De Madrid à Liège, me rejoindrez vous dans mes délires :-) ?

Bienvenue sur mon blog

  • Accueil
  • > Recherche : vie faut oser

10 avril, 2013

Le mental, maître de notre « Univers »? Eteindre le mental, une solution pour extérioriser notre « Moi » (1) ?

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 15:31

Le mental représente probablement 80% de ce que nous sommes. Il est le reflet de tout ce que notre extérieur nous a offert ou imposé au cours de notre Vie: du moins c´est ainsi que je le vois. Ce qui me conduit donc à supposer que plus jeune, plus enfant, bébé nous sommes; moins nous sommes constitués par le mental!

Il semble que nous nous composions du mental, comme dit ci-dessus, mais aussi d´un Être Intérieur. Ce dernier semble perdre du terrain par rapport au mental au fur et à mesure que nous absorbons l´information qui nous ait apportée du monde extérieur: nos parents, notre famille, nos voisins, nos amis, nos professeurs, les inconnus, les médias…

A la naissance, il se pourrait que notre confiance en nous et vis à vis de notre entourage soit limpide; au cours du temps qui passe, le feed back avec autrui éfrite notre auto-estime et nous rend également méfiants à l´égard des autres et des situations. Ainsi, un bébé qui apprend à marcher absorbe les peurs de ses parents et cela peut affecter sa progression.

La confiance qui nous rend spontannés, est essentielle pour atteindre nos buts avec succès. L´assurance, l´auto-estime fait face aux peurs et les surmonte! Comme notre mental nous dirige dans la Vie davantage que notre Être Intérieur (qui communique peut être avec nous à travers l´intuition), nous nous conduisons en fonctions de schémas qui nous ont été inculqués, que nous avons acceptés et que nous avons assimilés. Nous forgeons nos opinions avec tout ce matériel que notre cerveau, notre mental possède. Nous choisissons nos références pour nous guider dans la Vie; petits, nos parents sont nos premiers contacts et leur enseignement nous marque définitivement que nous le considérions important ou que nous le repoussions en agissant à l´opposé de leur philosophie de Vie. Nos professeurs nous apprennent également beaucoup sur leur façon d´envisager la meilleure manière de se conduire dans la Vie; ici, certains d´entre nous avons davantage écouté leurs conseils que d´autres. Les amis nous communiquent la philosophie de Vie de leurs parents, amis, famille et à travers de leurs attitudes, paroles et commentaires nous retenons de nouvelles données que notre mental engrange et utilisera en fonction des circonstances pour agir afin de « défendre ses intérêts » suivant les situations. Dès lors, il est impératif de bien choisir les gens desquels nous nous entourons et les livres que nous dévorerons, les reportages que nous regarderons car à travers de tout cela, nous construisons notre personnalité et notre quotidien…voire notre futur!

Inconsciemment, nous finissons par nous conduire suivant notre acquis d´informations apporté de l´extérieur; alors il semble que notre Être Intérieur se rebelle à travers notre corps. Nos tensions qui se placent dans le cou, la boule dans l´estomac, le noeud dans la gorge constituent les émotions que notre mental nous interdit d´exprimer (tristesse, colère que nous minimisons parce que cela ne se fait pas de pleurer, de geindre quand les choses vont mal; ce n´est pas d´à propos de se défouler en criant sa colère contre une situation qu´autrui a provoqué: il faut faire bonne figure). Dans le livre  « Ces pensées qui rendent malades », le Dr Daniel DUFOUR met en exergue l´importance d´évacuer toute la colère qu´on stocke en raison des bonnes manières. Il faut prendre la peine pour cela d´éteindre notre mental, grâce à la méditation (dans son livre, il nous propose une méthode). Après un moment de réflexion, vu l´importance de taire le mental, car ce dernier a tendance à nous envahir; j´avais songé que seul le mental pouvait donner l´ordre au mental de s´éteindre. Donc, je dois dire que je n´appréhende pas complètement cet aspect de la question. Cependant, ce livre m´a ouvert d´autres horizons : celui d´éteindre son mental m´interpelle car il est vrai que nous nous centrons sur d´infinis points. Notre cerveau est en ébulition constante et si nous nous attachons à détendre notre corps, nous nous détachons de nos « problèmes », préocupations, nous quittons le passé et le futur pour envisager l´instant présent!

Un chapitre qui me parait très intéressant s´attache à la notion du pardon; je vais me permettre de vous le reproduire. Néanmoins pour ne pas surcharger cet article, je vous laisse ici quelques lignes et je consacrerai mon prochain article au reste du chapitre 6 du livre du Dr Daniel DUFOUR « Ces pensées qui rendent malades »:

« La notion de pardon est issue de la pensée judéo-chrétienne. Bon nombre de patients rencontrés depuis bientôt dix-sept ans dans ma pratique privée appartenant à cette culture, il m´apparaît important de parler de ce sujet hautement délicat. Il ne m´appartient pas de juger ou de commenter des textes de référence ni d´émettre un quelconque jugement sur ce que disent ou écrivent certaines doctes et savantes personnes à ce sujet. Mais constatant les dégâts que provoque cette attitude acquise, je ne peux simplement me taire et laisser faire.

La notion de pardon est souvent évoquée au cabinet, dans les stages OGE ou dans les conférences lorsque la colère est en cause. J´entends souvent les réflexions suivants: « Non, je ne suis pas en colère, car j´ai pardonné à celui ou celle qui m´a fait du mal » ou « pourquoi se mettre en colère et devoir l´exprimer alors que le pardon est tellement plus efficace ? »…

Pardonner à ses ennemis est une tâche relativement aisée, car nous n´en attendons pas grand-chose; il est beaucoup plus difficile de pardonner à ses proches, ceux que l´on aime et que nous avons investis d´espoirs et d´attentes. Mais faut-il pardonner ? Est-ce une nécessité afin de se guérir ? Nous allons voir que selon la façon d´aborder et de résoudre un problème, le pardon devient une chose naturelle ou nécessite un travail fastidieux et totalement inutile qui ne mène qu´à cacher une émotion négative. »

Que penser vous du pardon ? Et comment définissez vous la notion du mental ? Que signifierait pour vous éteindre le mental ?

Bref, je suis curieuse de connaître vos avis sur ces sujets.

J´espère que vous aimerez connaître la suite de l´opinion du Dr Daniel Dufour sur la notion du pardon et comment il résoud la question de pardonner ou ne pas pardonner ?

12 mars, 2013

Que penser de la maturité ?

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 21:27

De mon point de vue, la maturité est un concept élaboré par notre Société: un baromètre pour mesurer le sens d´adaptation de tout chacun à la vie dans ce monde! Il nous faut remplir le moule qui nous est assigné, si nous nous y coulons sans résistance, on nous considérera comme des personnes mûres et raisonnables. Tous les autres seront désignés, qualifiés comme des rebelles ou des « gamin(e)s »: êtres immatures!

Que penser dès lors de la maturité: un leurre de la Société ? carotte ou bâton pour nous maintenir sur la bonne voie ? On nous présente la maturité comme une récompense de la Vie, comme un objectif à atteindre. Elle nous est associée à l´âge bien que cela ne soit pas indispensable et sine qua non; ainsi quand on observe une attitude peu adéquate, voire déplaisante de quelqu´un soit dans une discussion où la personne cherche à imposer son avis à tout prix, ou bien quand le comportement semble absurde: on a tendance à dire de l´homme « c´est vraiment un gamin! », on dit aussi elle manque ou il manque vraiment de maturité!

Mais finalement qu´est-ce que la maturité ? on dit d´un fruit ou d´un légume qu´il est mûr parce qu´il est à point pour être mangé. On dit d´un enfant « précoce » qu´il fait preuve de maturité: quand son comportement, son langage sont propres de réactions adultes!

Synonyme de maturité : sagesse, expérience. Dans cette dynamique, il est intéressant de définir le  concept sagesse. Il semble qu´il soit en accord avec la raison. On peut donc dire que la maturité est le fruit de l´expérience et conduit à la sagesse…quoiqu´il y a toujours les exceptions qui confirment la règle, puisqu´on met en évidence, en les complimentant, les jeunes enfants qui font preuve de maturité! On prône comme profitable la maturité, la sagesse…et pourtant, ne rêve-t-on pas à cette insousciance dont on jouissait étant enfant ? Pourquoi devenu adulte, « se laisser vivre » est condamnable et condamné par la Société ?

La maturité résoud-t-elle les problèmes et la « légèreté de l´être » n´est-elle pas d´à propos pour faire face aux soucis ?

Accorde-t-on trop d´importance à la maturité dans notre Société ? Un peu de fantaisie dans le terne quotidien n´est-il pas bienvenu ?

5 décembre, 2012

« Osez le pouvoir sorcier » (3)

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 21:27

C´est ici qu´on découvre la méthodologie sorcière avec beaucoup de surprise!

Le jeune étudiant donne des conseils pour devenir sorcier.

 L´entraînement devrait commencer un lundi et  s´achever un dimanche (deux semaines sont recommandées),cela se justifie par la facette féminine et masculine de ces différents jours. L´objectif est d´apprendre à visualiser. Ici, différents excercices sont conseillés: la fenêtre grand ouverte, rire à gorge déployée afin de s´encourager, de se prédisposer à commencer la journée de manière positive. Après cela, il recommande de s´étirer et ensuite de s´asseoir confortablement pour lire un texte (quelqu´il soit) mais qui vous soit agréable. Il  faut le lire en y fixant bien son attention.

Ensuite relaxez vous complètement de la tête au pieds en sentant le bien être dans chacun de vos organes. Recourrez par la suite à « la visualisation de la bulle » : inspirez pendant que vous voyez un air léger et bleuté qui vous nettoie corps et esprit. Expirez en visualisant un air noir/grisâtre qui quitte votre corps et esprit. L´objectif est de créer une bulle protectrice.

Chaque soir, faites l´excercice du regard fascinateur; il s´agit de s´asseoir confortablement devant un miroir et maintenir le regard fixe sans ciller jusqu´à ce que la vue se trouble. L´objectif est d´augmenter la volonté!

Une autre recommandation faite par le jeune étudiant est  l´excercice d´introspection sans complaisance. Il faut pour cela un cahier neuf à spirales. Il faut chaque soir se demander ce qui s´est passé au cours de la journée de désagréable et quelles en sont les raisons, quelle est notre part de responsabilité et que faire pour que cela ne se reproduise plus. Ensuite, on arrache les pages du cahier et on en fait une boule avec les paumes de la main. Finalement, on jette les feuilles dans le feu ou on les brule. Après on se couche et on se dit qu´on est entrain de devenir meilleur et de se rapprocher de son but.

L´imaginaire symbolique est très puissant. Il brise les cadres rigides de l´ordonnancement raisonnable pour tisser une toile d´araignée entre la Raison, l´An et l´Amour sous toutes leurs formes. Chaque symbole est en lui même un monde cohérent! Multidimensionnel et catalyseur d´énergie, le symbole lie toute l´analyse sorcière du monde et toute la pratique occulte au jeu des correspondances. Celles-ci témoignent que l´Univers est comme un puzzle où le hasard n´a pas de place.

L´énergie est d´autant plus dense qu´elle est libérée brutalement. De son intensité dépend la réussite de l´opération. Ne parlez pas de ce que vous entreprenez! Ne songez à vos désirs que lors des rituels!

D´autres excercices quotidiens sont bienvenus:

Assis confortablement à même le sol(si possible à même la terre), contracter fortement le périné et relâcher progressivement! (plusieurs fois).

Un autre excercice similaire serait de contracter le périné et de voir des racines qui s´enfoncent de plus en plus profondément dans la terre vers une grotte souterraine qui possède une source et des victuailles en abondance. Visualisez tout ce qui vous cause soucis présentement. Relâchez le périné tout en voyant que vos soucis s´en vont à travers des racines s´enfoncer dans la terre. Emparez vous de tout ce que contient la grotte.

 Un autre excercice consiste à avoir une tirelire (en céramique) y déposer tout les jours pendant une semaine une somme identique (raisonnable), avoir aussi de l´argile. Le dimanche, faire de l´argile avec de l´eau et enduisez vous de ce masque le visage,le cou, les mains et les pieds, laissez sécher puis observer vous dans un miroir: vous êtes devenu un enfant de la terre, prenez- en bien conscience. Lavez vous.  Ensuite, cassez la tirelire et palpez votre argent : c´est le début de la fortune. Rangez cet argent dans une enveloppe, fermez là et donnez là à un indigent ou une oeuvre caritative. L´argent circule et il vous reviendra au centuple!

Excercices pour la seconde semaine: si possible, dans une baignoire. Visualisez votre nombril et songez à votre mère, puis grand mère etc et si toute autre femme qui a donné la vie à vos ascendants quand vous ne pouvez plus leur mettre de visage, visualisez des cercles. L´excercice doit durer cinq minutes.

Autre excercice: relaxez vous, asseyez vous confortablement et contractez la zone périnéale  jusqu´à ressentir une douce chaleur dans cet endroit.  Faites remonter cette chaleur jusqu´au nombril et visualisez une couleur argentée.

Pendant cette semaine, il faut faire des travaux qui agilisent l´intellect. Le dimanche après avoir relu les notes, il faut bruler ces feuilles et les jeter dans la cuvette du wc.

La troisième semaine, l´excercice consiste en se concentrer sur son plexus solaire (un peu au dessus de son nombril) et le visualiser comme un fil d´or qui monte, monte jusqu´au soleil. Un autre excercice qui succède à celui ci, est d´ordre sexuel: il consiste pour l´homme à se donner du plaisir directement depuis son sexe et pour la femme, se donner du plaisir en visualisant un sexe masculin qui lui apporte ce plaisir, tandis qu´elle se conduit à l´orgasme par des caresses sur le clitoris.

Le troisième excercice part de la zone périnéale qu´il faut contracter jusqu´à ressentir une douce chaleur et cette fois la faire monter jusqu´au plexus et visualiser une lumière rouge.

Autre excercice de la semaine: songer à une personne que l´on apprécie pas voire que l´on hait (elle ne doit pas être un membre de la famille) prendre sa photo (si on en possède une) sinon écrire sur une feuille son prénom et son nom et lui dire chaque soir tout ce qu´on pense d´elle, se défouler et citer son nom et prénom régulièrement pendant cette « crise » de rage. Le dimanche, on rédige, sans crainte du ridicule une lettre où on demande à la personne pour renouer le contact avec elle.

 Excercices de la quatrième semaine: créer une réalité selon votre souhait!

Premier excercice:

Allongez vous tête au nord. Relaxez vous.

Visualisez entre les deux pointes de vos seins une étoile à six branches (un hexogramme) de couleur verte émeraude. Envoyez de l´amour vers toutes les pointes pour tous ceux qui se trouvent en cette direction!

Contracter la zone du périnée jusqu´à ressentir de la chaleur et puis la faire monter jusqu´au quatrième centre énergétique entre les deux seins.

Contemplez une photo, un objet qui vous semble beau pendant toute la semaine. Le dimanche, jetez lui un dernier coup d´oeil et déchirez la photo ou brisez l´objet!

La beauté est en vous, la beauté c´est vous!

La cinquième semaine est consacrée à la vocalisation: essayer de faire vibrer tout votre corps pendant que vous prononcez les voyelles!

Evitez de mentir: la parole de celui dont le verbe est vérité est créatrice!

Relaxez vous, contractez votre zone périnéale et ressentez la chaleur faites la monter jusqu´au cinquième centre énergétique (situé dans la gorge) et regarder sa couleur lavande.

Achetez un coffre de chimiste et jouez à l´alchimiste pendant ces sept jours.

Le dimanche offrez ce coffret à un enfant, vous ferez un heureux. Les richesses et l´immortalité conférées par la pierre philosophale sont en vous, la pierre philosophale c´est vous!

La sixième semaine, excercez vous à accroître vos pouvoirs psychiques!

Vous devez apprendre à vous défaire de vos attachements!

La septième semaine permet la purification.

Durant toute la semaine, réorganisez votre appartement: rassembler tout ce qui est inutile ou cassé. Le dimanche, jetez ou enterrez tout cela.

La pratique à long terme fortifie la personne!

Il est intéressant de constater les similitudes avec la méthodologie asiatique, telles les techniques de meditation.

Si vous souhaitez découvrir la fin de ce livre, je vous invite à me rejoindre demain. :-)

15 novembre, 2012

Mon voisin d´intérieur

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 10:47

Après maintes lectures de développement personnel et de livres d´aide à soi même, j´ai bien pris conscience que nous nous composons d´une grosse façade constituée de tout ce que nous apportent nos connaissances inculquées par notre famille, voisins,amis, école, médias etc: donc notre ensemble mental (Ego ?)!

Néanmoins, à l´intérieur de nous se trouve un Être (indépendant ?);  alors quel est son rôle dans notre vie et dans ce Monde ? Nous élaborons notre « identité » en nous identifiant à notre entourage, à notre environnement, à nos biens matériels et à nos acquis culturels…tout cela est extérieur à nous! Réellement, peut on considérer utile à long terme cette personnalité ? En quoi nous représente-t-elle vraiment ?

Quand nous quitterons ce Monde, si nous accédons à un autre endroit, notre corps ne sera plus, nos biens matériels non plus…seul parviendra à cet endroit (si nous partons du principe qu´une continuité existe après notre mort) notre Être intérieur! Qu´emportera d´ici cet Être intérieur: nos souvenirs ? Ici, nos souvenirs s´estompent au fil du temps…peut-il en être le même pour notre Être intérieur ? Si c´est le cas: que lui restera-t-il de nous quand nos références à cette Société, à notre famille, à nos amis, à notre travail, à nos possessions ne seront plus ?

Qui est donc notre Être intérieur ? Est-ce l´intermédiaire entre l´Univers (auquel nous savons que nous sommes connectés) et notre vision de l´extérieur (Ego ou Moi ?). Si nous adhérons à la loi de l´attraction, cela se pourrait se justifier: nous pensons bien ou mal d´une situation, d´un fait et l´intermédiaire en fait part à l´Univers qui nous renvoie sur notre chemin ce que nous considérons de la « Vie ».

A côté de ces réflexions, surgissent d´autres questions: qui côtoyons nous jour et nuit ? Bien sûr, nous mêmes : mais quelle est la part de nous même ? De quoi se compose-t-elle ? Les sentiments et les émotions sont provoqués par des stimuli de l´extérieur; nous les associons à des situations présentes mais avec un écho dans le passé. Les qualités et les défauts sont aussi acquis à travers de notre vécu!  Nous sommes semble-t-il constitués d´énergie, de particules énergétiques. Celles-ci circulent dans l´Univers et partout y compris dans notre corps; elles émettent des fréquences à travers lesquelles se crée une communication. Les données transmises provoquent des effets.

Puisque nous sommes essentiellement énergie (même la matière est énergie); nos transformations (dans ce cas en humain) ne sont qu´un passage (comme le suggèrent les boudhistes) et quand notre enveloppe corporelle ne sera plus utile, nous prendrons une autre forme (qui passe évidemment par l´énergie plus ou moins visible aux yeux des humains)…

Le tout est de savoir: y a-t-il une règle du jeu ? L´étape suivante peut-elle dépendre de notre attitude sur terre? Notre Être Intérieur transmet-il les info nous concernant à d´autres entités énergétiques qui attendent de nous des « résultats » et si oui lesquels ? Devons nous être performants dans ce qu´on exige de nous (et ce sans mode d´emploi inclus!) ?

Ainsi, on peut envisager que nous participons à une compétition depuis le départ énergétique: les spermatozoïdes ont fait une course vers l´ovule et nous sommes le résultat du gagnant! En tant qu´Être Humains nous avons atteint un niveau X, le suivant serait donc supérieur…vers la spiritualité ?

La dynamique de la Vie est-elle pyramidale (comme est déjà présent ce schéma dans les très anciennes civilisations telle la très connue égyptienne) ? Il nous faut nous élever d´échelon en échelon, jusqu´à la pointe. On dit d´ailleurs que les pyramides dégagent beaucoup d´ondes énergétiques!

Pour s´élever, il faut supposer que nous devons nous améliorer mais dans quelles proportions, de quel type d´amélioration est-il question ? Faut-il respecter les règles humaines de la Société ? Finalement, ces règles sont le fruit de nos ancètres et sont aussi celles qui s´élaborent en fonction des circonstances vécues suivant les époques! Quelle valeur à échelle universelle peuvent-elle avoir ?

Alors, l´idéal n´est-il pas de se rapprocher de notre Être Intérieur ? « Je suis! » : dépouillé de toutes les couches d´à prioris, de préjugés, de principes….nous pourrions parvenir à faire face à notre Être Intérieur mais cela ne fait-il pas froid dans le dos ? Nous semblons préférer charger avec nos maux plutôt que de nous en remettre à notre Être Intérieur, l´ignorer comme s´il n´existait pas. Est-ce par manque de confiance ? Est-ce par orgueil ? Nous cohabitons « sous un même toit » et nous sommes deux complets inconnus! 

En définitive : ce mode d´emploi que nous demandons constamment à la Vie n´est-il pas ranger dans les poches de notre Être Intérieur ? Ne suffirait-il pas de lui demander conseil ?  

13 novembre, 2012

Infiniment infini!

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 10:13

L´Univers dans lequel nous vivons est infini: tant du point de vue physique que du point de vue mental (spirituel ou « idéologique » si vous préférez).

Nous sommes des individus, tous différents (uniques si vous préférez). Nous nous cotoyons et nous nous efforçons de créer des liens entre nous pour faire fi à la solitude qui nous représente et que la Société pour mieux établir la nécessité de nous organiser en « nombre » (groupes,familles, couples…) nous a appris à « craindre ». Nous pensons que « l´union fait la force »: dans certains cas, c´est possible mais généralement, je pense que c´est une erreur. Afin de composer cette force: il faut faire des concessions, donc se débarrasser d´une part de notre « identité » pour s´intégrer à ce groupe de force, dans lequel certains laisseront plus de plumes que d´autres (ces derniers nous les appellerons par la suite manipulateurs: à escient ?)!

Nous pensons tous différemment, nous percevons tous la Vie de manière distincte…c´est pour cette raison qu´il existe les divergences et que les options de conduites, d´attitudes, d´actions et réactions sont incomensurables! Même, si la Société nous inculque des normes, des paradigmes, des codes… pour créer des uniformités de « vies« ; nous constatons que nous assimilons ces informations chacun à notre manière: y compris deux jumeaux n´ont pas la même vie…leurs choix, issus de leurs pensées (que leur identité a élaborées) les conduisent vers des « destins » parallèles ou totalement opposés!

Notre « maître » est notre esprit: notre imagination. C´est le guide de nos actions, de nos paroles, probablement de nos pensées! A l´école ou bien en comité d´amis ou de collègues, nous discutons à propos d´un article de journal ou du contenu d´un livre, d´un poème et on nous demande notre avis: notre interprétation sur le message. Différentes opinions surgissent; toutes sont aussi valables les unes que les autres : pourquoi ? parce que nous sommes uniques et rien n´est déchet!

Il arrive pourtant que certaines personnes présentes dans ces « réunions » se moquent, critiquent une version de l´écrit: « c´est vraiment loufoque ce que tu dis là! » et pourquoi ? Qu´est-ce qui leur donne le crédit de « mépriser » la vision du texte de cette personne ? …ceci peut conduire « la victime » à perdre confiance en elle et perdre sa créativité qui fait de nous tous notre particularité et notre « beauté »! Souvent, la personne qui a été pointée du doigt possède en elle bien plus de talent et d´originalité que le reste des participants…elle est bien plus unique et son imagination bien plus féconde…mais l´imagination n´est pas toujours bien vue dans notre Société! Pourquoi  est elle dans certaines circonstances méprisée…alors que c´est de l´imagination que naissent les inventions les plus utiles!!! Néanmoins, faire preuve d´imagination débordante suscite le rire de certains…qu´est-ce qui motive ces gens ? la jalousie ? peut être! Mais la victime, si elle manque de confiance en elle, si elle est réellement sensible, finit par se démotiver et beaucoup de « génies » n´exprimeront pas leurs talents suite à ces « moqueries » de leur entourage!

Nous sommes tous des individus et il faudrait prôner nos particularités plutôt que de nous emboîter à tout prix dans les cadres sociaux, nous séparant de ce qui nous est propre pour devenir un numéro dans cette masse humaine!

26 septembre, 2012

« Le moine qui vendit sa ferrari (4) » Robin S. SHARMA

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 17:13

Julien signale à John l´importance de la force de volonté pour atteindre ses fins. Grâce à cette qualité, il est possible de dompter ses pensées et parvenir à suivre une voie positive. Ainsi, il explique à John que s´il souhaite faire de l´excercice quotidiennement à l´extérieur. Il doit créer une habitude comportementale; en hiver, il devra faire appel à sa force de volonté pour sortir courir à l´extérieur et ne permettre à aucune excuse de s´imposer! Il lui faudra recourrir à la « ruse »: ainsi, se visualiser en forme et applaudi par ses compagnons ou tout autre image qui puisse l´encourager à faire ses excercices physiques.

Julien conseille à John de répéter quotidiennement au moins trente fois cette affirmation:

« Je suis davantage que ce que j´ai l´air, toute la force et le pouvoir du monde est à l´intérieur de moi. »

La force de volonté s´améliore en la mettant constamment en oeuvre. La plupart des personnes préfèrent se chercher des excuses plutôt que d´utiliser leur volonté. Ainsi celui qui dort beaucoup dira que son corps en a besoin; celui qui est souvent angoissé dit que son travail/sa vie est stressante…Ce sont des partisans du moindre efforts ou des gens qui ignorent qu´ils peuvent exiger davantage de leur force de volonté! Un excercice utile consiste en commencer par se donner des petits buts: chaque victoire sera une joie qui rendra plus fort l´esprit!

 Dans cette fable, la force de volonté est représentée par le fil de fer rose que porte le sumo et qui couvre ses parties intimes.

Le chronographe en or sur lequel le sumo glisse nous ramène au temps. Le temps/la Vie est notre plus grand trésor. Aussi, un des moines de l´Himalaya offrit à Julien un sablier au nom de la communauté. Il lui rappela combien le temps était précieux et qu´il était le même pour tous: chaque jour comprend 24h00 où qu´on vive et qui que l´on soit! Il est indispensable de bien le gérer! Il faut en prendre soin et ne pas se laisser voler du temps par ceux qui apparaissent au moment le plus précieux de la journée, celui qu´on voudrait consacrer à une priorité de notre bonheur: méditation,lecture, famille…ou autre agréable plaisir qu´on venait de concevoir et s´arrange pour se bénéficier de ces minutes précieusement économisées sur la journée! Ne gaspille pas une seule seconde de ta vie! Rappelle-toi d´agir chaque jour comme si celui-la était le dernier!

Cet ouvrage permet de se pencher sur le sens de la Vie et sur le sens que la Société nous induit à donner à la Vie.  Les conseils qui s´y trouvent peuvent sembler logiques et peu innovateurs mais beaucoup sont ceux qui n´en appliquent que très peu, voir aucun. S´ils sont si simples: pourquoi les ignore-t-on ? Sont-ils inutiles: pourtant s´efforcer de voir le bon côté des choses, se promener dans la nature, apprendre à concentrer son esprit sur ce que nous souhaitons « étudier » sur le moment, s´améliorer en permanence … ne sont-ce pas de bonnes attitudes quelque soit notre objectif de vie ?

J´espère que vous avez pris plaisir à lire ces résumés et qu´ils vous servirons dans votre développement personnel.

 

25 septembre, 2012

Le moine qui vendit sa ferrari (3)

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 19:12

Julien révèle à John le sens du troisième symbole: le sumo qui apparaît de l´intérieur du phare dans le jardin. Il explique que cela fait référence à la supération de soi. Il demande à John de faire toutes les flexions possibles. John n´était évidemment pas en grande forme mais malgré tout il s´efforçat jusqu´à parvenir à 23: quantité qu´il lui semblait maximale. Alors Julien lui suggéra d´en faire 10 de plus;  John lui fit remarquer qu´il en était incapable tandis que Julien insista…et John réalisa les 10 flexions supplémentaires.

Julien lui expliqua que les limites étaient le fruit de notre esprit et qu´il était bon de les changer constamment et de sortir de notre carcan pour progresser.

 Les limites nous permettent de rester dans notre zône de confort et donc dans nos habitudes…rien de spécial ne peut venir nous déranger mais rien de spécial ne peut venir nous réjouir: pas de bonne ni de mauvaise surprise. La peur à la mauvaise surprise fait que nous nous protégions dans cet univers limité. Mais nos peurs sont des monstres que notre imagination crée pour nous maintenir à l´intérieur des limites de notre univers! Il faut balayer nos peurs, il faut les affronter et prendre conscience qu´elles ne sont que le fruit de notre imagination: nous pouvons parfaitement atteindre nos objectifs, nos buts, nos fins si nous avons confiance en nous mêmes!

Il faut oser quitter sa zone de confort, renoncer à son médiocre bonheur pour atteindre son bonheur suprême. Pour atteindre ce bonheur, il est important d´y accorder de la constance et de la persévérance! A certains livres, il est bon de leur consacrer davantage de temps qu´à d´autres: si le sujet est philosophique, il convient de le lire à plusieurs reprises pour bien en extraire l´essentiel!

Certaines méthodes appliquées au jour le jour permettent de mieux se connaître et permettent de dépoussiérer notre Être intérieur et d´arriver à ce bonheur serein et vrai auquel nous aspirons inconsciemment:

la première stratégie s´appelle « le rituel du silence » : comme le nom l´évoque, cela consiste en passer un minimum de 15´dans une tranquille solitude en face à face avec soi même. Il faut évidemment en faire une habitude et pour cela l´idéal est de réaliser cette « pause » chaque jour à la même heure.

Le deuxième pas s´appelle « le rituel de la physicalité« . Il faut prendre soin de son corps et consacrer un peu de temps chaque jour à faire des excercices physiques, peu importe lesquels: yoga, flexions, marche en pleine nature…peu importe si ce ne sont pas tous les jours les mêmes mais il est essentiel d´en faire régulièrement. Respirer avec le ventre permet d´absorber davantage d´oxygène et être plus énergique.

« Le rituel de la nutrition » est important: il faut se nourrir correctement! Le meilleur régime est le végétarien: beaucoup de fruits, légumes et céréales. Il n´est pas indispensable de mettre fin à la consommation de viande rouge mais il est essentiel de la réduire le plus possible car sa digestion est lente et pénible.

  »Le rituel du savoir abondant » est aussi un point important pour notre bien être: il faut lire quotidiennement, consacrer au minimum une demi heure à la lecture. Cependant, il est important de bien choisir ce qui va être lu: n´oublions pas que l´esprit est notre jardin et qu´il faut le cultiver de manière à ce qu´il nous réjouisse!!

Le cinquième rituel « de la réflexion personnelle » consiste à faire le point sur ta journée, sur chaque fait survenu au cours de la journée! C´est indispensable pour prendre du recul et objectivement distinguer les bons moments des mauvais; discerner les bonnes attitudes et envisager un comportement différent pour le lendemain sur ce qui n´a pas été satisfaisant en ce jour!

Le rituel suivant s´appelle « du lever tôt » : il est positif de se lever avec le soleil; ce n´est pas indispensable cependant, il est plus important de bien dormir que de dormir longtemps. Pour cela, il faut préparer sa nuit et son réveil: rien de tel que de se coucher avec de belles idées en tête et se lever le matin en ayant des pensées positives. Le temps « grapillé au sommeil » doit se consacrer à de belles choses: remercier l´Univers pour la belle journée qui s´annonce, visualiser cette journée comme si elle était la dernière, prendre un bon petit déjeûner, faire une promenade dans la nature et se permettre un bon éclat de rire!

Une autre étape est le « rituel de la musique« : consacrons quelques minutes chaque jour à écouter de la musique douce.

Un autre rituel est important, il porte le nom de « le mot parlé« : il s´agit des mantra ou mieux connu comme affirmations! Ces dernières permettront de mieux accorder nos croyances à nos attitudes; donc d´adapter positivement nos pensées, nos croyances afin d´agir en conséquences vers une vie plus saine, plus pleine, plus heureuse!

Le neuvième rituel est celui de la congruence: il faut être en accord avec une vie vertueuse. Il faut prendre en considération: l´honnêteté, la patience, le courage, l´humilité…Par cette conduite, on est en harmonie avec les règles de l´Univers.

Et finalement, le plus important des rituels : celui de la Simplicité. Il faut savoir tout relativiser, rien ne sert de vouloir plus toujours plus, il faut savoir doser ses besoins dans tous les domaines pour vivre en harmonie avec soi même et l´Univers.

N´oubliez pas de mettre en pratique tous ces conseils toujours dans un minimum de 21 jours…même si par la suite, le bien être obtenu fera que ces attitudes seront devenues des habitudes desquelles personne ne veut se détacher.

Je ne veux pas rendre l´article trop long, donc je décide de postposer la suite du résumé en souhaitant que vous appréciez le contenu du livre et que vous éprouverez un certain plaisir à revenir demain lire la suite de cette histoire.

24 septembre, 2012

« Le moine qui vendit sa ferrari (2) » Robin S. Sharma

Classé dans : Introduction — ismeraldamadrid @ 9:39

Julien partage avec John deux techniques pour améliorer la concentration et par conséquent avoir le contrôle de son esprit. La première s´appelle « le coeur de la rose » et consiste en s´isoler dans un endroit tranquille si possible en pleine nature et sinon à l´intérieur, prendre une rose et l´observer, s´en impreigner: sa forme, sa couleur, ses pétales…etc sans détourner l´attention de l´objet pendant cinq minutes, et chaque jour plus. Cette technique semble toute simple, mais l´esprit a souvent tendance à s´éparpiller et s´envoler sur d´autres pensées.

L´autre technique porte le nom de « pensée opposée« ; il s´agit de mettre fin aux pensées qui n´apportent rien de bon. Quand on a eu une mauvaise journée ou vécu un événement désagréable plutôt que de continuer à remacher autant sauter sur des moments de la vie heureux pour éloigner ces mauvaises pensées de l´esprit!

Il est essentiel de lutter contre les pensées négatives de tout acabit; pour futile que puisse paraître cette mauvaise pensée, elle est le germe à d´autres semblables : ce sont les mauvaises herbes de ton jardin, tu en vois une et rapidement, le jardin est plein de mauvaises herbes! Il faut être conscient que tout est créé deux fois: d´abord dans l´esprit et puis dans la réalité palpable: l´esprit travaille avec des images. Pour obtenir ce qu´on désire, il faut y consacrer régulièrement du temps pour imaginer cette nouvelle situation à laquelle on aspire!

Julien revient sur la fable que lui avait narrée le moine Raman; il rappelle à John la deuxième qualité : le phare. Il lui explique l´importance d´avoir des buts dans la vie: le but de la Vie consiste en avoir un objectif, savoir ce qu´on veut, ce à quoi on aspire vraiment! Alors, Julien raconte que le moine Raman prit son arc, une flèche et posa une rose sur le tronc d´un arbre à une trentaine de mètres de distance, il banda les yeux avec un mouchoir blanc. Il demanda à Julien s´il pensait qu´il atteindrait le but; Julien lui assura qu´il l´avait vu parvenir à ses fins à une distance bien supérieure. Le moine tira la flèche mais celle ci échoua à côté de la rose ce qui surprit Julien. Alors le moine explica la leçon: « il est impossible d´atteindre un but que tu ne vois pas! Les gens souhaitent devenir heureux et ne prennent pas le temps de définir régulièrement leur concept du bonheur! Ils errent dans la Vie et se laissent conduire sans prendre les brides de leur destin! »

Il est essentiel de se concentrer sur sa priorité, l´écrire est une bonne méthode: cela met en avant, cela souligne l´importance qu´on accorde à ce but!

Julien annonça à John que les méthodes étaient aussi valables pour les grandes comme pour les petites choses. Son ami lui confia qu´il souhaiterait récupérer sa bonne forme physique passée et avoir un corps d´athlète. A quoi, Julien l´invita se voir tel qu´il le souhaitait chaque matin au réveil dan son imagination. La deuxième étape consiste en s´imposer une pression positive, dans le cas de John, cela aurait pu être déclarer à son entourage et au maximum de personnes qu´il voulait maigrir. La troisième condition : mettre une date pour obtenir le résultat! Il est aussi pratique d´avoir un cahier d´annotations pour y inscrire les rêves en les divisant en sections: matériels, spirituels, sentimentaux…etc. Il faut y inscrire tout à ce qu´on aspire et prendre soin de la visualization en insérant des images, des textes qui les font plus réels et plus agréables à consulter! Et enfin quel que soit le progrès obtenu au quotidien, jour après jour, ne pas renoncer avant que ne passent 21 jours: car c´est dans la persévérence que surgissent les résultats…et quand on arrivera a 21 jours de pratique, on remarquera qu´on a acquis des changements positifs!

Voilà, je ne veux pas rendre cet article trop long et je souhaite vous laisser un peu de temps pour réfléchir à « cette philosophie » de Vie…peut être, qu´à travers de ce résumé, vous allez vous laisser tenter par une des différentes techniques d´amélioration du bien être de soi!

 

29 juin, 2012

La parole est d´argent, le silence est d´or!

Classé dans : Le fruit de ma réflexion — ismeraldamadrid @ 20:20

Voilà, nous savons tous l´importance de la parole tant pour la communication avec un interlocuteur que pour la formation de la pensée qui nous guide dans nos actions et nos attitudes. En raison de cette valeur intrinsèque, il est primordial de prendre bien soin du choix de ses mots, au moment de réfléchir, d´entamer une conversation, apporter une réponse à une question ou simplement donner son avis sur une situation.

Ainsi ne dit-on pas : »il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler »! Certains disent : »je dis toujours ce que je pense et je parle sans réfléchir! » …souvent quand on parle sans réfléchir, quand on dit spontannément ce qui nous vient à l´esprit, on regrette ses propos! De cette manière, certaines personnes sont incapables de dire non! L´habitude de laisser prendre le dessus à l´égo qui considère comme primordial d´être aimé de tout le monde, lui fait croire que pour se gagner cet amour, il ne faut pas indisposer autrui..d´où l´obligation de toujours répondre par l´affirmation aux demandes qui vous sont faites! Au point, que parfois, ces personnes se sentent attrapées dans une spirale de laquelle elles ignorent comment sortir!

Il est donc important de toujours bien mesurer ses mots; ne dit-on pas : « le poids des mots…. » ?

 

Voilà, par cet article, je désire vous communiquer que je serais en vacances en Belgique : essentiellement à Liège, mais aussi à  Bruxelles

depuis ce 29 juin 2012 (je vous écris ce texte depuis Bruxelles) jusqu´au 19 août 2012.

Il me sera donc difficile de poster des documents régulièrement, de la même manière qu´il me manquera souvent du temps pour vous rendre visite au quotidien; à Liège, par exemple, je n´ai pas internet à la maison..néanmoins, je penserai à vous et visiterai vos blogs aussi souvent que possible (j`espère au moins une fois semaine)

Bonne vacances à tous et pour ceux que le travail maintient fidèles au poste: bon été!

 

26 juin, 2012

Petit déjeûner à l´appart

Classé dans : Et quelques récits, fruit de mon immagination — ismeraldamadrid @ 17:36

Le spectacle a été splendide: les chorégraphies merveilleuses et les artistes ne manquaient pas de talent. Bien sûr, je ne suis pas très objective car je reconnais que toute ma jeunesse a défilé pendant cette soirée. Les morceaux choisis remontent aux années 80/90. Des grands succès appartenant à  Black eyed Peas,Cold Play, Queen,Michael Jackson sont représentés et adaptés aux nouveaux styles musicaux: jazz, hip hop, break dance etc. Nous avons tous été subjugués; ma soeur et moi échangions des regards complices ce qui n´arrivait plus depuis des décennies!!

« Vraiment génial! » lui dis-je en quittant la salle. « Extraordinaire ballet! » répond-t-elle. Son portable sonne et elle décroche: « Oui mon bichon?….Nous sortons à l´instant de la représentation, un grand succès d´ailleurs!…Oui, je serai à l´hotel dans une demi heure! Bisous, bisous! » Elle me regarde partagée entre la fierté de sa nouvelle relation sentimentale et sa tendresse envers son compagnon. Je lui souris. « Luc est déjà à l´hotel. Si cela ne t´ennuie pas trop, je ne vais pas m´attarder! » « Bien sûr, quoi de plus normal. Nous nous voyons demain dans ce cas ? » « Oui évidemment! » « Je te propose de passer à l´appart…tu ne l´as pas encore vu depuis le récent déménagement! » « En effet, tu as raison…ce sera l´occasion de le découvrir! » « Bien alors je vous attends à 10h00 Luc et toi! » « Parfait bonne nuit ma petite soeur! » « Bonne nuit ma grande soeur et faites beaucoup de folies! » dis-je en clignant de l´oeil.

Je hèle un taxi et rentre à l´appart. Chemin faisant, j´hésite à téléphoner à Pierre, je consulte mon portable mais il n´y a ni message écrit ni sur la boite vocale. Je soupire. Dans le rétroviseur, le chauffeur me sourit avec compassion..ou pas ? C´est peut être le fruit de mon imagination, pourquoi aurait-il pitié de moi ? Que sait-il de ce que je pense! Je détourne les yeux du rétroviseur et regarde par la vitre.

J´arrive enfin, je me déchausse et range les chaussures sous le banc, dans le hall d´entrée. Je me dirige jusqu´au téléphone fixe du salon pour voir s´il y a des messages…mais rien! Je me laisse tomber sur le canapé… et je songe à ma soeur: est-elle plus heureuse que moi ? Quand elle m´a quittée, elle semblait partir pour le paradis sur terre! Je me mords les lèvres et soupire…autant que je me couche: demain, je devrais préparer un petit déjeûner appétissant pour les tourtereaux!

 Je prends une douche rapide et défais le chignon, mes cheveux dégringolent jusqu´en dessous de mes omoplates en conservant les ondulations de la coiffure. Je secoue énergiquement la tête et finalement, esquisse un sourire à mon image dans le miroir: du coup, je me sens mieux presqu´heureuse…je pense que ce sont les effluves de cet excellent moment passé au théâtre…quoiqu´il en soit, ce nouveau bien être me sied comme un gant; je me souviens de ma décision de positiver, à haute voix, je prononce: « je t´aime vraiment Nancy, je t´aime vraiment.Je m´accepte telle que je suis! »

Je me résouds à me coucher, j´enfile mon pyjama en satin bordeau, je règle le réveil sur 8h30 et je me glisse sous ma couette.

J´ouvre les yeux interpellée par la sonnerie du téléphone, à tatons, je saisis le récepteur et j´entends la voix de Pierre encore lointaine…je m´efforce de sortir de mes rêves. « Bonjour mon coeur comment vas tu ? » « Bien et toi merveilleuse chérie, as-tu passé une belle soirée en compagnie de ta soeur? » « Oui, mon coeur tout s´est déroulé beaucoup mieux que je ne l´avais prévu…j´ai invité le couple à prendre le petit déj à l´appart! » « Je rêve ou c´est toi qui rêves toujours..je pense que je te réveille comme je suis là! » me rétorque Pierre avec sa sournoise ironie habituelle! « Non, c´est du  concret…d´ailleurs tu as bien fait de m´appeler comme cela, j´aurais davantage de temps pour préparer le petit déjeûner! » « Je suis heureusement surpris, dans ce cas! » « Bien et toi mon coeur, quand rentres tu ? » « Nous arriverons ce soir vers  20h00…et je t´invite au resto…tu ne peux pas me le refuser, je t´emmènes à ce salad bar que tu apprécies tant dernièrement! » « Face à une telle autorité, je ne peux que me plier à vos ordres! » lui réponds-je avec un sourire narquois! « Bon, je dois raccrocher ma Belle; tu me manques! » « Je t´aime! » dis-je à mon tour, surprise par la tournure de la conversation. Sous l´emprise de l´imprévu, j´entends le son du téléphone que Pierre a raccroché!

Je m´étire et je me lève, je passe mon peignoir et me rends à la salle de bains. Je regarde si le miroir est bien propre et par sécurité, je le nettoie avant de faire couler un bain. Je règle la sonnerie du portable sur 8h20, un bon petit quart d´heure à me détendre dans l´eau me permettra de faire face à la journée avec énergie positive!

Dans la baignoire bleue marine dont la couleur ressort par rapport au carrelage bleu ciel de la pièce, je me demande si ma soeur aimera mon logis! Je pense aussi à sa nouvelle relation sentimentale: Luc est un homme mûr qui est toujours aux petits soins envers elle, mais il me semble trop possessif! Bien sûr, cette prévenance transforme ma soeur en petite princesse…mais jusqu´à quel point: un oiseau dans une cage en or ?…Bon, allons, il ne faut peut être pas que j´exagère: serais-je envieuse du sort de ma frangine et pour cette simple raison, je cherche un défaut auquel m´accrocher dans cet havre de paix de relation amoureuse ?

 Je quitte la baignoire et j´enfile mon peignoir crème de bains. Je descends dans la cuisine, prête à mettre la main à la pâte. Il est maintenant 8h30: j´ai suffisamment de temps devant moi pour préparer des crèpes, des oeufs et du bacon. Pendant que la pâte reposera, je m´habillerai pour me rendre à la boulangerie et rapporter des croissants.

Je crois que ce petit déjeûner va être une réussite!

123
 

worldwearinessness |
Nyindjé, chat bouddhiste |
aufildelaplume06 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lunafriday
| journal d'une folle
| Un oiseau sans cage