De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

10 février, 2013

Ces contrariétés qui nous surprennent!

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 21:23

Après quelques semaines d´absence, me revoici, face au clavier, disposée à partager avec vous mes amis, mes ressentis sur la Vie, le quotidien ….

D´abord, je voudrais vous remercier pour l´amitié que vous m´accordez, elle me touche vraiment beaucoup.

 

Je songe aux contrariétés, aux imprévus de « dernière minute » qui tout d´un coup, vous percutent et vous font vaciller sur la corde raide qui surplombe l´ensemble de votre trajectoire!

Ainsi, nous avançons dans la Vie, créant des projets, songeant à nos rêves; et oeuvrant pour que nos rêves deviennent réalité! Nous nous concentrons sur nos objectifs.

Pourtant, en certaines occasions, alors que nous songeons que nous avons bien planifié notre idée, que nous sommes convaincus que tout ira sur des chapeaux de roues, que nous pensons être sur le bon chemin tout se met sens dessus dessous. Pour quel motif : ce renversement de situation innatendu ? Quelque chose nous a-t-il échappé dans nos prévisions ? A quel moment avons nous perdus les rennes de la situation? C´est avec surprise qu´on remarque que les choses ne sont pas telles qu´on les imaginait. Tout s´effondre comme dans l´histoire de « La laitière et le pot au lait »!

Certains songent qu´on émet des vibrations qui font qu´on attire ce à quoi on pense et même si c´est un peu complexe c´est systématique! En effet, si on constate qu´on n´a pas d´argent dans notre porte monnaie (inconsciemment, on se met en mode carence), donc même si on songe qu´on désire être millonnaire, qu´on se sent prospère…la vibration énergétique qu´on a lancé dans l´univers est négative!

Ainsi, si on pense qu´on ne veut pas qu´on nous manque de respect on prête beaucoup d´attention au manque de respect et on vibre par rapport à ce sentiment! Donc, on attirera à soi le manque de respect!

Alors pour en revenir aux contrariétés dans nos projets: est-ce qu´elles nous rappellent simplement qu´on est pas en accord avec nos désirs! Trébuche-t-on parce que nos pensées nous mettent en évidences le côté négatif qu´on « constate » à la situation et on lui prête inconsciemment trop d´importance ? Comment expliquer ce faux pas ? Et surtout, comment remettre les choses en place ?

 

 

21 janvier, 2013

L´action de l´Ego

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 18:54

Nous déléguons à notre Ego les rennes de notre vie.  Nous lui laissons prendre les commandes…et pourtant il semble que notre Être « est habité » par notre Moi (Ego) et par notre Subconscient (Être intérieur).

Nous savons que l´Ego subit les influences extérieures à lui même et est donc conditionné par son environnement.

Notre Être Intérieur est davantage isolé de la Société…bien que suivant certains courants « philosophiques », il soit interconnecté au Monde/Univers (Dieu).

Notre Ego agit en réponse aux « consignes » de la Société et à son interprétation personnelle. Notre environnement social nous contraint dans notre comportement, nos attitudes et même dans nos objectifs, rêves et projets! Il représente les bases sur lesquelles nous nous appuyons pour tirer nos conclusions et avancer! Il constitue nos repères. Notre Ego ainsi façonné adopte une conduite qui lui semble correcte à partir de cette masse d´information qu´il interprète. Son interprétation lui apporte sa solution à la « problématique ».

Nos sens portent notre attention vers l´Extérieur : la vue, l´ouie nous amènent à nous intéresser à ce qui nous entoure! Nous vivons en contact permanent avec autrui et nous construisons nos opinions à travers la confiance ou la méfiance que nous lui accordons ! Ainsi, dépendant du niveau de confiance: nous croirons sur parole ou nous demanderons des preuves de ce qui nous est avancé lors d´une conversation ou de la lecture d´un texte! La confiance est un concept complexe: il peut nous être repproché de faire preuve de naïveté par excès de confiance.

La confiance est-elle innée ? Le nouveau né, fragile et sans autre recours que son entourage, offre peu de résistance. Manquant d´ailleurs de comparaison pour s´assurer que ces « inconnus » sont dignes de confiance ou n´en méritent pas, il ne remet pas en question les « conseils », « recommandations qui lui sont indiquées! Cependant, certaines expériences faites sur des bébés ont quand même fait remarquer qu´ils peuvent être confiants jusqu´à un certain point et que leur intelligence leur permet d´éviter certains dangers! Actuellement, on sait que le foetus prend déjà contact avec le monde extérieur à travers le ventre de sa maman (un peu comme si on écoute à travers la porte de notre maison ce qui se passe dans la rue sans jamais avoir vu cette rue, on se fait un avis personnel en fonction de  nos connaissances et nos croyances) : quelle peut bien en être son opinion ? Peut-on dire qu´à ce moment de sa Vie, c´est son Être Intérieur qui manoeuvre ?

Au fur et à mesure que nous grandissons notre Ego prend de plus en plus d´envergure dans nos démarches et prête peu d´attention à notre Être Intérieur, il se peut même qu´il l´annihile simplement. Notre Ego, dans sa grande supériorité, cherche à avoir tout le leadership de la personne! Pourtant dans l´Univers rien n´est inutile et la coopération entre l´Ego et l´Être intérieur est probablement profitable au cours de notre Vie.

Que savons nous au juste de notre Être Intérieur ? Quand nous arrive-t-il de le laisser s´exprimer ?

 

 

15 janvier, 2013

Encore les belles mères :-)

Classé dans : Humour — ismeraldamadrid @ 20:49

Deux Evangélistes sont chargés de faire un recensement. Ils sonnent à une porte:

« Bonjour, comment vous appelez vous ? » demandent-ils au monsieur qui ouvre la porte.

« Adam » répond l´homme.

« Êtes vous marié ? » interroge l´évangéliste.

- Oui.

- Comment se nomme votre épouse ?

- Eve, répond le monsieur.

- Et le serpent est là aussi ? s´exclame l´Évangéliste

- Belle mère, belle mère, appelle notre homme!!! :-)

 

 

14 janvier, 2013

Ah! les belles mères :-)

Classé dans : Humour — ismeraldamadrid @ 18:57

Un monsieur rentre chez lui, le moral bas.

Son épouse lui demande: « Que se passe-t-il chéri? pourquoi fais-tu cette tête ?

Il lui répond : « La belle mère de mon ami vient de décéder. »

Ah, répond sa femme, et c ´est cela qui te rend si triste ?

Non, c´est que tout le monde a de la chance sauf moi!!!!! rétorque-t-il.

 

 

12 janvier, 2013

Week end à Rome

Classé dans : Moment de nostalgie — ismeraldamadrid @ 21:26

En ce 14 janvier de l´année 1956, Etienne Daho a vu le jour. C´est un chanteur qui a marqué ma jeunesse et je souhaite à l´occasion de son anniversaire, partager quelques unes de ses chansons qui m´ont interpellée.

Je vous propose d´écouter « Week end à Rome » :

Image de prévisualisation YouTube

Et cette chanson de saison: « comme un igloo » :-) :

Image de prévisualisation YouTube

BON ANNIVERSAIRE ETIENNE !

 

11 janvier, 2013

Critiques justifiées ou injustifiées ?

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 22:24

Dans notre Société, pour quelque raison que ce soit, nous consacrons beaucoup de temps à juger les autres…et souvent négativement.

D´abord, les personnages publics et surtout ceux qui sont au pouvoir! Leur façon de faire, de nous diriger nous déplait, nous incomode, nous semble peu efficace… Certains vont jusqu´à dire que ce sont des incompétents!

Ensuite, ce sont nos employeurs qui font l´objet de nos reproches : souvent, nous les considérons comme des « exploiteurs »… certains diront que ce sont des vautours!

Les étrangers indisposent pas mal de monde, où que l´on vive dans le monde! Cela semble naturel de critiquer l´inconnu venu de loin pour gagner sa pitance!

La tendance à la critique est telle qu´on épargne pas la famille: d´abord évidemment la belle famille, la belle mère, le beau frère, la belle soeur! Mais, certains passent au crible les frères et/ou les soeurs avec une dextérité suprème!

Nous avons une facheuse tendance à regarder la paille dans l´oeil du voisin et ignorer la poutre qui se trouve dans le nôtre! En Espagne, un proverbe dit: »tu dis pour que je ne te dise pas! » ce qui signifie que tu prends les devants pour faire des reproches, des critiques pour éviter qu´on ne t´en fasse à toi même! Est-ce le but donc de tous ces commentaires ? Craint-on de devenir la cible ? … Peut être mais malgré ce stratagème pour éviter « le courroux du peuple », on en est pas à l´abri puisque tant de personnes passent leur temps à démembrer ceux qui les entourent et même ceux qu´ils ne connaissent que via les médias! Peut-on dire que c´est notre Ego qui nous influence et nous pousse à avoir cette attitude ?

Regarder autour de soi et considérer autrui comme quelqu´un de défectueux nous laisse une image des autres peu positive…partant de ce principe: où se placera la confiance dans le genre humain en général ?

Sur base de ces impressions…quelle place donner à l´Amour dans notre Sociéte ? à l´Amour pur et absolu ?

 

 

 

 

10 janvier, 2013

L´amour

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 20:02

Cette réflexion m´est inspirée par un excellent article rédigé par notre amie Hélène/Canelle du blog « Air du temps » : Je sème et je m´en vais  que je vous recommande de lire.
 L´Amour: un vaste sujet!
On dit qu´on récolte ce qu´on a semé…du coup, celui qui sème et s´en va aura une vaste récolte mais dont il ne profitera pas ? Va savoir ! :-)
On dit qu´il faut aimer et rien de plus: sans attendre rien en retour!
Difficile d´aimer:  donner et ne pas recevoir mais malgré tout rester satisfait de la relation!
On vit dans une Société de transactions (économiques généralement), on nous apprend qu´il faut donner pour recevoir; donc on donne de l´amour convaincus qu´on recevra la monnaie de notre pièce…mais ce n´est pas toujours le cas, alors quand on prend conscience que cette personne à qui on consacre beaucoup de notre temps, à qui on accorde amour sans compter…ne nous répond ni par un geste d´attention; quelle énorme déception, qui tourne au vinaigre: on lui en veut, ou on s´en veut va savoir! On se prend pour le dindon de la farce et on se dit « gros bêta! » ou plus!
L´Amour est un concept très large, la définition reste floue. C´est difficile de gérer entre toutes les opinions qui tournent autour de ce sentiment primordial dans notre Société. On ne peut vivre sans amour! nous fait-on constamment remarquer. Certains disent: « j´ai trop donné! Maintenant, je suis plus heureux/se sans amour! »
On met l´Amour sur un piedestal, on devient exigeant, intransigeant; on mélange: respect,pardon, amour, sexe, amitié! Après ce melting pot, comment se positionner ?

9 janvier, 2013

Les incohérences de la vie :-)

Classé dans : Humour — ismeraldamadrid @ 21:25

Willy entre dans une papeterie et demande à la vendeuse: « Avez vous des cartes postales qui disent à mon seul et unique amour ? »

Oui répond la jeune fille

Très bien dans ce cas, donnez m´en trois!!!

***********************************************************

Pourquoi la plupart des femmes conduisent-elles si mal ?

Parce que la plupart des professeurs d´auto-école sont des hommes !!!!

 

*****************************************************************

Un fou dit à un autre fou: « Vérifie si le patient de la chambre 13 est dans son lit! »

Non répond l´autre il n´y est pas.

Ah, parfait: alors c´est que je suis bien parvenu à m´échapper!!!!

**********************************************************************

Un ivrogne, dit sur un ton philosophique à un autre ivrogne: « quand tu es célibataire, tu aimes toutes les femmes…mais quand tu es marié tu les aimes toutes sauf une!!!!! »

****************************************************************

 

J´espère vous avoir amusé avec ces petites histoires drôles :-)

 

7 janvier, 2013

Les mondes de Ralph

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 10:56

Ce week end, nous sommes allées voir ce film dont on disait tant de bien. Je reconnais que c´est un excellent film d´animation; les images sont magnifiques.

L´histoire est sympathique. Ralph est un personnage de jeu vidéo à qui on a attribué le rôle de méchant. Après 30 ans, à assumer ces fonctions, le personnage est saturé. Les dernières mésaventures, en rapport avec son identité de méchant, le décident à agir pour changer sa situation.  Mis au défi par un des autres personnages de son jeu à obtenir une médaille. Il sort du jeu et entre dans un autre où il s´accorde un rôle de héro pour chercher à atteindre une médaille. Malgré la peur que lui cause le jeu, il parvient à son but.

Mais ce jeu consiste en lutter et tuer les vilains insectes destructeurs. En sortant du jeu, il emmène avec lui une de ces bestioles dans un autre jeu: celui de candy rush. Un jeu vidéo de courses automobiles dans un univers de caramels!

Sa médaille est propulsée sur le haut d´un arbre de sucre d´orge et pendant qu´il s´efforce d´y grimper en s´accrochants aux branches (faites de sucettes), une petite fille (espiègle) l´observe. Leur relation commence boiteuse: la petite fille s´empare de la médaille (qui pour elle est une monnaie en or qui va lui permettre de participer à une des courses de voitures). Elle parvient à échapper à notre ami Ralph qui veut récupérer son trophée et parvient à remettre la médaille aux organisateurs de la course.

Ralph est très contrarié car il vient de perdre sa médaille. La petite fille lui confie que lorsqu´elle gagnera la course, elle recevra une nouvelle médaille et qu´elle lui rendra…mais elle n´a pas de voiture de course. Ralph accepte de l´aider à participer dans un petit jeu pour obtenir la voiture: ils parviennnent à leurs fins.

Là, Ralph découvre que la petite fille ne sait pas conduire. Dans « l´univers de la petite fille » (un dépotoir) dans lequel Ralph se sent fortement identifié: en effet, la petite fille est marginalisée parce qu´elle clignote et les autres personnages du jeu, la considèrent comme une tare du jeu! Ralph de son côté, vu que son rôle est de détruire les édifices que Félix « le bricoleur » répare avec son marteau magique, vit tout seul dans le dépotoir des débris des maisons!

Les deux personnages ont la même vie mais chacun l´envisage d´une façon différente: la petite fille ne prête pas attention à son cadre de vie, et poursuit son rêve participer à cette course de voitures…Ralph, par contre, refuse de continuer à vivre ainsi, et prend le taureau par les cornes!

Alors qu´avec l´aide Ralph, la petite fille a appris à conduire; arrive l´organisateur principal de la course et explique à Ralph que si la petite fille apparaît dans la course, vu que ce personnage clignote, les joueurs croiront que le jeu est en panne et le mettront hors service; alors vu qu´elle ne fonctionne pas bien, elle ne pourra pas partir du jeu et y mourra. Ralph, convaincu par l´argument, s´efforce de convaincre la petite fille de ne pas entrer dans la course, et finalement détruit la voiture…la petite fille, est très malheureuse et très déçue par Ralph.

Notre personnage retourne dans son jeu, où il constate que le jeu est mis hors service…vu que lui acteur principal n´apparaît plus…donc il n´y a plus moyen de jouer. Tout les autres personnages sont partis à part celui qui l´avait défié à gagner une médaille (il reçoit son prix pour la médaille: la clef d´un appartement en haut du bâtiment): il est déconcerté mais soudain à travers du papier qui indique que le jeu est hors service, notre ami remarque le jeu de candy rush et voit la photo de la petite fille espiègle.

Intrigué, il retourne dans le jeu où Felix « le bricoleur » est venu le chercher pour remettre leur jeu en marche; l´héroïne du jeu où Ralph a gagné sa médaille est là aussi parce qu´elle s´est rendue compte qu´un insecte s´est glissé dans ce jeu (il s´agit d´un virus qui s´il n´est pas contrôlé cassera le jeu).

En interrogeant un des employés de l´organisateur principal, Ralph apprend qu´en fait ce personnage a causé les dégats dont souffre la petite fille espiègle et en plus, il a enlevé une partie de la mémoire des autres personnages du jeu!

Il découvre que Félix est aussi dans le jeu, emprisonné par l´organisateur principal des courses; il le délivre et au cours de ces retrouvailles pendant lesquelles Félix se plaint à Ralph de tout ce qu´il vient d´endurer et d´être emprisonné comme un bon à rien et marginalisé de tous, il prend conscience que dans leur jeu Ralph vit cette situation au jour le jour!

A eux deux, ils refabriquent une voiture pour la petite fille espiègle. Elle participera donc à la course mais pendant la course, le virus qui s´est reproduit commence à envahir le jeu.

L´héroïne, Ralph, Félix parviennent à maîtriser la situation et après plusieurs minutes de suspens. Finalement, tout rentre dans l´ordre; la petite fille espiègle est « réparée » et reprend sa place dans le jeu. On découvre que l´organisateur principal des courses est un jaloux qui ne peut accepter qu´un autre jeu que le sien remporte plus de succès et passe son temps à désorganiser les jeux qui le dépassent dans le ranking des jeux!

Et Ralph et Félix comprennent que chacun d´entre eux est indispensable s´ils veulent que le jeu continue! Ils deviennent amis! Ralph accorde dès lors beaucoup plus de valeur à son rôle et devient heureux d´être un méchant…car cela ne signifie pas qu´il soit méchant!

J´espère que mon résumé, bien qu´un peu long, vous donne envie de voir ce film d´animation qui m´a semblé très plaisant.

Image de prévisualisation YouTube

2 janvier, 2013

« Nöel, le retour d´Eugénie Mestre », Pilar Molina llorente

Classé dans : Activités partagées entre ma princesse et moi — ismeraldamadrid @ 14:56

En compagnie de ma princesse, nous avons lu ce livre recommandé par l´instituteur pour en faire un résumé et une analyse de l´histoire.

« Il s´agit d´une jeune citoyenne, de famille aisée, dont la grand mère vit à la campagne. L´histoire de la grand mère cache un mystère que notre « héroïne » Eugénie souhaite découvrir. Celle-ci passe les vacances de Noël chez sa parente. Le village n´est pas très attrayant: les rats sont présents dans les maisons, les portes et les fenêtres laissent passer le froid.

Avec son ami Grégoire, Eugénie mènent l´enquête. Sa grand mère, devenue veuve, s´était mise à travailler chez un riche comte du village, comme femme à tout faire. Au décès de ce monsieur, le fils vint prendre connaissance de l´héritage; et la grande maison resta fermée indéfiniment.

La grand mère d´Eugénie est très dur d´oreille et a un peu perdu la raison; il est donc très délicat pour la jeune enfant de lui poser des questions sur son passé…qui d´ailleurs rend assez nerveuse la brave dame.

Eugénie et Grégoire franchissent la porte de la maison « maudite » et l´explorent. Ils découvrent dans un livre, une lettre qui informe que la seconde partie du testament se trouvent dans une boite en nacre sous le miroir.

Les préparatifs pour Noël sont en cours. Eugénie y participe régulièrement. Grégoire aimerait se joindre au groupe mais il craint qu´on ne l´accepte pas car ses parents sont pauvres et « méprisés » par le reste de la communauté villageoise. Cependant Eugénie l´intègre au groupe à sa grande joie.

Timothée, le fils du comte décédé, apprend l´existence de ce deuxième testament et profite de la présence de la petite fille, seule dans la maison de son perè, pour l´attacher et l´enfermer dans le grenier. Heureusement, Grégoire constate la disparition de son amie du village et se rend dans la maison où il la découvre et la délivre.

Ils décident de raconter l´histoire au père d´Eugénie qui est avocat; il arrive en compagnie de sa mère et prend les choses en main. Il convoque une réunion avec un notaire, le curé du village, l´institutrice qui est chargée de transcrire sur le tableau les propos des participants pour que la grand mère puisse suivre le déroulement des faits. L´énigme se dépatouille et on constate que l´héritage (à travers des désirs de la grand mère) appartient à Eugénie: il s´agit de la maison abandonnée et des terres de culture adjacente.

Alors la petite fille demande à son père devenu l´administrateur des biens si les parents de Grégoire peuvent être engagés pour l´entretien de la maison et pour cultiver les terres. Le père prend les mesures nécessaires pour que concrétiser ce désir rendant ainsi très heureuse la famille de Grégoire.

Eugénie retournera chaque été au village et en compagnie des autres jeunes de l´endroit, ils le réaménagent et parviennent à convaincre le maire de construire une piscine et un terrain de football.

 

 

12345...48
 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage