De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Recherche : heureusement réves existent

28 mai, 2012

A quelques heures du spectacle « Rock Ballet »!

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 17:06

Pierre est parti pour le week end.  Assise dans la cuisine devant mon bol de céréales tandis que j´avale mon verre de jus d´orange fraîchement pressée, je réfléchis sur ma Vie.  Ce soir, je serai aux côtés de ma soeur avec tout ce que cela comporte: prendre sur moi, sur à peu près chacune de ses réflexions, parfois assez caustiques! Je reconnais que je me sens faible face à ce pronostique!

Pourtant, je suis résolue à aborder avec elle un sujet assez délicat : la maison héritée de nos parents! Je souhaite la restaurer pendant cet été et cela contre vents et marées! Son point de vue est assez contraire au mien à ce propos; je sais que cette conversation sera délicate …mais je me sens reboostée depuis que je vais régulièrement à la salle de musculation et que je surveille mon alimentation! Je pense que Karl y est pour quelque chose! :-)

J´ai l´intime conviction d´agir pour le mieux par rapport à mon harmonie mentale. Nos parents n´ont pas fait de testament concernant les biens et nous partageons donc une maison à l´étranger et une dans notre pays d´origine. Au fil du temps qui passe, les immeubles en subisent les conséquences et il est temps de les « retaper »…ma soeur ne verra pas ce projet d´un bon oeil! Je soupire et malgré mon enthousiasme, j´ai un noeud dans l´estomac.

Je rassemble la vaiselle de mon petit déjeûner et je la range dans le lave vaiselle.

Je monte à l´étage et je prends une douche rapide; je souhaite passer par la salle de musculation ce matin. J´enfile un sweat shirt rouge et un jeans, je prends mon sac de gym avec le nécessaire et quitte l´appart.

A la salle, si tôt le matin, seuls quelques courageux sont concentrés sur les machines. Je me rends au vestiaire et enfile mon legging orange et mon tee-shirt rose, j´attache mes cheveux et je songe à me rendre chez le coiffeur après cette heure de remise en forme. Je souris en constatant le vocabulaire que je viens d´employer…il y a quelques jours à peine, j´aurais utilisé les mots « séance de torture » ! Je prends une bouffée d´air et m´attaque au tapis roulant ! Je prends le rythme plus facilement qu´au début et quand l´excercise est terminé, je ne suis plus aussi essouflée!

Karl s´approche, son sourire de Casanova aux lèvres: « Comment se passe l´entrainement? Je te sens en meilleure forme que quand tu es venue me voir la semaine dernière; es-tu contente de tes résultats! » J´ai du mal à reprendre mes esprits pour trouver une réponse cohérente, j´esquisce un sourire discrèt et gêné avant de répondre: « Je crois que mes énergies semblent reprendre du poil de la bête! » Karl m´enlace de ses bras puissants et me serre contre lui: « Ce sont surtout tes muscles qui sont contents de ta décision! » me rétorque-t-il avec ce geste affectueux! Puis il s´éloigne vers d´autres de ses élèves. Je reste quelques secondes immobiles, rêveuse et finalement, je me dirige vers un banc d´abdominaux.

La séance terminée, je me rends aux douches et je me change. Dans mon sac, je constate des messages sur mon portable. Je lis les expéditeurs: Pierre et ma soeurette! J´ouvre la fenêtre de Pierre et lis : « Bonjour ma Belle, je suis bien arrivé. J´espère que ta journée se passe bien! Appelle moi quand tu en auras l´occasion. » Je consulte le message de ma soeur Lucie: « Bonjour Soeurette, nous nous retrouvons à 19hoo, au restaurant le Colysée. Cela te convient-il ? » Je décide de répondre directement: « Oui, parfait! A tout à l´heure! »

Je sors de la salle de musculation et rentre à l´appart. Arrivée, je compose le numéro du portable de Pierre depuis le téléphone fixe: « Bonjour mon coeur, comment s´est passé le voyage ? » « Très bien ma merveilleuse chérie, et ta journée ? » « Rien de spécial, je reviens à l´instant de la salle de musculation. Je vais me rendre chez le coiffeur et puis je verrai! » « Ne stresse pas à cause de Lucie, cela ne changera rien et tu vas te saper le moral pour rien! » « Tu as raison mon coeur! Mais c´est plus fort que moi!  » « Rappelle-moi après ta soirée en sa compagnie, ma Belle. Je dois raccrocher, nous commençons la réunion dans quelques secondes et tout le monde est déjà installé! Je t´embrasse très fort ma Belle. » « Bonne chance avec votre réunion mon Trésor! Je t´aime! »

Me voilà, très surprise, cela faisait pas mal de temps que je ne déclarais pas mon amour à Pierre. Je me souris dans le miroir accroché au mur! Je me regarde fixement et je dis à voix haute: « Nancy, je t´aime, je t´aime vraiment! Je m´accepte telle que je suis! Je regarde mon passé avec tendresse et sans rancoeurs! Je suis disposée à vivre un monde de joies! » Je sens que ma poitrine se serre. Je tente de répéter ces phrases positives mais ma respiration s´accélère et je m´étends sur le canapé; je ne veux pas trop penser à ma confiance en moi…les techniques que je connais pour élever mon taux vibratoire ne me semblent pas trop effectives; sûrement ne le sont-elles pas parce que je les considère peu bénéfiques! Je me promets de me remettre à m´entraîner avec ces affirmations avec plus d´enthousiasme !

 Je me relève et je monte dans la chambre à coucher pour passer une tenue plus adéquate à une visite chez le coiffeur! Je choisis une chemise jaune pale en coton et une jupe culotte rouge vif. Je m´habille et je me maquille légèrement. Avant de sortir, je décide d´enfiler une veste en laine rouge. Je me glisse dans mes scarpins bleu marine à talon aiguille et je m´empare de mon sac à main assorti aux chaussures, j´y range mon portefeuille et mon portable. Un coup d´oeil dans le miroir et avec audace, je me gratifie d´un sourire satisfait!

Quand j´arrive chez le coiffeur, je compte une dizaine de clientes. Je consulte ma montre: 11h40. 

La coiffeuse s´approche: »bonjour Nancy, comment allez vous ? » « Bien, merci! J´ai besoin d´un coup de peigne. En fait, c´est pour ce soir…je me rends à un concert avec ma soeur et j´hésite entre un brushing ou un chignon! » j´explique à la coiffeuse. « Un chignon c´est toujours une coiffure plus élégante… » me fait-elle remarquer. « Oui vous avez raison, ce soir j´ai envie d´être très élégante! » m´exclame-je radieuse!

« Installez vous, ici, je serai à vous dans quelques instants…Tenez ce magazine pour patienter si vous le voulez bien! » « Merci! »

Je feuillette le magazine et je découvre un article sur la loi d´attraction.

  »L’Univers ne livre que ce à quoi vous pensez de manière prédominante, c’est-à-dire ce sur quoi vous vous focalisez intensément… » Ces propos me poussent à réfléchir sur la conversation que j´envisage maintenir avec ma soeur. J´imagine les arguments que je vais lui soumettre et je me concentre sur comment la convaincre. Mon attention est tellement fixée sur mes pensées que je n´entends pas la coiffeuse me demander de la suivre pour me laver les cheveux!

Au moment où je penche ma tête en arrière sur le bassin, je souhaite que le résultat de ce chignon soit exceptionnel et mette ma beauté naturelle en évidence :-)

24 novembre, 2011

Face à l´anorexie/boulimie :-(

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 20:26

A mon réveil, je me sens nauséeuse pourtant je n´ai pas ingéré une quantité d´alcohol qui puisse provoquer cet état. Je reste étendue, me rémémorant la soirée d´hier. Je m´efforce d´analyser la situation. Je prends soudain conscience que mon corps réflète l´état de mon esprit: vasseux. J´ai perdu le contrôle de ma vie! Est-ce négatif ? positif? Sur cette interrogation, je sors du lit et me rends dans la salle de bains; sous la douche, j´ai même envie de chanter et je fredonne : « d´amour et d´amitié ». Pendant que l´eau glisse sur ma peau, je pense au déroulement de ma journée. Il me revient à l´esprit le désir de Pierre de s´inscrire à la salle de sports et de m´accompagner aux séances d´entraînement. Je respire profondément et sors de la douche. Je m´essuie et réfléchis: la présence de mon mari en ces lieux est-elle vraiment hors de propos ? En fait, je sais que ce qui me gène c´est de voir rassembler dans la même pièce Karl et Pierre. Peut être ai-je envie de minauder auprès du bel athlète ? Pourtant Pierre n´est pas mal bâti…mais je n´ai plus rien à conquérir…tout au plus à reconquérir: mais en ai-je envie ? 

Dans la cuisine, je vois sur mon set de table une feuille de papier et dessus une boite étroite et allongée emballée dans du papier cadeau. Je m´en empare directement, étonnée de découvrir ce nouveau cadeau surprise. Je retire prestement l´emballage et j´ouvre la boite: une très belle ceinture en cuir couleur bordeau.  Je prends la note et je lis: « Ma Belle, j´espère que tu as bien dormi et que tu es en pleine forme, disposée à faire face à une nouvelle journée, guidée par le soleil de l´optimisme et de la joie, de te rapprocher de tes objectifs. A ce sujet, il m´a semblé utile de te proportionner cette ceinture pour que tu vois les progrès au fil du temps se marquer à chaque nouveau cran atteint. N ´noublie pas de faire les démarches nécessaires pour mon inscription, si cela ne te pose aucun problème. J´aimerais que nous nous donnions rendez vous à la salle à 18h00: est-ce que cela te convient ? Je t´embrasse de tout coeur à ton endroit préféré (sourire) et j´espère que ce que nous avons manqué hier soir n´est que partie remise (sourire). » Je soupire et plie le papier en deux. Je le dépose sur la table à côté de la ceinture. Je me dirige vers le frigo et saisis le tetrabrick de lait écrémé, je m´en verse un verre plein et commence à le siroter avec une moue dégouttée. Je constate que le régime me fait perdre l´appétit, j´ai bien envie de m´abstenir de manger…mais les consignes lues dans la brochure remise par mon coach me reviennent à l´esprit: « le déjeûner est le repas le plus important de la journée ». J´ouvre à nouveau le frigidaire, je prends la barquette de fromage philadelphia light et du jambon dégraissé. Je prends dans la boite à pain deux tranches d´intégral. Je compose mon sandwich et attrape une orange dans le plat à fruit au passage tandis que je me rends avec ses provisions dans le salon. J´allume la télé et zappe les canaux. Soudain, cette publicité cause  en moi un impact douloureux:

Image de prévisualisation YouTube

La problématique de l´anorexie/boulimie ne me laisse pas indifférente et souvent je m´interroge sur la frontière entre nos diètes et ce trouble alimentaire. Quelle est la barrière ? Comment se franchit-elle ? Cela constitue-t-il un problème de Société ou un problème personnel ? Là, je suis prise par une peur au ventre : pourrais-je tomber dans cette tourmente ? Je regarde le sandwich et l´orange, incapable de les porter à ma bouche, je me donne l´impression d´être hypocondriaque! Mais cette situation est grave, la dérision n´est pas d´à propos! Je m´efforce de me rémémorer tout ce que je sais sur cette thématique: très peu sauf qu´une fois qu´on entre dans ce cercle, on n´en ressort pas; l´épée de Damoclès reste indéfiniment au-dessus de votre tête. Tant de personnes ont succombé à cet horrible fléau!

Je décide de rapporter ces pensées sur mon carnet de bord destiné à Karl. Je lui confie mes craintes de voir mon besoin de maigrir tourner à l´obsession. Après ces confidences, je referme le cahier et je mords à belles dents mon sandwich fromage/jambon. ¡Vraiment trop bon! Finalement, je ne crois pas que je sois graine d´anorexique!

15 octobre, 2011

Programme de remise en forme en péril! :-(

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 23:07

De nouveau en tenue de ville : une jupe couleur vert pomme et longue jusqu´aux genoux, un chemisier jaune pâle boutonné jusqu´au décolleté, j´attrape mon sac et m´empare de mon téléphone portable afin de partager avec Monique ma joie d´avoir suivi son conseil. Je m´apperçois que j´ai quelques messages, écrits et vocaux. J´ouvre la messagerie écrite et je constate que Pierre s´est adressé à moi pendant ma séance de « body building », je lis ses missives: « Ma poupée, j´espère que tu passes une matinée intéressante et que tu en profites bien! Appelle moi dès que tu seras disponible! Je pense beaucoup à toi et me réjouis de passer la soirée à tes côtés. Je t´aime! » Je souris à la lecture de ce texte, il semble donc que mon changement d´attitude pourrait porter des fruits emoticone! Un autre message m´est envoyé par ma soeur :  » Coucou soeurette, j´espère que tu vas bien. Ce week end si tu n´as rien à faire, je te propose de passer la journée avec moi. Nous pourrions nous rendre à un spectacle « Rock Ballet » qui semble faire fureur! Réponds moi dès que tu le peux, pour que je réserve le nombre de places en conséquences ! Bisous. » Waow, c´est le délire, juste quand je commence à sortir de mon cocon, je suis sollicitée deux fois en quelques minutesemoticone. Je m´interroge du coup sur toutes ces théories qui incitent à donner un pas dans une direction différente pour constater un retour positif en contrepartie. Je compose le numéro de ma messagerie vocale, je remarque que Pierre a appelé deux fois et la troisième, j´entends sa voix, je sens une légère pointe de nervosité et d´exaspération: « Ma belle…euh, j´espère que tout va bien…euh, quand tu prendras connaissance de ce message, pourrais tu me rappeler ? Je t´embrasse là où tu aimes tant ! » En fait, j´adore recevoir un baiser tendre ou passionné dans le bas du cou, près de l´épaule emoticone. Je frisonne un peu en y pensant! J´hésite à l´appeler et finalement, je choisi de m´en tenir à ce que j´avais prévu. Donc, je recherche le numéro de Monique dans mon agenda et je cliques. Cela sonne deux fois et mon amie décroche: « Comment vas tu Trésor ?  » …Super bien, j´ai été hier m´inscrire à une salle de sport, je ne te raconte pas à quoi ressemble le coach: un Apolon, séduisant à souhait…et là, tu ne me croiras pas je viens de sortir de ma séance, je suis enchantée…je voulais juste partager avec toi ce regain d´optimisme et ce bonheur que je pensais perdu emoticone! …Waow! Tu m´as l´air en pleine forme. Il faut que nous prenions le temps de nous asseoir devant un bon repas, je meurs d´envie de connaître les détails de cette expérience!… Pour ce qui est du repas, je surveille mon alimentation…mais ne t´inquiète pas! je saurais prendre sur moi, même si tu dévores un bon ragoût et que je ne grignotes qu´une salade légère emoticone! …Oooh! Tu fais régime, toi! Alors là, c´est vraiment innovateur! Bon dis moi, mardi prochain, ton programme de remise en forme te laisse un moment de liberté ?emoticone Après ton travail, cela peut te convenir ? je rétorque du tac au tac, aux anges de me voir soudainement un agenda si surchargé emoticone Ok, pas de soucis: 18h00, à la galerie de la gare!…Oui, ma chérie! je note le rendez vous, je l´informe sous l´emprise de cette euphorie qui me gagne au plus profond de moi même…bisous, bisous!

Je raccroche et je reste songeuse …et heureuse!

Après quelques instants, je compose le numéro du portable de Pierre. La sonnerie retentit deux fois et enfin sa voix : « Ma belle » s´exclame-t-il soulagé ? heureux ? … »Comment vas tu mon coeur ?  » lui demande-je sur un ton neutre, j´ajoute :  » tu m´as demandé de te rappeler »…Oui, en effet, je voulais te proposer de dîner dans notre petit restaurant italien, tu sais celui des grandes occasions… « grandes occasions ?  » j´interroge interloquée.

- Oui, j´ai une nouvelle dont je voudrais te faire part, répond-t-il en faisant durer le suspens

- Et cela t´ennuie si on se rend plutôt au Salad Bar…

- Salad Bar, mais il s´agit d´une occasion…un peu spéciale!

- Alors pourquoi pas dans l´intimité de la maison ?

- Je croyais que cela te ferait plaisir de dîner à l´extérieur…comme cela fait quelques semaines que nous manquons d´occasions… me rétorque-t-il sensiblement déçu, voir vexé.

- Bien sûr, mon coeur! Bien sûr…mais tu sais que j´ai commencé un programme de remise en forme et là, bon l´italien…tu comprends!

- Oui, un programme de remise en forme, en effet… sauf que je ne comprends pas pourquoi ce soudain besoin, tu sais ma poupée que tu es toujours aussi belle et désirable…alors…

- Merci, de ce compliment! cependant, je désire m´affiner un peu pour gagner en confiance en moi!

- Tu n´as plus confiance en moi alors!emoticone rétorque Pierre. Je remarque que ma démarche lui plait bien moins que ce que j´avais prévu. Je dois jouer finement pour ne pas le braquer contre ma nouvelle activité.

- Bien sûr, que je te fais une confiance infinie, je m´empresse de répondre. Simplement, les journées sont longues et je pensais que prendre soin de ma santé physique à travers le soin du corps, t´apporterait aussi un certain profit. Je m´efforce de jouer la séductrice à la mode de Ava Gardneremoticone! Bon dans le rôle d´actrice, je n´ai pas ses qualités mais là, je joue le tout pour le tout!emoticone

Pierre est un caractère autoritaire qui n´aime pas la contradiction, donc je sais que je dois jouer serré. J´attends sa réaction, elle ne tarde pas d´arriver! « Nous en reparlerons tout à l´heure! Je dois continuer à travailler! »

- D´accord mon coeur, je serai à la maison tout l´après midi. Je t´embrasse

- bisous à tout à l´heure, sont ses dernières paroles et il raccroche.

Je me sens vidée, je reprends le chemin de la maison, indécise en ce qui concerne la poursuite de mon programme de remise en forme! Mon moral vacille emoticone et je marche lentement! La gorge serrée, je suis inquiète : comment va se passer la soirée ? Je crains la confrontation avec Pierre,  je prévois que je devrais abandonner le programme pourtant je crois que ce n´est pas vraiment normal! Je me sens bouilliremoticone quand je passe la porte de ma demeure!

28 septembre, 2011

Vivre un conte de fée :-)

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 21:20

Après ce doux rêve, je me réveille le sourire aux lèvres, je suis radiante, c´est ma première impression et je veux m´y tenir! Je ne renoncerai pas à cette merveilleuse sensation. Rêve ou réalité, où s´installe la frontière ? Difficile de la dessiner! Il est temps que je regarde la Vie avec optimisme et fasse sourde oreille au négativisme qui m´anime à chaque sursaut de mon programme.

Aujourd´hui, grand nettoyage de mon esprit: je sais que Pierre a quitté notre logis avant huit heures. Il m´a embrassée sur le front et m´a fait part de son intention de prendre le petit déjeùner en compagnie de ses collègues et des étrangers venus traiter certaines affaires importantes. « Je t´en toucherai un mot ce soir, ma belle! » Son baiser, effleurant à peine ma peau, ne m´a pas sorti de mon sommeil!

Ce matin, je ferai mes premiers pas à la salle de musculation en compagnie de mon entraîneur. Alors pour le premier repas de la journée, il m´est recommandé de manger : un bol de céréales avec du lait écrémé, une orange et un yaourt! Donc un repas copieux: de quoi commencer la journée d´un bon pied.

Après une douche vivifiante, je me rends à la cuisine et je prépare les aliments. Là, je dresse la table pour deux …et oui, pourquoi pas ? Une tasse et une assiette pour Pierre ou Jean Paul ou pour Karl ? Peu importe, une bonne compagnie est d´à propos.

Tout est prêt! Je prends place, je pèle le fruit. Tandis que je m´adresse à mon convive: « Comment vas-tu chéri? As tu passé une bonne nuit?…Oui, j´en suis contente. Pour ma part, j´ai dormi comme un bébé! …Quelle belle journée en perspective, n´est-ce pas ?…Ce que je vais en faire: d´abord, me rendre à la salle pour prendre bien soin de mon corps…pour toi ? jaja (je laisse échapper un éclat de rire entre la séduction et l´ironie; le plaisir en tous les cas innonde mon esprit), bien sûr, pour qui d´autre ?…Ah! oui! bien sûr…qui sait ? Tu as raison, tu n´es pas le seul homme de ma vie…mais oui, tu es le plus important! comment peux tu en douter! »

Je déguste chaque bouchée de l´orange, un sourire béat illumine mon visage. Je mâche doucement, son jus se répand dans ma bouche: Je me laisse envahir par le plaisir  que procure cette sensation à mes papilles gustatives! Je laisse voguer mon imagination: je me promène au bras de mon bien aimé, sur notre propriété agricole. Je me protège du soleil sous mon ombrelle blanche à dentelles. Je porte un joli chapeau blanc également et une robe moulante en coton de même couleur. Mes mains sont gantées. Une arôme de fleur d´oranger se répand dans l´air. Le soleil brille, il fait calme. Mon compagnon est vêtu d´un pantalon couleur olive et d´une chemise crème en coton. Les premiers boutons sont détachés. Nous avançons d´un pas lent mais ferme. Le bonheur nous entoure. Les oiseaux chantent, un chien aboie, il arrive en courant vers nous: il s´agit d´un jeune lévrier, dynamique et jouette. Nous nous laissons emporter par un rire en cascade frais et profond. Nos regards se croisent et l´amour s´y lit clair et limpide. Nos lèvres s´appellent et nous les laissons se rejoindre, le baiser est doux…Je sursaute, le téléphone retentit! Je m´inquiète de l´heure: il est déjà très tard. Je suis restée perdue dans mes pensées plus longtemps que je ne le pensais! Je prends mon bol de céréales et m´en vais répondre à l´appel. « Bonjour mon coeur, la journée se déroule bien ? » …. »Oui, ma belle. Je profite de quelques minutes avant la prochaine réunion du matin (on va faire le point sur les différentes possibilités de fusion entre deux de nos sociétés et les leurs) pour t´appeler. « Ah, c´est gentil! » je grommèle tandis que j´avale en hâte les céréales qui sont dans ma bouche. – Dis moi, tu déjeunais ? « Oui je mangeais des céréales » – Ah, bon. Des céréales ? Je ne savais pas que tu aimais …! « En fait, c´est mon entraîneur qui a composé mes repas » je m´efforce de lui expliquer. – Ton entraineur ? De qui parles tu ? « De Karl de la salle de musculation, tu sais, ce que je te disais hier », dis je avec une pointe d´ironie. – Ah! Oui…bien sûr, bafouille Pierre, qui évidemment n´a pas la moindre idée de ce à quoi je fais référence. J´en profites pour lui donner une estocade: « Bon mon coeur, je dois raccrocher. Je suis à la bourre! A tout à l´heure. Bisous! » – Euh! oui, bisous… A tout à l´heure, amuse toi bien. – Oui, merci Au revoir. Je clique le bouton off.

Je me sens à la fois coupable et satisfaite du vilain tour que je viens de jouer à Pierre.  Enfin, je me sens capable de diriger ma vie.  Je crois vraiment que ma journée démarre sur des chapeaux de roues!

18 septembre, 2011

Heureusement que les rêves existent! :-)

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 21:31

Il est 20h00, confortablement installée dans le canapé, je me dispose à feuilleter toutes les brochures d´information que m´a remises mon nouveau coach « relooking », un jeune homme au physique d´Apollon agé d´environs 25 ans : bref, en pleine fleur de l´âge!emoticone. Sa méthode d´entraînement s´inspire de la nouvelle vague: un mélange de psychologie, diététique et bien sûr la partie culture physique!emoticone

Je m´empare du cahier, journal de bord, destiné à recevoir mes réflexions et états d´âme en rapport avec ce programme d´entraînement. On peut le considérer comme un journal intime, mais pas trop, puisque Karl mon entraîneur, le consultera à sa convenance!emoticone. Je réfléchis et y inscrit en avant propos : « Je suis gonflée à bloc … j´espère que cela durera! »

Sur cette lancée, j´envisage de suivre les conseils de mon guide esthétique; je me dirige à la cuisine, je dresse la table: je prends une belle assiette creuse au bord argenté et au motif floral bleu pâle. Je saisis une pomme dans le plat à fruits, je la lave soigneusement tout en la regardant d´un air enthousiaste. Je la dépose délicatement au centre de l´assiette comme s´il s´agissait d´un met de gourmet! J´ajoute le couteau et la fourchette sur la table. Je sors une bouteille d´eau d´Evian du frigo et je joins un verre rectangulaire. Je pousse la délicatesse jusqu´à créer une ambiance chaleureuse: j´allume les bougies du chandelier et j´allume le lecteur de compact disc dans lequel j´insère le concerto pour piano nº 21 de Mozart.

Là, maintenant face à ma pomme, j´engage le dialogue..enfin le monologue je veux direemoticone, couteau dans une main et fruit dans l´autre: « Voilà, toi et moi nous allons fusionner… tu vas devenir une part de moi et moi, je serai enrichie par tes bonnes vitamines … » Une fois épluchée, je repose le fruit sur l´assiette et je l´observe avant de me saisir à nouveau du couteau et de la fourchette pour la trancher en petits morceaux que je m´apprête à savourer lentement au rythme de la douce musique de ce grand compositeur. Je me sens apaisée, je pourrais preque aller dire : « je me sens heureuse! »

J´entends une mélodie qui provient du salon, je sursaute et reviens à la réalité: mon portable me rappelle à l´ordre, c´est mon chériBisou…je cours et repère en un clin d´oeil mon sac, d´où j´en extrais l´objet tant désiré! Je décroche: « Bonsoir mon coeur,  tout va bien ?

- Oui ma belle, juste qu´il vient de surgir un imprévu…les cadres supérieurs du groupe de Lille sont arrivés très tard ici et tout a pris du retard, donc nous nous rendons seulement maintenant au restaurant…je t´appelle pour que tu ne m´attendes pas et que tu te couches quand tu te sentiras fatiguée, d´accord ma jolie ? La journée s´est bien passée ?

- Oui, je voulais te raconter que je me suis inscrite à un club de musculation.

- Bon chérie, je dois raccrocher là…Gérard me fait signe, il a besoin de moi. Dors bien, bisous

« Bisous mon coeur », dis je d´un ton contrarié. Je reste assise, le portable entre les doigts, le regard dans le vide. Mon esprit se refuse à analyser la situation: je remarque à nouveau que j´intéresse de moins en moins Pierre. Mes yeux se portent sur le sac, je me souviens de la carte de visite de cet inconnu …quel était son prénom ? Je réfléchis : Jean Paul, c´est cela! J´hésite à saisir la carte. Non! hors de question, d´entrer dans ce jeu! Je vais rester ferme sur ma décision.

Je me lève et retourne dans la cuisine, je m´empare de la pomme, je la regarde avec rage et j´y plante les dents de bon coeur! Je finis mon repas en moins de deux minutes..très loin des consignes de Karl: tant pis! …. au moins, j´ai suivi son plan nutritionnel. Je me sers un verre d´eau et je le vide d´une traite: rien à voir avec un bon whisky emoticone

Finalement, je vais prendre en considération les propos de Pierre, je vais me glisser sous la couette…demain sera un autre jour!

Je prends une douche rapide et je sens déjà mon corps se détendre. J´enfile ma nuisette à dentelles rouge à petits pois bleus foncés. Je me couche et je ferme les yeux, des images de ce bel homme croisé cet après midi commencent à me hanter. Sa voix douce et cordiale chante à mon oreille: « tu es belle et désirable », sa main me caresse l´épaule tandis que je me blottis contre son torse protecteur….

Pendant que je rêve, je suis heureuse!

 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage