De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Recherche : directeur dans son bureau

1 octobre, 2012

Nos priorités ?

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 14:50

Ce qui nous guide en toutes circonstances sont nos priorités. C´est ainsi que nous trouvons le temps pour regarder un match de foot de l´équipe du Barça (là, je parle pour moi jaja) mais nous sommes full pour laver la voiture. Nous ne manquons pas d´argent pour aller au cinéma mais c´est la crise s´il faut mettre de l´argent dans le parc mètre!

Nos priorités dépendent de nos goûts et de notre éducation: ainsi, on nous a inculqué des manières bonnes ou mauvaises qui influencent notre façon de vivre; nous prenons ou pas un petit déjeûner, nous nous lavons les mains avant de passer à table ou non, nous nous effondrons si nous sommes licenciés ou non… nous avons le sens des responsabilités ou non!

Mais en quoi consiste le sens des responsabilités: les responsabilités sont décrites dans les grandes lignes par la Société mais là aussi elles peuvent changer suivant les cultures et les familles. Dans certains cas, les femmes doivent s´occuper de leur famille et de leur ménage, dans d´autres, il faut être top professionnellement.

La peur est aussi un facteur qui intervient dans notre comportement: ainsi, nous craignons de manquer d´argent, donc nous obéissons à notre supérieur au bureau pour ne pas perdre notre emploi! Nous ne volons pas au supermarché par peur d´être surpris et conduit au commisariat! Toutes ces peurs sont la conséquence d´une éducation reçue à l´école, à la maison et l´influence des médias!

Notre mémoire garde en stock les informations que nous y avons insérées depuis notre plus tendre enfance: nous savons qu´il faut être prudent au moment de traverser la rue, de descendre les escaliers, de monter à vélo parce que nos parents, nos instituteurs nous en ont avertis! Nous devons nous méfier des inconnus qui donnent des bonbons car notre famille nous a mis en garde! Evidemment tout le monde n´accorde pas la même importance aux conseils et recommandations de son entourage…Donc, nous trions parmi toutes ces données présentes dans notre esprit au moment de vivre une relation sentimentale, amicale, professionnelle…en fonction de nos priorités régies par notre « conscience » dont une faible partie est représentée par notre « Être Intérieur » et la majeur part est l´ensemble de notre apprentissage de la Vie au contact avec notre entourage!

Alors vivons nous par procuration ?

Il est compliqué de dissocier « l´Être Intérieur » de l´apport extérieur à nous! Remonter à ses origines, à sa plus tendre enfance, au jour de sa naissance n´est certainement pas abordable. Bien sûr, nous pouvons observer autour de nous: nos principes, nos valeurs nous viennent inculquées par nos proches. Nous pouvons tenter de nous rappeler ce qui nous était dit : « Il ne faut pas frapper tes petits camarades au parc! » ou du contraire, certains parents tiennent ces propos: « Si on te frappe tu rends coup pour coup! » « L´important c´est de participer! » ou bien « Si tu fais la course c´est pour gagner! » On peut ainsi déceler d´où nous vient par exemple le goût pour l´ambition ou ce besoin de respect!

Notre personnalité constitue aussi un facteur dans nos priorités: la poursuite de nos objectifs/priorités ainsi le besoin de parader peut nous conduire à nous investir dans notre job de sorte à gravir les échelons suffisants pour atteindre un poste à « responsabilités » et pouvoir « se vanter » d´être directeur général de X, gagner un salaire « mirobolant » afin de posséder la voiture de ses rêves….cela aux dépends de la famille qui passe alors au second plan…Bien sûr, il faut rappeler que suivant comme on envisage la situation, on peut interpréter différemment les faits: certains expliqueront que son implication dans le travail se justifie par le fait de pourvoir sa famille d´une vie confortable. Le fait est que chacun d´entre nous a ses priorités qui nous impulsent à nous investir. Et sans ces motivations, seuls deux facteurs nous aident à agir: la force de volonté et/ou le sens des responsabilités ou de l´obligation!  

18 juin, 2012

Un directeur dans son bureau

Classé dans : Humour — ismeraldamadrid @ 13:19

Le directeur appelle sa jolie secrétaire dans son bureau et lui dicte le courrier.

Au moment de quitter la pièce, la jeune dame remarque que son chef a la braguette ouverte. Gentiment, elle s´efforce de lui signaler à mi mot: « Monsieur le Directeur, vous avez laissé la porte de votre Quartier Général ouverte! ».

Le Directeur ne saisit pas le sens de  sa réflexion, mais par la suite, il constate que sa braguette et ouverte et comprend l´illusion. Alors, il sourit et décide d´approfondir la question, coquinement avec la jeune secrétaire. Il l´appelle à nouveau dans son bureau : « Dites moi, mademoiselle, tout à l´heure quand vous avez remarquez que la porte de mon Quartier Général était ouverte, avez vous aperçu mes soldats et étaient-ils très droits et au garde à vous ? » l´interroge-t-il sournoisement.

La jeune dame lui répond aimablement: « Non, monsieur le Directeur, il n´y avait qu´un vieux soldat vétéran couché entre ses deux bourses ! »

Comme quoi, tel est pris qui croyait prendre! :-)

5 décembre, 2011

Piquée à vif! :-(

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 21:33

Ces aliments qui composaient le petit déjeûner semblent m´avoir redonné l´énergie pour faire face à la journée. Je téléphone à la salle pour l´inscription de Pierre. La secrétaire prend note de son identité et me prie de passer régler la quote part avant la première séance. Elle s´enquiert auprès de moi s´il y a une préférence pour un moniteur en particulier; je saisis ma chance et je lui demande de ne pas lui attribuer Karl pour des motifs personnels. Le choix se porte alors sur Eric. Je raccroche et je souris satisfaite. Sur mon téléphone portable, je rédige un message à mon époux l´informant de la situation: « Mon coeur, j´ai entrepris les démarches nécessaires pour ton inscription à la salle! J´espère que tu y apprécieras l´ambiance, les programmes et ton coach! Je t´aime, bisous »

Je fais attention à l´heure: il est dix heure quarante. Je me retrouve indécise devant un planning vide avant dix huit heures. Encore un jeudi morose qui semble se profiler à l´horizon. Je m´empare de la vaiselle du petit déjeûner et je ramène tout dans la cuisine, je fais tourner un lave-vaiselle. J´entends la sonnerie du téléphone et je m´empresse d´aller répondre. Il s´agit de ma soeur: « Bonjour soeurette comment vas-tu ? » m´interroge-t-elle. « Ça peut aller grande soeur »…Tu es occupée ? ajoute-t-elle; comme le spectacle a lieu après demain, je désirais m´assurer qu´aucun imprévu ne va bouleverser notre programme. « Ah! oui…déjà après demain, fais-je remarquer… ne t´inquiète pas! je trouve génial qu´on puisse assister ensemble à cette représentation musicale! » Bon dans ce cas, on se fixe rendez vous samedi à 19h00 et on dîne ensemble avant le spectacle, cela te convient ? « D´accord, mais je te préviens que je suis au régime! » … Au régime ? Alors là, tu me surprends! Tu m´expliqueras cette soudaine attitude par rapport à ton corps…y-a-t-il de l´eau dans le gaz avec Pierre ? « Non pas du tout, je rétorque à la chipie de ma soeur ainée, toujours disposée à semer la zizanie si c´est possible, d´ailleurs, il se fait que nous commençons ensemble un programme de remise en forme dans une salle de sports! » Mes félicitations soeurette! Bon dans ce cas, à samedi devant le théâtre nous déciderons sur place le resto qui conviendra le plus. Bisous,bye, bye »…Bisous, à samedi!

Enragée, par les derniers propos de ma frangine, je décide de me rendre chez le coiffeur. Je suis oûtrée par les réflexions négatives que profère si souvent votre entourage, dès que vous envisagez un changement dans votre quotidien. Mon portable sonne, il s´agit de Pierre; j´essaie de calmer ma colère et je réponds à l´appel : « Bonjour mon coeur, ta matinée se passe bien ? » Oui, ma belle. J´ai bien reçu ton message et je voulais te remercier d´avoir pris la peine de t´occuper de mon abonnement à la salle. Tout va bien de ton côté ? Tu as des projets pour la journée ? …Oui, tout va bien mon coeur. Je vais passer chez le coiffeur et puis à la salle car il faut régler ta quote part…. « Bien ma Belle, très bien. Tu veux changer ton look ? » s´informe Pierre. « Oui et non. En fait, comme samedi je sors avec ma soeur assister à Rock Ballet…et comme tu sais à quel point elle cherche toujours la petite bête, j´ai eu envie de retoucher mon image! Tu comprends n´est-ce pas mon coeur ? » …. Tu fais bien ma merveilleuse chérie; à ce propos, je serai à l´étranger ce week end. Je dois prendre l`avion pour Rome samedi à 9h15 et serai de retour lundi à 8h45…nous sommes convoqués pour un meeting international. C´est vraiment une sympathique coïncidence que ta soeur et toi ayez organisés une petite réunion entre vous deux. Je me sentirai plus tranquille en te sachant en sa compagnie! déclare Pierre. « Dis moi, vous êtes combien à partir de ton bureau ? » je veux savoir. « Nous sommes quatre : François, Jean, Marc et moi…bien sûr, Claire la secrétaire particulière du directeur nous accompagne aussi… Ma Belle, je dois raccrocher. Il faut que je rejoigne Marc pour mettre au point une stratégie…nous nous retrouvons à 18h00, devant la salle. Je me réjouis de te voir avec ta nouvelle coiffure…encore plus jolie que d´habitude…bisous merveilleuse chérie! » Bisous…

Encore un coup de poignard dans le dos, le deuxième de la journée…on dit: jamais deux sans trois, quel sera le troisième?

L´envie d´aller chez le coiffeur s´est fortement aténuée, si ce n´était pas une question d´orgueil, de dignité…je m´étendrais dans le canapé jusque 17h00,voir plus!emoticone

9 septembre, 2011

Sur la santé mentale :-)

Classé dans : Humour — ismeraldamadrid @ 21:34

Avant que ne commence le week end, je souhaite vous offrir ce petit moment de rireemoticone:

« Alain et Alice,  patients d´un hopital psychiatrique se promènent à côté d´une piscine.  Soudain Alain tombe dans l´eau et ne remonte pas à la surface, Alice n´hésite et se jette à sa rescousse. Elle le sort de la piscine.

Les médecins et le directeur se réunissent pour discuter de l´état de santé d´Alice. Ils la déclarent en bonne santé.

Le directeur l´appelle dans son bureau et lui dit : « J´ai deux nouvelles à vous annoncer. D´abord la bonne, suite à votre attitude par rapport à votre camarade Alain, nous vous reconnaissons en bonne santé et vous pourrez retourner chez vous. Ensuite, la mauvaise: malheureusement, après cet incident, Alain s´est pendu dans sa salle de bains avec la ceinture de sa sortie de bain. Il est mort! »

Alice rétorque: « Il ne s´est pas pendu! C´est moi qui l´est accroché pour qu´il séche!!emoticone »

Si cet histoire de fous  emoticone vous a plue, je vous recommande également celle-ci .

 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage