation sociale qui nous met en position de faiblesse face à « la Vie » et ont imaginé pour eux un « chemin de Vie » suivant leurs goûts…et beaucoup ont atteint leurs objectifs: des personnes d´origine modeste sont devenus de grands industriels, de grands artistes, de grands sportifs…etc!

La bonne étoile n´est-ce pas simplement décider un beau jour d´élaborer son « projet de Vie » et d´y croire dur comme fer, quand bien même, on trébuche de nombreuses fois, sur la route qui nous dirige vers notre but! L´essentiel consiste en ne pas baisser les bras! En croire dur comme fer qu´on arrivera jusqu´à nos fins!

Car si tout est vraiment programmé pour chacun d´entre nous, quels motifs avons nous pour songer à projeter notre futur…puisqu´il va nous être imposé et nous n´avons pas de prise dessus ? Peut être, est-ce réellement ainsi notre situation sur Terre et notre Ego nous présente nos succès, nos échecs comme le résultat de notre action…et en définitive, ce n´est que les fils « de nous marionnette » qui ont été tirés par le Destin … alors Destinée ou auto-action sur notre Vie, quelle est votre opinion ?

 

22 avril, 2012

Le doute

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 13:43

Qui n´a pas connu le doute ? Il semble que ce sentiment puisse trouver son explication en rapport avec le danger y compris avec un désir/souhait de frôler, de vivre du danger. Mais évidemment, c´est avant tout c´est dans la recherche d´un besoin de sécurité que nait le doute. Nous souhaitons atteindre un but et éviter l´échec; nous voulons vivre heureux et non pas dans une constante inquiétude reliée à l´avenir.

Cette assertion à laquelle j´ai fait référence comme quoi, nous pouvons avoir envie de danger quand nous sommes en état de doute, m´a vraiment interpellée au point de m´efforcer de comprendre cet état. Alors, je songe au danger: le danger est en effet attrayant, beaucoup de personnes font des sports dangereux, comme les coureurs de formule 1, ceux qui bravent le danger en faisant des courses de voiture pour le « fun »…tout cela fait monter l´adrénaline! Quand nous étions adolescents, nous fumions dans les toilettes et nous bravions ainsi le danger; mais, avant de franchir cet interdit nous étions en situation de doute, dans nos têtes, ou entre nous, nous soupesions le pour et le contre de cet acte! Nous savions que si on nous attrapait, nous serions punis: consignés ou expulsés plusieurs jours du lycée. Là, je parviens à comprendre la relation du doute et du goût de danger!

Un autre aspect qui génère le doute, consiste en le désir de bien faire, de réussir (en opposition à l´échec); ceci est plus facile à décrypter.

Le doute qui évolue autour du danger semble plus dynamique, que celui qui est conçu par le besoin de bien faire! La sécurité consiste en une situation de calme, de quiétude; le danger est un état de mouvement, tous les sens sont au travail et l´urgence semble d´à propos; on peut cependant aussi concevoir: que l´être tout entier est paralysé lors d´un moment de danger! Dans la recherche de la sécurité, du travail bien fait, du projet bien bouclé: on ressent comme davantage de réflexion, plus d´effort de l´esprit pour élaborer un plan! On veut avoir tout sous contrôle!

Après ce point de vue théorique, je m´efforce de regarder le côté pratique et je songe, en ce jour d´élections en France, beaucoup de citoyens sont en état de doute; les programmes présentés par les candidats ne leur semble pas convaincants; ils sont pourtant tous élaborés avec beaucoup de soin et les candidats sont des « gens d´expérience »…mais les gens ne leur font pas confiance : donc le doute peut surgir d´une situation de méfiance en autrui ou en soi! Ce n´est évidemment pas une découverte…nous ne fonçons pas quand nous ne nous croyons pas CAPABLES! Cette méfiance pourrait-elle s´expliquer par ce goût du danger (qui semble représenter une hypothèse de fondement du doute) ? Si on est gouverné par un incompétent; on se trouvera en situation de danger: ceci justifierait-il cela ? L´explication en soi semblerait simpliste et contradictoire avec ce besoin de réussite! Mais d´un autre côté, l´absentéisme aux bureaux de vote, les abstentions et cette inertie du peuple (et là, c´est valable pour toute l´Europe et plus) face à la terrible situation de crise globale…qu´en déduire: sommes nous satisfaits avec notre quotidien ? ou en arrivons nous à valider cette théorie que le doute vit en connection avec le danger et le goût pour le danger?

21 avril, 2012

Si j´étais Président de la République

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 20:50

Voilà, demain pour un grand nombre de Français, ce sera un grand jour; ils utiliseront leur droit de vote pour accomplir une démarche chargée d´une grande responsabilité: choisir le futur Président de la République.

En ces temps de crise, c´est un acte empreint d´espoir : en effet, tout chacun espère que la situation économique s´améliorera si le représentant des Français constitue une personne dont les capacités sont à la hauteur de la tâche à accomplir! Donc le choix n´est pas facile: les programmes présentés par les différents candidats constituent leurs cartes de visite, leur curriculum pour que les électeurs leur offrent leur confiance…cependant, au fil des ans qui passent, des différents mandats, les gens ont appris à douter des belles paroles, des propositions trop alléchantes de la part des politiciens…alors sur base de quels éléments faire son choix: la tendance politique, l´aspect humain de la personne, parier sur le genre (et choisir une femme), espérer que les petits et nouveaux partis seront plus honnêtes que ceux qui sont en place depuis « la nuit des temps » ?

Image de prévisualisation YouTube

Voilà, une nouvelle vision de la politique :-)

Quel que soit votre candidat, n´oubliez pas d´aller remettre votre bulletin de vote: c´est indispensable pour remplir votre rôle de citoyen actif…pour ne pas regretter pendant les cinq prochaines années que les décisions prises s´opposent à vos idées et vont en contre de vos intérêts!

16 avril, 2012

Loin de leurs pays :-(

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 16:49

Hier, dimanche matin, nous voyagions dans le métro, ma princesse et moi, afin d´aller déjeûner comme toutes les semaines chez ma belle mère. En cette matinée, le transport en commun était peu transité, et cela m´a un peu surpris car généralement suite au grand marché ouvert en ce jour Avenida de Asturias (Plaza Castilla) beaucoup de personnes s´y rendent en métro. Bref, là n´est pas mon propos.

Du fait, de la petite quantité de voyageurs, je remarquai un monsieur d´une quarantaine d´années, tanguant entre les sièges, suite à son état d´ébriété; il était vétu comme quelqu´un qui serait allé la veille au soir en discothèque (ceci expliquerait cela). Il s´agissait d´un Sud Américain et la situation ne me surprit pas trop, car souvent venus seuls de leurs pays, ils se réunissent entre eux le samedi soir et boivent assez bien ou ils se rendent dans les discothèques de la ville faire la fête tout en s´adonnant aux plaisirs de l´ivresse.

Ma princesse et moi profitions du trajet pour faire un brin de lecture, donc je continuai à avancer dans mon roman. A un arrêt de la plaza Castilla (Valdeacederas), le monsieur s´approche de ma fille et lui glisse deux caramels dans la main sans rien dire. Je dis à ma princesse de le remercier, elle s´exécute, il se rend à la porte du métro et quitte le transport.

Là, j´ai senti comme un sentiment de tristesse qui m´a envahi; j´ai songé: ce monsieur a probablement sa famille quelque part dans ce continent américain lointain, quand aura-t-il vu pour la dernière fois ces enfants ? Est-ce cette nostalgie qui l´a poussé à donner ces caramels à ma fille ?

La situation économique en Europe n´est pas bollante, nous le reconnaissons majoritairement: mais nous sommes aux côtés de nos Êtres Chers.

En cette veille d´élections présidentielles, certains partis s´en prennent aux étrangers « venus prendre le pain des Français/Européens », je ne veux pas faire de polémique ni non plus un discours pleurnichard. Ici en Espagne, nous souffrons aussi de la présence de certains étrangers d´Afrique noire qui de plus en plus, se consacrent à voler les portefeuilles et les portables, aux voyageurs du métro (souvent des travailleurs européens ou Sud Américains somnolants, de retour chez eux après une longue et épuisante journée), je ne nierai pas que cette situation n´est pas plaisante! Que pousse ces gens à dérober à des pauvres ouvriers le peu d´argent ou choses de valeurs qu´ils portent sur eux ? Je pense que c´est la nécessité, en règle générale! Il y a toujours à côté de cela de fieffés voyous: comme ces gangs organisés et ces mafias, mais qui davantage (me semble-t-il) s´attaqueront aux domiciles et si possible aux domiciles de biens nantis!

Bref, je souhaite à travers ces quelques lignes réfléchir sur ce qui motive les Êtres Humains à être aussi « froids » ? Je me rappelle quand dans les années 50/60, Italiens et Espagnols, arrivions en France, en Belgique, Suisse, Allemagne, Hollande à la recherche d´une nouvelle vie; certains pour des raisons économiques, d´autres pour des raisons politiques….l´accueil n´était pas très chaud de la part des autochtones. De nouveaux vols avaient lieu: en Belgique, mon papa (qu´il repose en paix) raconte que l´habitude des habitants était de laisser une note sur l´appui de fenêtre pour le boulanger, le laitier…avec les courses commandées et un billet pour payer ces aliments et les commerçants laissaient accroché un sachet avec ces commissions et sur l´appui de fenêtre la monnaie de ces achats…très vite, ces habitudes cessèrent !!! Que poussaient les nouveaux venus à s´emparer de l´argent ou des produits ?

Bien sûr, les étrangers ne sont pas de doux agneaux mais ils ne sont pas non plus des loups cruels! Ce sont des Êtres Humains comme nous! Il ne faut pas cracher vers le ciel de crainte que cela nous retombe dessus! L´Europe va mal, l´émigration peut devoir devenir à nouveau une solution pour tous afin de trouver une vie plus en accord avec nos « rêves »…nos enfants partirons peut-être en Thaïlande, en Amérique du Sud, au Canada, en Australie: n´aimerions nous pas les voir bien accueillis, reçus avec dignité ?

Bien sûr, il y a les différences de cultures, les traditions, l´Histoire qui fait que étrangers et autochtones nous regardions en chien de faïance; ne serait-il pas temps, pas bon de tourner ces pages de rancoeurs de part et d´autre…et nous laisser à tous les Êtres Humains une chance d´avancer main dans la main… »si tous les gens du monde pouvaient se donner la main…! »

Image de prévisualisation YouTube

14 avril, 2012

La Vie, notre vie ….et les vibrations!

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 16:35

Dans cet Univers infini,  les Êtres Humains nous nous considérons (peut être un peu moins au jour d´aujourd´hui) comme les seuls Êtres intelligents/pensants. Notre Société est civilisée par opposition aux animaux sauvages et à côté d´eux les animaux domestiques issus des sauvages, que l´intelligence humaine a domestiqué ?

Bon, là n´est pas l´objet de mon document; je viens du blog de Cannelle (je vous recommande son article) et voici quelques jours, j´avais aussi vu une vidéo de Pierre Etiennes Bourget sur le monde des vibrations: négatives ou positives sur lesquelles on se construit un bien être ou un état d´esprit/d´âme moins appréciable. J´aime beaucoup ce concept de vibrations car en définitive, nous sommes constitués d´atômes et de molécules qui sont en constant mouvement plus rapides et plus lents suivant les réactions physico-chimiques des circonstances (comme je ne suis pas scientifique, je ne peux m´égarer sur ce chemin d´explications au risque de comettre pas mal d´erreurs dans mes propos!); nous pourrions imaginer un jeu de billard, et les atômes ou mollécules seraient les boules tandis que la canne que serait-elle ? les vibrations ? peut-être.

Bien,les vibrations pourraient se percevoir dans nos émotions.

Ainsi quand nous imaginons une situation heureuse nous ressentons dans notre corps un bien être qui se concentre dans certaines parties de notre corps et si ce bonheur est intense et cette idée nous pouvons la prolonger, on constate combien notre corps se détent!

Du contraire, si on pense ou si on reçoit l´impact d´une nouvelle malheureuse: ainsi, pensez qu´un être cher vient de décéder alors que rien ne le prévoyait: le choc est tel qu´une boule dans la gorge s´installe et resserre là, les cordes vocales et même le passage de l´air tandis que votre cage thoracique se contracte et une boule se met au niveau de votre estomac; tout cela vous amène à vous effondrer silencieusement, ou en crise d´hystérie ou en larmes suivant votre personnalité devant l´irréparable. Les vibrations qu´émet votre corps sont toutes négatives, l´impuissance devant les faits/les images des faits vous font réagir suivant votre façon de voir cette réalité; certains d´entre nous, aurons envie de donner des coups de pied de rage dans tout ce qui est à leur portée et cherchent un coupable pour ce qui vient de survenir; d´autres pleurent et évacuent leur tristesse  avec plus ou moins de bruit ou de larmes et évoquent peut être la personne aimée, l´amour qui les reliait et voient le futur vide d´elle et souffrent déjà son absence, d´autres tombent dans une dépression dans laquelle elles remachent l´ »injustice de la situation »…toutes ces conduites tournent autour de la négativité!

Pas facile de faire de la positivité face à la mort, il est pourtant possible de se dire, imaginons que la personne ait été renversée par un autobus ou tuée d´un coup de couteau dans le coeur, ou suite à un grave accident de voiture, on pourrait penser « il vaut mieux qu´elle soit morte car elle pourrait être devenue tétraplégique! »…c´est un peu de positivité dans le drame…du coup, la sensation des vibrations qui parcourent notre corps changeraient vers un peu plus de sérénité. Mais est-ce facile d´avoir ce type d´attitude ? Faut-il la travailler au quotidien ? Est-elle innée ?

 Si on parvient à réagir ainsi, on peut alors entrer dans une phase de gratitude : merci pour mon être cher qui finalement n´a pas dû passer le reste de sa vie cloué sur un lit dépendant de machines…etc! Certains me direz : ok, mais il aurait pu aussi ne pas décéder et aussi s´en sortir d´un bon pied et que la vie continue et voilà, là il est mort et bien mort à cause de et de…. On retourne alors au premier cas de figure où la colère et la tristesse vous enfoncent dans un état de négativité; alors cette négativité porte-t-elle des fruits avantageux pour nous ? Comment réagir dans cette situation ?

J´ai appris au cours de mes lectures sur ces sujets, que la GRATITUDE était un état vibratoire duquel on pouvait tirer beaucoup de bien. Qu´en pensez vous ?

Je ne veux pas vous saturer avec ce sujet donc, j´en reste là. Plus tard, je partagerai avec vous davantages d´impressions sur les chemins de vie….

7 avril, 2012

Quand cette folie s´arrêtera-t-elle ?!!

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 19:24

Les circonstances de la vie vous conduisent parfois à faire des choses auxquelles vous n´auriez jamais songées, dans mon cas à rédiger cet article, très triste!

Ce midi, après la dernière classe de ma princesse au manège du « Cheval d´or », nous prenons la route de Bruxelles, pour séjourner encore quelques jours auprès de ma soeur avant le grand retour sur Madrid. La journée était pluvieuse et donc après avoir changé le programme de la journée, nous avions songé à quitter Liège au plus vite, pour déposer les bagages à l´appart de ma soeur et puis nous rendre à City II (galerie commerciale) et faire quelques amplettes de DVD et autres jeux vidéos pour que ma princesse en profite une fois chez nous.

Nous voici donc embarquées sur le train de 14h00 direction de la gare centrale de la capitale, le voyage se passe sans anicroches malgrés la présence d´une grande concentration de boys scouts qui se rendaient à la mer. Nous arrivons à destination à l´heure prévue. Nous prenons la direction de l´arrêt d´autobus où d´autres personnes attendaient également l´arrivée du transport; au bout de deux ou trois minutes apparait un monsieur qui nous dit : pas de bus, pas de tram, pas de métro! Pour moi, c´était impossible, je le regarde avec des yeux de merlan frits (au dire de ma frangine!); il doit songer que je suis étrangère et répète en anglais : « no trams, no bus, no underground! » Quelqu´un réagit et lui demande ce qui se passe; il répond que c´est suite à une agression! Je sors de ma léthargie et interpelle ma soeur plongée en grande conversation avec ma princesse!  Nous allons à l´abri de bus et là en effet, il est bien expliqué qu´il n´y aura pas de transports en communs suite à une agression et ce durant toute la journée.

Nous nous efforçons de prendre un taxi en vain et finalement sommes contraintes de traverser la moitié de Bruxelles à pied, pour atteindre le logement de ma soeur! Cela pourrait s´arrêter là et on concluerait : « pauvres malheureuses, qui ont du tracter valises pendant deux ou trois kms, sacs au dos…etc; avec le mauvais temps en prime….! » Cependant la tragédie ne nous affectait pas, mais plutôt un employé de la STIB de 56 ans qui au cours de son travail a été victime d´un ou plusieurs agresseurs qui lui ont ôté la vie!! Voilà, un monsieur qui a laissé sa famille pour aller gagner leur pain, leur aura donné un baiser et dit à tout à l´heure…et en cette veille de dimanche de Pâques, ils ne seront plus réunis en vie!

Où va le Monde? Que devient-on ? Trop de Violence!!!

30 mars, 2012

Les bonnes manières ?

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 12:10

Les bonnes manières se perdent-elles ?

Voilà, je profite de mon passage par Bruxelles (quelques heures entre Madrid et Liège) pour squatter l´ordinateur de ma grande soeur que je remercie au passage. Ici, le temps est à la grisaille: bien belge pour la saison; un peu pour me ramener à ma nostalgie d´antan :-)

Bref, allons droit au but. Hier, j´ai fait le trajet Madrid Bruxelles; j´ai dû passer plusieurs heures à l´aéroport car une grève générale pouvait causer des perturbations dans les transports et aussi pour la facturation de l´équipage (rien à signaler pour le vol car je voyageais avec Brussels airline).

Donc nous voilà ma princesse et moi nous promenant à travers les différentes salles de l´aéroport. Enfin, nous facturons et nous passons du côté de l´embarquement. Il y avait foule de monde et je constate que tous les sièges ou presque étaient occupés, j´observe de plus près et je remarque qu´ils étaient encombrés en grande partie par des sachets et sacs appartenants aux voyageurs voisinsceci obligeait donc grand nombre de personnes à rester debout, sans que cela n´incommode ceux qui par leur manque de bonnes manières monopolisaient inutilement et avec un sans gêne démesuré les sièges avec leurs biens!  Je fixe les différentes personnes concernées et je prends conscience qu´il est impossible de les classer (sauf dans la catégorie : mal élevés) car ils étaient jeunes ou adultes, Espagnols ou français…et je me demande:

où va le Monde ?

Tout ceci pour garder le contact avec vous mes amis bloggeurs qui me comblez quotidiennement du plaisir de vous lire. :-)

123456
 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage