De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Recherche : petit jardin

18 février, 2013

« Yoko », le yeti

Classé dans : Cinéma — ismeraldamadrid @ 20:21

Ce dimanche, ma princesse et moi, nous sommes rendues au cinéma. Notre choix s´est porté sur « Yoko ».

Yoko est un yeti qui vit dans l´Himalaya, fruit de l´esprit d´un grand moine.

Un jour qu´un chasseur attrape un ours. Notre Yeti défenseur des animaux en péril se glisse dans son camion pour soutenir l´animal; mais il reste attrapé lui aussi.

C´est ainsi, qu´il atterit en Allemagne où le chasseur souhaite vendre l´Ours (le chasseur ne sait pas qu´il transporte aussi un yeti dans son véhicule) à un zoo où le directeur dissèque les animaux.  Notre yeti a le pouvoir de se rendre invisible mais pour ce faire, il doit atteindre une basse température corporelle.

Quand ils arrivent à destination, le chasseur découvre le yeti et il l´emmène voir le directeur du zoo; heureusement que le yeti parvient à attraper un seau de glaçons et au moment où le chasseur et le directeur parviennent jusqu´à la cage où le yeti est emprisonné, ce dernier se rend invisible et s´échappe.

Il se réfugie dans la maison de l´arbre d´une petite fille, Pia, qui souffre de mélancolie suite au décès de son père!

Le chasseur a distribué et collé un peu partout le portrait du yeti et offre 5000 euros à qui lui rapportera « le chien »!

Pia découvre le yeti. Elle décide d´aller le rendre à « son propriétaire » mais là, elle découvre que cet homme est un chasseur d´animaux! Elle s´enfuit avec le Yeti poursuivie par le chasseur. Notre animal, transporté dans une remorque, attachée au vélo de la petite fille, prend la poudre d´escampette et entre dans un supermarché où il localise le rayon des surgelés et fait un stock de froid dans son corps pour parvenir à se rendre invisible.

Il retourne chez la petite fille qui est très triste d´avoir égaré son ami. Sa soeur, Marcela est convaincue que Pia a trouvé le petit chien et qu´elle le lui cache.

Le lendemain matin, Pia laisse le Yeti dans la cave où se trouve un congélateur où notre ami prend plaisir à se ressourcer et vider les réserves de poisson!

Le chasseur s´efforce de localiser la petite fille et le Yeti. Mais cependant, Pia, grâce à son ami Lucas, parvient à le semer!

Yoko, seul à la maison, crée quelques incidents dans la chambre où la maman et Marcela faisaient des travaux d´aménagements! A son retour, Pia se fait gronder par sa mère. Elle propose à sa mère de tout réparer. Pendant que celle-ci et sa soeur sortent faire des courses. Pia et le Yeti donnent à la chambre un aspect vraiment agréable. Quand Marcela voit la décoration (des empreintes de yeti), elle se convainc davantage que sa soeur cache le chien recherché sur les affichettes; elle se fait passer pour malade et le lendemain reste seule à la maison. Elle entreprend la recherche et découvre le yeti.

Alors que Yoko et Marcela sont devenus amis et jouent dans le jardin, le chasseur trouve la maison et essaie de capturer l´animal. Marcela appelle sa soeur et grâce à Lucas, elle la localise. Un voisin attrape le chasseur dans un filet mais malheureusement, le directeur du zoo, a trouvé une entourloupe pour convaincre la maman que les deux filles gardent un animal dangereux avec elles. Ils arrivent à la maison pour emporter le yeti qui de surcroît souffre de la chaleur et semble très mal en point.

Les enfants s´en vont au zoo pour essayer de le récupérer après diverses confrontations avec le chasseur et le directeur du zoo (que le Yeti parvient à faire changer de caractère), tout rentre dans l´ordre.

Le moine de l´Himalaya ayant perçu le danger est venu sur place au secours de son « ami » et donc tous les deux retournent chez eux.

Image de prévisualisation YouTube

Une sympathique et fraîche histoire d´une amitié entre des enfants et un animal mythique. Un film sans prétention mais qui permet de passer un moment plaisant de divertissement. J´espère que je vous aurai convaincu de le regarder :-)

25 septembre, 2012

Le moine qui vendit sa ferrari (3)

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 19:12

Julien révèle à John le sens du troisième symbole: le sumo qui apparaît de l´intérieur du phare dans le jardin. Il explique que cela fait référence à la supération de soi. Il demande à John de faire toutes les flexions possibles. John n´était évidemment pas en grande forme mais malgré tout il s´efforçat jusqu´à parvenir à 23: quantité qu´il lui semblait maximale. Alors Julien lui suggéra d´en faire 10 de plus;  John lui fit remarquer qu´il en était incapable tandis que Julien insista…et John réalisa les 10 flexions supplémentaires.

Julien lui expliqua que les limites étaient le fruit de notre esprit et qu´il était bon de les changer constamment et de sortir de notre carcan pour progresser.

 Les limites nous permettent de rester dans notre zône de confort et donc dans nos habitudes…rien de spécial ne peut venir nous déranger mais rien de spécial ne peut venir nous réjouir: pas de bonne ni de mauvaise surprise. La peur à la mauvaise surprise fait que nous nous protégions dans cet univers limité. Mais nos peurs sont des monstres que notre imagination crée pour nous maintenir à l´intérieur des limites de notre univers! Il faut balayer nos peurs, il faut les affronter et prendre conscience qu´elles ne sont que le fruit de notre imagination: nous pouvons parfaitement atteindre nos objectifs, nos buts, nos fins si nous avons confiance en nous mêmes!

Il faut oser quitter sa zone de confort, renoncer à son médiocre bonheur pour atteindre son bonheur suprême. Pour atteindre ce bonheur, il est important d´y accorder de la constance et de la persévérance! A certains livres, il est bon de leur consacrer davantage de temps qu´à d´autres: si le sujet est philosophique, il convient de le lire à plusieurs reprises pour bien en extraire l´essentiel!

Certaines méthodes appliquées au jour le jour permettent de mieux se connaître et permettent de dépoussiérer notre Être intérieur et d´arriver à ce bonheur serein et vrai auquel nous aspirons inconsciemment:

la première stratégie s´appelle « le rituel du silence » : comme le nom l´évoque, cela consiste en passer un minimum de 15´dans une tranquille solitude en face à face avec soi même. Il faut évidemment en faire une habitude et pour cela l´idéal est de réaliser cette « pause » chaque jour à la même heure.

Le deuxième pas s´appelle « le rituel de la physicalité« . Il faut prendre soin de son corps et consacrer un peu de temps chaque jour à faire des excercices physiques, peu importe lesquels: yoga, flexions, marche en pleine nature…peu importe si ce ne sont pas tous les jours les mêmes mais il est essentiel d´en faire régulièrement. Respirer avec le ventre permet d´absorber davantage d´oxygène et être plus énergique.

« Le rituel de la nutrition » est important: il faut se nourrir correctement! Le meilleur régime est le végétarien: beaucoup de fruits, légumes et céréales. Il n´est pas indispensable de mettre fin à la consommation de viande rouge mais il est essentiel de la réduire le plus possible car sa digestion est lente et pénible.

  »Le rituel du savoir abondant » est aussi un point important pour notre bien être: il faut lire quotidiennement, consacrer au minimum une demi heure à la lecture. Cependant, il est important de bien choisir ce qui va être lu: n´oublions pas que l´esprit est notre jardin et qu´il faut le cultiver de manière à ce qu´il nous réjouisse!!

Le cinquième rituel « de la réflexion personnelle » consiste à faire le point sur ta journée, sur chaque fait survenu au cours de la journée! C´est indispensable pour prendre du recul et objectivement distinguer les bons moments des mauvais; discerner les bonnes attitudes et envisager un comportement différent pour le lendemain sur ce qui n´a pas été satisfaisant en ce jour!

Le rituel suivant s´appelle « du lever tôt » : il est positif de se lever avec le soleil; ce n´est pas indispensable cependant, il est plus important de bien dormir que de dormir longtemps. Pour cela, il faut préparer sa nuit et son réveil: rien de tel que de se coucher avec de belles idées en tête et se lever le matin en ayant des pensées positives. Le temps « grapillé au sommeil » doit se consacrer à de belles choses: remercier l´Univers pour la belle journée qui s´annonce, visualiser cette journée comme si elle était la dernière, prendre un bon petit déjeûner, faire une promenade dans la nature et se permettre un bon éclat de rire!

Une autre étape est le « rituel de la musique« : consacrons quelques minutes chaque jour à écouter de la musique douce.

Un autre rituel est important, il porte le nom de « le mot parlé« : il s´agit des mantra ou mieux connu comme affirmations! Ces dernières permettront de mieux accorder nos croyances à nos attitudes; donc d´adapter positivement nos pensées, nos croyances afin d´agir en conséquences vers une vie plus saine, plus pleine, plus heureuse!

Le neuvième rituel est celui de la congruence: il faut être en accord avec une vie vertueuse. Il faut prendre en considération: l´honnêteté, la patience, le courage, l´humilité…Par cette conduite, on est en harmonie avec les règles de l´Univers.

Et finalement, le plus important des rituels : celui de la Simplicité. Il faut savoir tout relativiser, rien ne sert de vouloir plus toujours plus, il faut savoir doser ses besoins dans tous les domaines pour vivre en harmonie avec soi même et l´Univers.

N´oubliez pas de mettre en pratique tous ces conseils toujours dans un minimum de 21 jours…même si par la suite, le bien être obtenu fera que ces attitudes seront devenues des habitudes desquelles personne ne veut se détacher.

Je ne veux pas rendre l´article trop long, donc je décide de postposer la suite du résumé en souhaitant que vous appréciez le contenu du livre et que vous éprouverez un certain plaisir à revenir demain lire la suite de cette histoire.

24 septembre, 2012

« Le moine qui vendit sa ferrari (2) » Robin S. Sharma

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 9:39

Julien partage avec John deux techniques pour améliorer la concentration et par conséquent avoir le contrôle de son esprit. La première s´appelle « le coeur de la rose » et consiste en s´isoler dans un endroit tranquille si possible en pleine nature et sinon à l´intérieur, prendre une rose et l´observer, s´en impreigner: sa forme, sa couleur, ses pétales…etc sans détourner l´attention de l´objet pendant cinq minutes, et chaque jour plus. Cette technique semble toute simple, mais l´esprit a souvent tendance à s´éparpiller et s´envoler sur d´autres pensées.

L´autre technique porte le nom de « pensée opposée« ; il s´agit de mettre fin aux pensées qui n´apportent rien de bon. Quand on a eu une mauvaise journée ou vécu un événement désagréable plutôt que de continuer à remacher autant sauter sur des moments de la vie heureux pour éloigner ces mauvaises pensées de l´esprit!

Il est essentiel de lutter contre les pensées négatives de tout acabit; pour futile que puisse paraître cette mauvaise pensée, elle est le germe à d´autres semblables : ce sont les mauvaises herbes de ton jardin, tu en vois une et rapidement, le jardin est plein de mauvaises herbes! Il faut être conscient que tout est créé deux fois: d´abord dans l´esprit et puis dans la réalité palpable: l´esprit travaille avec des images. Pour obtenir ce qu´on désire, il faut y consacrer régulièrement du temps pour imaginer cette nouvelle situation à laquelle on aspire!

Julien revient sur la fable que lui avait narrée le moine Raman; il rappelle à John la deuxième qualité : le phare. Il lui explique l´importance d´avoir des buts dans la vie: le but de la Vie consiste en avoir un objectif, savoir ce qu´on veut, ce à quoi on aspire vraiment! Alors, Julien raconte que le moine Raman prit son arc, une flèche et posa une rose sur le tronc d´un arbre à une trentaine de mètres de distance, il banda les yeux avec un mouchoir blanc. Il demanda à Julien s´il pensait qu´il atteindrait le but; Julien lui assura qu´il l´avait vu parvenir à ses fins à une distance bien supérieure. Le moine tira la flèche mais celle ci échoua à côté de la rose ce qui surprit Julien. Alors le moine explica la leçon: « il est impossible d´atteindre un but que tu ne vois pas! Les gens souhaitent devenir heureux et ne prennent pas le temps de définir régulièrement leur concept du bonheur! Ils errent dans la Vie et se laissent conduire sans prendre les brides de leur destin! »

Il est essentiel de se concentrer sur sa priorité, l´écrire est une bonne méthode: cela met en avant, cela souligne l´importance qu´on accorde à ce but!

Julien annonça à John que les méthodes étaient aussi valables pour les grandes comme pour les petites choses. Son ami lui confia qu´il souhaiterait récupérer sa bonne forme physique passée et avoir un corps d´athlète. A quoi, Julien l´invita se voir tel qu´il le souhaitait chaque matin au réveil dan son imagination. La deuxième étape consiste en s´imposer une pression positive, dans le cas de John, cela aurait pu être déclarer à son entourage et au maximum de personnes qu´il voulait maigrir. La troisième condition : mettre une date pour obtenir le résultat! Il est aussi pratique d´avoir un cahier d´annotations pour y inscrire les rêves en les divisant en sections: matériels, spirituels, sentimentaux…etc. Il faut y inscrire tout à ce qu´on aspire et prendre soin de la visualization en insérant des images, des textes qui les font plus réels et plus agréables à consulter! Et enfin quel que soit le progrès obtenu au quotidien, jour après jour, ne pas renoncer avant que ne passent 21 jours: car c´est dans la persévérence que surgissent les résultats…et quand on arrivera a 21 jours de pratique, on remarquera qu´on a acquis des changements positifs!

Voilà, je ne veux pas rendre cet article trop long et je souhaite vous laisser un peu de temps pour réfléchir à « cette philosophie » de Vie…peut être, qu´à travers de ce résumé, vous allez vous laisser tenter par une des différentes techniques d´amélioration du bien être de soi!

 

11 mai, 2012

Horribles expériences !!

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 14:19

Je vous rapporte ici mes seules expériences traumatisantes avec les rats, que la mésaventure vécue par notre ami bloggeur Christophe m´ont évoquées.

 Je vous invite à consulter son blog très intéressant et à lire aussi son récit sur ce sujet.

Ce n´est pas facile de cohabiter avec ces animaux dans nos maisons, d´autant plus que nous savons qu´ils pourraient s´en prendre à notre chair…et là, on en frisonne d´avance.

Pour ma part,j´ai eu deux mauvaises expériences avec ces mamifères.

 La première, j´étais une ado, mon papa élevait des lapins et la lapine avait mis bas quelques merveilleux spécimens. Je m´étais prise d´affection d´un lapereau tout doux, au pelage noir brillant et à la jolie frimousse. Un matin, vers 7h00, je m´empresse de me rendre visite comme chaque jour à ma petite mascotte; je lui avais même donné un nom (oublié au fil des années). Il était mort couché sur le côté, le reste de la famille était bien écartée de lui. Je l´ai pris et quand j´ai retourné l´animal: son visage n´existait plus, on voyait ses os!!!

La deuxième expérience datera de deux étés, quand nous atteindrons celui-ci.

 Nous étions rentrées à Liège, ma princesse et moi. Ma soeur nous informe que qu´il y a beaucoup de gravas dans les premiers échelons de la cave. Elle impute le fait à des possibles travaux des voisins. Ok! Un soir, nous étions dans le fauteuil (chaise longue du salon) à profiter d´un match de foot (du mondial) ma princesse et moi. Quand elle me dit : « Maman, il y a des patates sous la table derrière la TV« …elle était à moitié endormie, je n´y ai pas prêté attention songeant qu´elle était déjà dans ses rêves.

 Le lendemain, je constate qu´une gaufre à la canelle avait disparu: emballage y compris. Je savais que ce n était pas ma princesse car elle ne mange jamais pendant la nuit! Là, je me souviens de l´affaire des patates je me penche sous la TV et je constate en effet que mes patates ont déménagé de ma cuisine (pièce voisine) à ce nouveau logement. Je les récupère avec mon balai et je vois qu´elles ont été rongées!

Aie! cela évoque les souris ou les rats; je fais un lien avec les escaliers de la cave, vu que la cave donne sur la cour et donc le jardin! J´angoisse un peu!

Je commence à en faire part à mes amies. Le lendemain, ma poubelle a été visitée durant la cuisine…là l´inquiétude grandit! Ma meilleure amie me conseille de laisser la lumière allumée et de mettre la radio dans la cuisine afin que la souris ou le rat n´ose pas sortir de la cave que nous pensons être son repère. Je fais ainsi malgré tout je ne suis pas à l´aise car : et, si elle avait choisi de loger ailleurs dans la maison, dans une chambre par exemple… et en particulier celle où ma princesse et moi, nous nous étions recluses!!!

Bref, le samedi, ma soeur vient nous rendre visite et nous décidons d´acheter du poison pour mettre fin à ce cauchemard! Il se présente dans des petits sachets en plastique transparent. Nous déposons les sachets un à l´entrée de la cave, à côté de la poubelle, un autre là où avaient résidé les patates. Le lendemain, les sachets ont disparu. Nous répétons l´opération et rebelotte, plus de sachets. Enfin, le troisième jour, plus rien ne se passe et le suivant non plus!

Je me résouds à aller jeter un oeil aux échelons de la cave pour voir l´ampleur des dégats. J´allume la lumière, je descends le premier échelon et au moment de mettre le pied sur le second, je vois le cadavre! Je crois que je n´ai jamais remonté un escalier aussi vite de ma vie: j´avais les jambes qui tremblaient et le coeur qui battait à la chamade!

Là, c´est le monde qui croule sous mes pieds! Il va falloir enlever le corps de là. Je téléphone à une autre amie et je lui fais part de ma préoccupation. Elle arrive accompagnée de sa fille un an plus àgée que la mienne. Nous nous organisons:  je descends en dessous du corps du cadavre, la gamine avec le balai et aidée de sa mère moralement et physiquement poussent la bestiole dans le seau que je dépose contre l´échelon pour que le cadavre y tombe…oh! l´horreur : c´était une rate et elle avait mis au monde un petit raton! Bref, elles parviennent à pousser les animaux dans le seau. Je grimpe les quatres échelons à toute allure. Ma fille prend le seau et court dans le jardin, nous toutes derrière elle. Nous creusons un trou et nous jetons les bêtes, tout cela dans les brouhaha des cris de femmes en stress!

Comme quoi, les relations avec rats…ce n´est pas commode!

1 octobre, 2011

Passons par le sentier de Martine, dans le domaine de Chevetogne

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 20:54

La plupart d´entre nous connaissons « Martine » la petite fille qui vit des aventures au jour le jour, que nous avions plaisir à suivre à la ferme, à la ccampagne, à cheval, à l´école, à la fête foraine…, personnage crée par Gilbert Delahaye. C´est donc un grand plaisir que de l´accompagner dans ses nouvelles aventures, Martine et l´arche de Noë. Pendant une bonne heure, on découvre tout le long du chemin des animaux et des statues diverses. Sur mon album, vous retrouverez toutes ces belles sculptures qui ont l´air plus vraies que nature!

Pour vous mettre l´eau à la bouche, je partage ici directement deux ou trois photos de ces amusants moments qu´on peut passer en famille, au cours de cette randonnée:

Les chutes...du Niagara?, une petite halte à proximité de ces chutes, un bonheur que de savourer un instant de sérénité en écoutant le bruit de l´eau, en plein milieu de cette nature.

Ma princesse et cet espace d´eau  Ma princesse est aux anges, découvrant toutes la beauté du parcours.

Un petit jardin Des hortensias et d´autres fleurs parsèment le jardin de Martine.

un tobogan de belle envergure Et pour les enfants qui savent prendre des risques, ils trouveront des  jeux à leur mesure

Et comme tout chacun doit y trouver son bonheur:

Un champignon l´humidité et la chaleur de ce début d´été, met à disposition des mycologues de très beaux spécimen de champignons !emoticone

l´arche de Noë Et en fin de parcours, vous arrivez à l´arche de Nöe, une admirable construction!Rire

Voilà, je conclus par cette dernière info: en octobre, chaque année, un week end est consacré à Martine dans ce domaine de Chevetogne. Alors si le coeur vous en dit, c´est le moment de passer par la région de Namur en Belgique et vous amusez en famille avec la variété que vous  avez vu ici de possibilités de distractionsemoticone. J´espère vous avoir convaincus! emoticone

27 septembre, 2011

Et maintenant, en plein air…une promenade sur le domaine de Chevetogne :-)

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 18:24

Voilà, après la visite du musée, le domaine vous offre différentes alternatives: la zone animalière, le sentier ornithologique, le sentier de Martine, la plaine de jeux et bien sûr, pourquoi ne pas se restaurer à la terrasse ou à l´intérieur de la cafétariat. Il s´agit d´un self service, donc il faut transporter ses plats sur un plateau jusqu´à la table.

Une petite halte pour se rassaisier la cuisine est de qualité, le choix est varié.

Le côté ludique de l´endroit est évident:Charriot du far west, ceux qui ont survolé mon album (dans l´article : « Un paradis dans les Ardennes.. ») se souviendront de cette photo. Un charriot du far west interpelle les visiteurs en plein milieu du parc.

Assise sur le charriot Donc  dès leur arrivée, les enfants prennent plaisir à découvrir cet endroit!emoticone

Le parc est joliment décoré :

Une fontaine s´élève au milieu du parc Et son esthétique bien organisée, tandis que les jardins sont sobrement ornés d´arbustes ne manque pas d´élégance:

Le parc est entretenu avec soin

Vous pouvez vous diriger vers la zone animalière :

L´âne  Dans ce type d´endroit, l´âne, dernièrement, est souvent présent. Cet animal affectueux malgré son caractère parfois un peu butéemoticone est un excellent ami des enfants!emoticone

Le sentier ornithologique vous conduit en forêt et vous permet de jouir du plaisir de la Nature dans toute sa splendeur:

Le scarabée les scarabées sillonnent le sentier tout le long du chemin, nourriture apréciable pour les oiseaux qui peuplent les arbres.

Sur cette dernière photo représentative emoticone du chemin ornithologique, je vous invite à suivre prochainement, d´ici la fin de la semaineemoticone, le sentier de Martine…qui ne garde pas dans sa mémoire ou dans son grenier des histoires de Martine…et bien retrouvons là, dans une nouvelle aventure, dans ce domaine de Chevetogne! emoticone

9 septembre, 2011

Sur la santé mentale :-)

Classé dans : Humour — ismeraldamadrid @ 21:34

Avant que ne commence le week end, je souhaite vous offrir ce petit moment de rireemoticone:

« Alain et Alice,  patients d´un hopital psychiatrique se promènent à côté d´une piscine.  Soudain Alain tombe dans l´eau et ne remonte pas à la surface, Alice n´hésite et se jette à sa rescousse. Elle le sort de la piscine.

Les médecins et le directeur se réunissent pour discuter de l´état de santé d´Alice. Ils la déclarent en bonne santé.

Le directeur l´appelle dans son bureau et lui dit : « J´ai deux nouvelles à vous annoncer. D´abord la bonne, suite à votre attitude par rapport à votre camarade Alain, nous vous reconnaissons en bonne santé et vous pourrez retourner chez vous. Ensuite, la mauvaise: malheureusement, après cet incident, Alain s´est pendu dans sa salle de bains avec la ceinture de sa sortie de bain. Il est mort! »

Alice rétorque: « Il ne s´est pas pendu! C´est moi qui l´est accroché pour qu´il séche!!emoticone »

Si cet histoire de fous  emoticone vous a plue, je vous recommande également celle-ci .

21 août, 2011

Bruxelles dans son melting pot

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 8:06

Pour les fêtes du 15 août, je me suis retrouvée sur Bruxelles plutôt que de guindailler sur Liège.

Alors, je vous rapporte un évantail d´instannées au gré de nos promenades. Donc, il ne me sera pas possible de vous les commenter car connaissant peu cette ville. Je ne peux aposer de nom sur les monuments, mais je vous les offre en raison de leur beauté ou de leur originalité. Je compte donc sur mes amis bloggeurs/bloggeuses pour laisser dans leurs commentaires toutes les informations qui leur sembleront bon de partager avec nous tous emoticone.

Mais malgré tout, je vais vous offrir pour commencer une petite vidéo un tant soit peu didactique, si cela peut être utileemoticone

Image de prévisualisation YouTube

Maintenant, je vous présente le Manneken Pis : qui pour la petite histoire sauva Bruxelles en faisant pipi, différentes versions existent sur les circonstances de cet acte que vous pouvez suivre ici si vous le désirezLe Manneken Pis Cette statue n´est pas l´original car celle ci fut volée pour la dernière fois en 1963, retrouvée en deux fois : 1965, les pieds et les chevilles, le buste ne réapparut qu´en 1966. Cet emblème de la ville a une vaste garde robe et est représenté en diverses occasions sous des formes bien particulières. emoticone Pâques 2010

Je vous laisse des photos de la Grand´Place, une architecture magnifique, elle date de l´époque où une grande part de la Belgique appartenait à Charles Quint et puis à son fils Philippe II d´Espagne.

La Grand Place  Grand´Place Une fois par an, un tapis de fleur couvre toute cette place en y représentant de splendides dessins. C´est magnifique. A ne pas rater si possible!

Ici, cette statue originale et sympathique vous la trouverez près de la gare centrale :

Un lapin sur son vélo

Une autre statue originale et amusante  Ce canard aux allures spéciales, je ne sais où je l´ai rencontréemoticone

Voici des panorama de Bruxelles, nous sommes montés en ascenseur, c´est assez près de la Toison d´Or, si j´en garde un souvenir plus ou moins précis emoticoneUne photo prise depuis l´espace ouvert en haut de l´ascenseur  Une autre vue du panorama de Bruxelles

Ici, c´est le Musée de la musique, c´est une très belle architecture, je vous laisse maître d´en juger par vous mêmeemoticone:

Musée de la musique

Un part de Bruxelles Là, je n´ai pas la moindre idée d´où j´ai pris la photo, néanmoins, c´est une belle statue qui mérite d´apparaître sur l´articleemoticone

Je vous présente un parc, car ceux de Bruxelles sont des chefs d´oeuvres (dans un autre article je vous offrirai des photos de celui de Scharbeeck dans une comparaison à un parc célèbre de Madrid « El Retiro »; vous voyez malgré mon escapade, je n´oublie pas de vous laisser des empreintes de mon Madrid)

Un très joli parc de Bruxelles Sa conception nous rapelle les jardins français qui entourent leurs chateaux emoticone

Je cloture maintenant avec une fontaine, dans le quartier de Schaarbeeck. Les fontaines : c´est mon dada, serais-je un peu Fen Shui ?

Une fontaine

Voilà, même si cela manque d´explications, et qu´une certaine grisaille recouvre ces clichés, j´espère cependant que vous aurez aimé mes coups de coeur sur Bruxelles.

28 juin, 2011

Qu´il est difficile d´éviter que notre train ne déraille :-(

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 14:12

Je saisis cette opportunité que je me suis offerte, de commencer la journée du bon pied. Je maquille légèrement mes yeux, une touche de mascara, un trait de crayon et un peu de fard à paupières; suivi de fard à joues et je termine avec une retouche de rouges à lèvres. Je soupire d´aise et j´ouvre ma garde robe; c´est l´été, une saison qui me fait rêver. Le soleil éclaire la chambre à travers la fenêtre ouverte sur le jardin, les oiseaux piaillent assis sur les branches, du cerisier en fleurs. En haut, de l´arbre on distingue un nid, je méconnais ces propriétaires et je songe: la femelle y pondra-t-elle ses oeufs et entendrons nous bientôt le concert que ces oisillons nous offriront pressants leurs mamans pour davantage de pitance ?

Je reviens à mes moutons, et m´empare d´un tailleur rose pastel et d´un chemisier manches courtes en soie blanche, une ceinture en tissu et une paire de sandales de même couleur. Parvenir à s´accepter avec complaisance est toute une attitude qu´il faut parvenir à adopter ou adapter. Parfois, je l´adapte, je surmonte ma petite moue de manque de confiance en moi, et les petits défauts physiques sur lesquels je m´arrête en certaines occasions et deviennent la cible de mon amertume, je les masque dans mon esprit, je m´efforce de les ignorer et je me consacre sur les détails de mon anatomie qui parviennent toujours à me convaincre qu´ils sont vraiment charmants: mes yeux d´un bleu profond m´apportent une grande satisfaction. J´adopte aujourd´hui cette posture, pour commencer la journée d´un bon pied je décide de consacrer quelques heures au shopping. J´attrape mon petit sac rose fait main, crocheté pendant les longues soirées d´hiver. Je recours, comme dans les grandes occasions, à mon parfun préféré Angel de Thierry Mugler, dont les notes chocolatées font frétiller mes narines et me font aspirer à des moments sensuels et plaisants. Un dernier coup d´oeil dans le miroir de l´entrée et je ferme la porte de l´appartement, je respire profondément et je remplis mes poumons d´air frais: direction, le centre commercial. Les soldes sont à portée de main et déjà des prix braderies

J´entends la sonnerie du téléphone: un coup d´oeil au numéro. Je décroche, émue: il s´agit de mon chéri. « Bonjour, mon coeur! »

- Bonjour ma belle. Tu vas bien ?

- A merveille, je suis séduite par ta charmante surprise.

- Je suis ravi que tu aies apprécié. Mais j´espère que tu ne doutes pas de mon immense amour sincère envers toi, ma merveilleuse femme, me dit-il d´un ton doux et profond

« Qu´est-ce que tu fais maintenant ? » me demande-t-il.

- Je me dirige au Centre Commercial, faire du lèche vitrines.

- Oh! Une excellente idée. Au fait, je t´appelle parce que ce soir, nous devons nous nous réunir en équipe pour discuter certains points du programme de la rentrée. Nous mangerons, ensemble au resto et je rentrerai certainement relativement tard. Je suis désolé…

Je ressens ces paroles comme un coup de poignard, je fais la moue et reste silencieuse.

« Cela t´ennuie, mon coeur ? » insiste-t-il

- Non, non pas vraiment…je rétorque dubitavite et effondrée (dans mon for intérieur, car je ne l´avouerai probablement pour rien au monde).

- Tu es un ange, ma chérie. Je ferai tout mon possible pour ne pas prolonger cette soirée.

Je tente néanmoins une furtive attaque: « Tu es sûr que tu es obligé d´être présent à cette réunion ? »

« Oui, mon coeur, il m´est impossible de m´y soustraire » répond-t-il d´un ton ferme. « Fais de bonnes courses et ne t´inquiète pour rien! Profite du soleil et des nouveautés dans les boutiques » ajoute-t-il avec une voix tout sourire.

- Oui, mon trésor. j´acquièse d´une voix absente.

- Bisous, bisous.

- Bisous, à ce soir!

Le portable dans la main, je regarde encore l´écran qui s´est mis en fond d´écran, des surfistes font des figures géométriques qui défilent devant mes yeux vides d´expressions.

Je puise dans cette énergie positive que j´avais mis de côté, ce matin, pour que ma journée fut géniale. Je suis devant le Centre commercial, je m´avance vers un salon de dégustation et je franchis la porte comme une automate. Mes pensées sont silencieuses, tandis que mes émotions me serrent la gorge: la peur me colle au ventre, j´ai un mauvais présentiment, je n´aime pas cette situation.

Je commande un café très serré et deux petits pains au chocolat et un croissant passé au grill. Le serveur me sourit et me demande d´une voix aimable et grave (ce que je considère comme une voix virile) quelle classe de confiture je souhaite avec le croissant. Je choisis une portion à la pêche.

L´attente devient interminable, car mon cerveau s´est remis au travail; je repense au mot trouvé sur l´oreiller et à cette réunion imprévue. Je suis déroutée.

Une serveuse dépose sur la table l´assiette avec les viennoiseries et leur vue fait surgir en moi un sentiment de culpabilité. Je suis partagée entre le besoin de les engloutir, de les savourer, de m´en délecter; et l´envie de tout laisser. Bien sûr, il est hors de question, d´annuler la commande à cet instant, je m´accroche à cette pensée pour « faire contre mauvaise fortune bon coeur ». J´en veux beaucoup à Pierre pour cette situation, je m´en veux bien plus encore, de subir, subir, toutjours subir: je ne sais comment sortir de ce cul sac; plus les jours passent,plus il me semble obscur! J´aimerais trouver au fond de moi, la solution à ce malaise qui m´envahit! Je sais que je mangerai chacun de ces aliments. Je ne lutterai pas contre mon manque de confiance en moi et ma faible auto-estime. Je ne chercherai pas à rééquilibrer mon esprit, le stress s´est installé et je vais me laisser tenter. Je déguste déjà la première bouchée du feuilleté de ce pain au chocolat, je regarde la barre chocolatée qui apparait entre la pâte, je laisse fondre doucement dans ma bouche ce morceau et je mache lentement pendant que m´envahit un bien être qui efface tous mes complexes emoticone!  Je sais que lorsque j´aurais terminé avec toutes ces douceurs, ma nervosité se sera envolée!Langue

Il faut que je tourne la page de cette dernière heure, revenir à ce moment heureux de ma journée, lorsque je tournais la clef dans la serrure, pour venir à ce centre commercial, pour acheter de jolies tenues!

Oui, restons sur cette belle impression!

6 mai, 2011

En de si belles journées de printemps, qui nous transportent déjà en été, une petite glace ne serait-elle pas la bienvenue ? :-)

Classé dans : Mes villes — ismeraldamadrid @ 19:31

Les vacances de Pâques en Belgique se sont déroulées sous un climat très doux et ensoleillé. Liège s´est vue envahir par les promeneurs qui s´attablaient aux terrasses et les visages s´illuminaient de magnifiques sourires. De notre côté, accompagnés d´amis d´enfance nous avons choisi de déguster une délicieuse glace dans l´agréable quartier d´Ans, dans un salon de dégustation très convivial et familial, qui offre à l´arrière de sa boutique une salle avec une cour et jardin qui permettent aux enfants de s´amuser et aux adultes de prendre l´air ou le soleil à sa guise dans une ambiance toute détente.

Il s´agit du Tutti Frutti, Rue de la Station,38-4430 Ans ( Un second établissement se situe rue de l´Yser, 261/Ans: ce dernier n´a pas de jardin):

Tutti frutti        Tutti frutti et sa plaine de jeux   Tutti frutti au services de sa clientèle    Dès les premiers rayons de soleil, cet endroit est comble d´affluence, sa plaine de jeux séduit toujours les enfants.

Bien sûr, le Tutti Frutti ne se résume pas qu´à son infrastructure, ses glaces sont d´une qualité optimale. La variété de saveurs surprend à chaque visite. Sa carte offre un évantail de choix très large. Ainsi, lors de mon dernier passage, j´ai découvert le goût schroumpf, bien qu´il me soit difficile de vous décrire cette arôme bleue – nul n´en doute-  je vous la recommande: glace à la violette et schroumpf. Bien sûr, outre les habituels vanille, chocolat, fraise, moka…, la violette douce et raffinée vous met l´eau à la bouche:  Une glace à deux boules de violette.

Bien que l´imagination ne manque pas à ces artisans qui proposent une gamme de desserts glacés très appétisants pour la plus grande satisfaction de la clientèle, notre petit groupe a préféré composer seul chacun pour soi sa glace parfaite:   Nos glaces parfaites

Notre sortie fut donc une vraie réussite!

Sur Liège, il ne manque pas de glaciers qui méritent leur réputation. Au centre ville, les plus connus sont Achille dans la rue Pont d´Avroy, Franchi, rue Surlet et rue Saint Gilles, la boule de neige sur le boulevard d´Avroy. Beaucoup d´autres sont installés à travers les différents quartiers de la ville.

Les glaces comme les bonbons apparaissent à l´infini, alors dans les nouveautés, je souhaite vous laisser la recette de la glace au spéculoos :

Ingrédients:

- 4 jaunes d’oeuf
- 120 grammes de sucre
- 1 pincée de sel
- 40 cl de lait entier
- 2 sachets de sucre vanillé
- 1/2 c à c de cannelle
- 2,5 dl de crème fraîche à fouetter
- 200 grammes de speculoos

Préparation

  1. Incorporez le sucre et le sel aux jaunes d’oeufs. Les battre jusqu’à ce qu’ils soient mousseux
  2. Versez doucement le lait ainsi que le sucre vanillé et la canelle
  3. Placez au bain-marie et faire épaissir le mélange en tournant sans cesse.
  4. Laissez ensuite refroidir, en prenant la précaution de mélanger de temps à temps
  5. Emiettez les spéculoos, les ajouter au mélange et versez le tout dans un récipient.
  6. Le placez au congélateur pendant 20 minutes
  7. Pendant ce temps, fouettez la crème fraîche. L’introduire ensuite au mélange sorti du réfrigérateur
  8. Replacez la glace au congélateur pendant au moins 4 heures.

Je vous laisse ici un lien d´une vidéo pour voir en images la réalisation de la glace et vous mettre l´eau à la bouche; peut être, ensuite, vous sentirez vous le désir de la préparer à votre tour emoticone :

http://videos.lavoixdunord.fr/video/iLyROoaf8Kk4.html

12
 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage